La femme

  1. La femme
  2. La prédication islamique

L’islam et les besoins essentiels

 L’islam et les besoins essentiels
945 237

 L’islam et les besoins essentiels



L’islam est venu afin de compléter les religions divines précédentes et la foi sur la Terre. En fait, le Prophète, , a complété les missions des prophètes précédents, Alaihim Assalam. Le Messager d’Allah, , a dit :

« Mon exemple et l’exemple des prophètes, qui m’ont précédé, est           comme celui d’une personne qui a construit une belle maison. La     maison était parfaite, magnifique et sublime, à l’exception de la              place d’une seule brique (dans un coin). Les gens qui visitaient (ou        voyaient) cette maison l’admiraient, mais ils se demandaient                           toujours pourquoi le propriétaire n’avait pas complété la                                     construction, de celle-ci, en y posant cette seule brique manquante.       Je suis cette brique (manquante). Je suis le dernier Prophète                             (envoyé à l’Humanité sur la Terre). » (Al-Boukhâri et Al-Tirmidhi)

L'islam agit avec diligence pour répondre aux besoins fondamentaux de l’être humain sur Terre, comme l’ont fait les religions divines précédentes, et il s’efforce d’assurer le respect de ses droits.

Lisons ensemble le verset suivant du glorieux Coran (selon la traduction du sens) :

« Combattez dans le sentier d’Allah ceux qui vous combattent, et ne                 transgressez pas. Certes, Allah n’aime pas les transgresseurs ! » (Coran 2/190)

Allah, le Très Haut, a fait du Jihâd (combat et lutte pour Sa cause), un acte méritoire, en quoi les musulmans croient et qu’ils pratiquent. En fait, Jihâd est comparé [en arabe] à la ‘bosse’ du chameau. Il s’agit du point culminant et le plus important du corps du chameau. Le musulman doit considérer le Jihâd de la même manière [par rapport à la religion]. La lutte, pour la seule cause d’Allah, le Tout-Puissant, doit être révérée par les croyants musulmans, sincères dans cette vie. Elle doit être traitée avec respect et prise au sérieux, avec une compréhension mature de ses objectifs. Le Jihâd n’est pas une innovation en islam. En fait, le Jihâd est une pratique acceptée, bien établie, et connue dans les religions et les nations précédentes.

Le Jihâd a été établi antérieurement, Allah le sait mieux, en raison du fait qu’il y a eu des conflits et des différends, entre les gens, partout sur la Terre. En outre, le bien et le mal ont toujours coexisté dans les sociétés, partout dans le monde, à travers l’Histoire. Par conséquent, le Jihâd a été fondé et défini afin d’arrêter la tyrannie et d’éliminer les dirigeants tyranniques qui s'écartent du chemin d’Allah et de Son code de vie, établi pour être suivi. Le Jihâd a également été établi, Allah le sait mieux, afin d’empêcher les gens d’adorer d’autres personnes et de fausses divinités, de même que pour leur faire découvrir la réalité du culte d’Allah unique, Celui qui n’a pas de fils, de partenaires ou d’associés.

Le Jihâd a également été établi pour l’être humain sur la Terre dans le but d’éliminer toutes les injustices, commises par l’Homme et d’introduire au Monde la miséricorde, la justice, la paix et la tranquillité de l’islam comme mode de vie. De plus, le Jihâd a été établi, en principe, afin de protéger l’appel à l’islam et d’aider à sa propagation, partout dans le Monde. Il est dans l'intérêt de toute l’Humanité sur la Terre, et non pour l’intérêt, seul, des Arabes ou des musulmans, car l’islam n’a pas de frontières géographiques.

En dernier lieu, le Jihâd a été établi pour que les gens puissent accepter ou rejeter l’islam comme un mode de vie [librement]. L’islam a un message pour toute l’Humanité. L’islam possède le code le plus complet de la morale et de l’éthique pour les gens, dans tous les domaines de la vie. L’islam a établi les principes de la justice, de l’équité, de l’égalité, de la liberté, de la prospérité, du succès et la véridicité pour l’être humain sur la Terre. Le Jihâd n’a pas été établi pour forcer les gens à embrasser l’islam contre leur volonté. Il est plutôt un outil et un mécanisme pour aider à répandre la religion du monothéisme, la justice et l’égalité dans le Monde entier. Après avoir reçu le message de l’islam, il appartient à chaque personne de l’accepter comme mode de vie, ou d’effectuer un autre choix.

