La femme

  1. La femme
  2. Purification de soi

L’espérance - le rang le plus sublime pour les adeptes [de l’islam]

 L’espérance - le rang le plus sublime pour les adeptes [de l’islam]
1207 209

 L’espérance - le rang le plus sublime pour les adeptes [de l’islam]

 

Dans cet article, nous allons parler de l’espoir en la miséricorde d’Allah. La relation des croyants avec leur Seigneur est caractérisée, à la fois par la peur et par l’espérance. La peur les dissuade des péchés et de la désobéissance, tandis que l’espérance les pousse à l’accomplissement de bonnes actions.

 

Ibn al-Qayyim, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit :

 

« Espérer la récompense d’Allah est l’un des rangs les plus élevés et les plus honorables de ceux qui poursuivent le droit chemin. Allah, le Tout-Puissant, loue ceux [qui font cela], quand Il dit (selon la traduction du sens du verset) : « En effet, vous avez, dans le Messager d’Allah, un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et qui invoque Allah fréquemment. » (Coran 33/21)

 

Il a également été rapporté dans un Hadith Qudsi (narration sacrée), qu’Allah, le Tout-Puissant, dit :

 

« Ô progéniture d’Adam ! Si tu Me pries, en escomptant Mon Pardon, Je te pardonnerai, peu importe comment grands ou nombreux tes péchés puissent être. »

 

Quand une personne a de l’espoir, cela signifie qu’elle est liée et attachée à ces noms de son Seigneur : le Bienveillant et le Bienfaiteur. Plus une personne connait Allah, le Tout-Puissant, Ses noms, Ses attributs et la domination de Sa Miséricorde sur Sa Colère, plus son espoir [en Lui] augmente. S’il n’y avait pas eu d’espoir, la servitude du cœur et des organes [envers Allah] aurait cessé, et les monastères, les églises, les synagogues et les mosquées, où le nom d’Allah est fréquemment mentionné, auraient été détruits. Si ce n’était du fait de l’état d’esprit de l’espérance, les membres de nos corps n’auraient pas accompli des actes d’obéissance et les navires de bonnes actions n’auraient pas navigué sur les mers de la volonté, sans sa brise agréable. 

 

Le Prophète () a dit, de manière similaire : 

 

« Si un croyant [connaissait] vraiment le châtiment d’Allah, personne ne s’attendrait à Son Paradis. De même, si un mécréant connaissait la Miséricorde [réelle] d’Allah, aucun ne désespérerait de Son Paradis. »

 

 'Abdullah ibn Mas’ûd, qu’Allah soit satisfait de lui, a fait remarquer :

 

« Le verset le plus encourageant, dans le Coran, se trouve dans le chapitre Al-Zumar (Les groupes). »

 

Allah, le Très-Haut, dit (selon la traduction du sens du verset) :

 

« Dis : ‘Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la Miséricorde d’Allah, car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c’est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux. » (Coran 39/53)

 

L’un de ceux qui ont visité Mâlik ibn Anas, qu’Allah soit satisfait de lui, la nuit au cours de laquelle il est mort, lui a demandé : « Ô Abu ‘Abdullah ! Comment te trouves-tu ?

 

Il, qu’Allah soit satisfait de lui, a répondu :

 

« Je ne sais pas quoi te dire, si ce n’est que tu verras bientôt [des aspects] de la Miséricorde d’Allah auxquels tu ne te seras jamais attendu. »

 

Gloire à Allah, le Tout-Puissant! Si ceux qui se détournent de Lui savaient seulement comment Il attend leur retour et combien Il est Miséricordieux envers eux, ils se languiraient de Lui, énormément. En effet, si telle est Sa volonté envers de telles personnes, comment sera-t-Il envers ceux qui se rapprochent de Lui [par les actes d’adoration] ? 'Abdullah ibn al-Mubârak, qu’Allah soit satisfait de lui, s’est approché de Sufyân Al-Thawri, qu’Allah soit satisfait de lui, la nuit de la station de 'Arafah, et il l’a trouvé à genoux [en prière] et les yeux débordants de larmes.

 

Il lui a demandé :

 

« Quelle est la pire des personnes de ce rassemblement [sur les plaines de 'Arafah] ? »

 

Sufyân al-Thawri, qu’Allah soit satisfait de lui, a répondu :

 

« Quiconque [parmi les personnes présentes] pense qu’Allah ne pardonnera pas ses péchés. »

 

Au cours d’une nuit similaire, Al-Fudhayl ibn 'Iyâdh, qu’Allah soit satisfait de lui, a observé les gens glorifiant Allah et pleurant.