En tout état de cause, le but essentiel du Jihâd est de porter le message de l’islam aux gens et de le leur présenter. Allah, le Tout-Puissant, affirme dans le glorieux Coran (selon la traduction du sens du verset) :

« [Il doit y avoir] nulle contrainte en religion, car le bon chemin s’est    distingué de l’égarement. Donc, quiconque mécroit au Rebelle,               tandis qu’il croit en Allah, saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se                 briser. Et Allah est Audient et Omniscient. » (Coran 2/256)

Le principe directeur qui cimente les relations, entre le gouvernement et le peuple, est basé sur la paix. Pourtant, Allah, le Tout-Puissant, a établi les bases du Jihâd ,en islam, pour une raison et un but spécial. Il y a une grande différence entre les termes ‘Jihâd’ et ‘guerre’. Le Jihâd, tel qu’il est interprété et compris dans l’islam, n’est pas une ‘guerre sainte’ comme il est décrit dans les médias occidentaux. C’est plutôt une ‘lutte’ honorable contre les ennemis d’Allah, le Tout-Puissant, ceux qui rejettent Sa parole et la foi en Lui et en sa religion qu’est l’islam. La ‘guerre’, d’autre part, est un moyen de satisfaire des intérêts personnels et de s’accaparer la propriété de terres et de ressources naturelles pour des raisons politiques ou économiques. L’islam a ordonné le Jihâd dans les trois situations suivantes :

1- La défense de la vie, de la propriété et des frontières de la nation

Ce concept est basé sur le verset du glorieux Coran (selon la traduction du sens) :

« Combattez dans le sentier d’Allah ceux qui vous combattent, et ne                 transgressez pas. Certes, Allah n’aime pas les transgresseurs ! » (Coran 2/190)

2- Supprimer l’oppression et préserver les droits justes des peuples opprimés

Ce concept est basé sur le verset du glorieux Coran (selon la traduction du sens) :

« Qu’avez-vous à ne pas combattre dans le sentier d’Allah, et pour la     cause des faibles : hommes, femmes et enfants qui disent :                          ‘Seigneur ! Fais-nous sortir de cette cité dont les gens sont injustes,         et affecte-nous de Ta part un allié, et affecte-nous de Ta part un            secoureur. » (Coran 4/75)

3- La défense de la foi et de la religion

Un combattant doit purifier son intention afin que celle-ci soit de plaire à Allah, le Tout-Puissant, uniquement, et il doit avoir une bonne compréhension, qu’il ne participe pas à ce Jihâd pour des raisons injustes. Les combattants doivent réaliser qu’ils participent à un tel Jihâd afin de répandre la parole d’Allah, le Tout-Puissant. Ce concept est basé sur le verset du glorieux Coran (selon la traduction du sens) :

« Combattez-les jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association et               que la religion soit entièrement à Allah. Puis, s’ils cessent [ils seront        pardonnés, car] Allah observe bien ce qu’ils œuvrent. » (Coran 08/39)

De plus, si les ennemis de l’islam proposent un cessez-le-feu et ont recours à l’arrêt de la guerre, acceptant ainsi de faire la paix avec le gouvernement islamique djihadiste, les combattants musulmans doivent, eux aussi, cesser le feu et arrêter toutes les activités du Jihâd. En fait, il devient illicite pour les musulmans de continuer à se battre dans le Jihâd contre les troupes du camp ennemi, si ceux-ci cessent le feu et demandent la paix. Ce concept est basé sur le verset du glorieux Coran (selon la traduction du sens) :

« […] s’ils restent neutres à votre égard et ne vous combattent    point, et qu’ils vous offrent la paix, alors, Allah ne vous donne pas de            chemin contre eux. » (Coran 4/90)

En outre, tous les autres types de guerres, visant l’expansion des terres, les intérêts coloniaux et la vengeance, propagateurs de destruction à grande échelle, sont totalement interdits selon l’islam. Bien que l’islam ait permis de lutter contre les ennemis, pour des raisons nécessaires, il a établi des règles de conduite articulées, tout en menant des guerres contre les ennemis de l’islam. L’islam ne permet pas aux combattants de tuer qui que ce soit. Il est permis, uniquement, d’attaquer les combattants ennemis et leurs forces d’appui. L’islam ne permet pas, n’accepte pas, ou ne cautionne pas le meurtre des personnes âgées, des enfants, des femmes, des malades sous traitement médical, du personnel médical et des moines qui se sont isolés afin de vouer un culte à Allah, le Tout-Puissant.

L’islam interdit le meurtre d’un homme qui a été blessé au cours d’une bataille et interdit la mutilation des corps et des organes des combattants ennemis décédés. L’islam interdit aussi l’abattage du bétail ou de tout autre type d’animaux appartenant aux ennemis, la destruction des maisons de personnes innocentes, la pollution des eaux potables, des rivières, des lacs, des sources et des puits appartenant aux combattants ennemis. Qui plus est, l’islam interdit de pourchasser les gens qui fuient le champ de bataille. Ce concept est basé sur le verset du glorieux Coran (selon la traduction du sens) :

« Recherche, à travers ce qu’Allah t’a donné, la Demeure dernière.           Et n’oublie pas ta part en cette vie. Et sois bienfaisant comme Allah a    été bienfaisant envers toi. Et ne recherche pas la corruption sur          Terre. Car Allah n’aime point les corrupteurs. » (Coran 28/77)

Articles en relation