 

Il a alors demandé à ceux qui l’entouraient :

 

« Si ces gens allaient voir un homme, et qu’ils lui demandaient un sixième d’un Dirham (monnaie de l’époque), les laisserait-il retourner les mains vides ? »

 

Quand ils lui ont répondu par la négative, il a commenté : « Par Allah, le pardon est plus facile pour Allah que [cela]. » Par conséquent, j’implore Allah, le Tout-Puissant, en recherchant Son Pardon et en sachant pleinement qu’Il absout et pardonne. Même si les péchés des gens sont majeurs, ils sont mineurs par rapport à Sa Miséricorde. Par conséquent, un serviteur d’Allah devrait fonder beaucoup d’espoir en Lui, surtout quand il ou elle est sur le point de mourir.

 

Allah, le Tout-Puissant, dit, comme cela a été rapporté dans un Hadith Qudsi :

 

« Je suis comme Mon serviteur pense de Moi. »

 

C’est pourquoi, peut-être, quand Wâthilah ibn al-Asqa', qu’Allah soit satisfait de lui, est allé voir Yazîd ibn al-Aswad, qu’Allah soit satisfait de lui, alors qu’il était mourant, il lui a demandé : « À quoi t’attends-tu d’Allah ? »

 

Ce dernier a répondu :

 

« Mes péchés m’ont mené au bord de la ruine, mais j’espère la Miséricorde d’Allah. »

 

Alors, Wâthilah, qu’Allah soit satisfait de lui, s’est [joyeusement] exclamé : « Allah Akbar! » (Allah est le plus grand).

 

Il a dit ensuite :

 

« J’ai entendu le Messager d’Allah () dire :  ‘Allah, le Tout-Puissant, a dit : ‘Je suis comme Mon esclave pense de Moi, alors laisse-le penser de Moi ce qu’il veut.’ » 

 

Pour la même raison, lorsque Sulaymân Al-Taymi, qu’Allah soit satisfait de lui, était mourant, il a demandé à son fils :

 

« Ô Mu'tamir, parle-moi des dispenses [dans l’islam] afin que je puisse rencontrer Allah, tout en ayant de bonnes attentes envers Lui. »

 

L’espoir incite à faire de bonnes actions

 

[Il est courant] d’être témoin, telle une réalité de la vie, à quel point beaucoup de gens négligent les bonnes actions et osent [même] en commettre de mauvaises et des péchés, en affirmant qu’ils ont confiance en la Miséricorde et au Pardon d’Allah, le Tout-Puissant. Il s’agit, sans aucun doute, d’une incompréhension du sens véritable de l’espérance. Les paroles d’Al-Hasan al-Basri, qu’Allah lui fasse miséricorde, s’appliquent aux personnes mentionnées ci-dessus.

 

Il a dit :

 

« Il y a des gens dont la confiance dans le Pardon [d’Allah] les dissuade de faire ce qui est moral, à tel point qu’ils meurent sans avoir accompli de bonnes actions. Ils proclament : ‘Nous avons de bonnes attentes concernant Allah’. Ce sont certainement des menteurs, car s’ils avaient eu de l’espoir [en Lui], ils auraient fait du bien [pour soutenir leur revendication]. »

 

Allah, le Tout-Puissant, est en effet, le Plus Pardonneur et le Plus Miséricordieux. Cependant, nous voudrions attirer votre attention, cher lecteur, sur la signification subtile du verset suivant (selon la traduction du sens) : 

 

« Certes, ceux qui ont cru, émigré et lutté dans le sentier d’Allah, ceux-là espèrent la Miséricorde d’Allah. Et Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » (Coran 2/218)

 

Réfléchissez à la manière dont ce verset fait allusion à ces gens, qui espéraient la Miséricorde d’Allah, le Tout-Puissant, tout en faisant ces grandes et nobles actions.

 

Cher musulman, accomplissons donc le bien et repentons-nous de nos péchés et du mal que nous avons commis. Répétons les paroles de Mahmûd al-Warrâq, qu’Allah lui fasse miséricorde :

 

« O Allah, j’ai beaucoup d’espoir en Ton Pardon et Tu es Celui qui [Seul] gère mes affaires. J’ai caché mes secrets à mes proches et à d’autres. Tu es le Seul à qui je les dévoile, car je suis convaincu que Tu les cacheras. Ô Allah ! Ne me déçois pas au Jour de la Résurrection, lorsque toutes les choses cachées seront exposées. Ô Allah ! Ne révèle pas mes secrets aux gens. Ta protection me fournira un argument [pour mon pardon], même si je n’ai aucune base afin de contester [mes torts] ou de véritable excuse. »

Articles en relation