La sincérité dans le pèlerinage

Mardi 15/11/2011

Al-ikhlâs (la sincérité) est une condition obligatoire dans tous les actes cultuels, et aucun acte d’adoration n’est valide si l’on associe quelqu’un ou quelque chose à Allah, exalté soit-Il. Allah, exalté soit-Il, dit (sens des versets) :

·       « … Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu’il fasse de bonnes actions et qu’il n’associe dans son adoration aucun autre à son Seigneur » (Coran 18/110).
·       « Il ne leur a été commandé, cependant, que d’adorer Allah, Lui vouant un culte exclusif, d’accomplir la prière et d’acquitter la zakât. Et voilà la religion de droiture » (Coran 98/5).
·       « Nous t’avons fait descendre le Livre en toute vérité. Adore donc Allah en Lui vouant un culte exclusif. C’est à Allah qu’appartient la religion pure… » (Coran 39/2-3).
D’après un hadith qudusî sahîh, le Prophète () a dit :
« Allah, exalté soit-Il, dit : ‘Je Me suffis tellement à Moi-même que Je n’ai pas besoin d’avoir un associé. Ainsi, celui qui fait une action pour satisfaire, en plus de Moi, quelqu’un d’autre, Me verra délaisser cette action et la laisser à celui qu’il M’aura donné comme associé’ ».
La sincérité envers Allah, exalté soit-Il, dans les actes cultuels signifie que rien ne motive cette personne pour accomplir cet acte sauf l’amour et la vénération qu’elle a pour Allah, exalté soit-Il, et l’espoir de Sa rétribution et Sa satisfaction. C’est pourquoi Allah, exalté soit-Il, dit de Muhammad, le Messager d’Allah () (sens du verset) :
« Muhammad est le Messager d’Allah. Et ceux qui sont avec lui sont durs envers les mécréants, miséricordieux entre eux. Tu les vois inclinés, prosternés, recherchant d’Allah grâce et agrément… » (Coran 48/29).
Aucun acte cultuel, que ce soit le pèlerinage ou autre, ne sera accepté si une personne l’accomplit par ostentation, ou qu’elle l’accomplit pour que les autres le voient et disent : « Qu’il est pieux ; comme il adore Allah, exalté soit-Il, etc. ».
Aucun acte d’adoration ne sera accepté si ce qui le motive est de voir des lieux ou des gens, ou tout autre acte contraire à la sincérité. Par conséquent, les pèlerins qui visitent la Maison sacrée doivent veiller à ce que l’intention qui les motive soit sincèrement et exclusivement de satisfaire Allah, exalté soit-Il, et non pas de visiter le monde musulman, ou de faire du commerce, ou pour qu’on dise qu’untel ou untel effectue le pèlerinage chaque année, etc.
Certes, il n’y a pas de mal à ce qu’une personne recherche les grâces d’Allah, exalté soit, en faisant du commerce pendant son voyage à la Maison sacrée, car Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :
« Ce n’est pas un péché que d’aller en quête de quelque grâce de votre Seigneur (en faisant du commerce lorsque vous accomplissez le pèlerinage)… » (Coran 2/198).
Mais ce qui va à l’encontre de la sincérité, c’est quand la seule intention d’une personne est de faire du commerce et de réaliser des bénéfices. Il s’agit là d’une personne qui recherche le gain de ce bas monde en accomplissant des actes qui sont liés à l’au-delà. Ce qui signifie que l’acte cultuel qu’il accomplit est invalide ou qu’il est fortement déficient. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :
« Quiconque désire labourer [le champ] de la vie future, Nous augmenterons pour lui son labour. Quiconque désire labourer [le champ] de la présente vie, Nous lui en accorderons de [ses jouissances] ; mais il n’aura pas de part dans l’au-delà »(Coran 42/20).

Glossaire du Hadj

Mecque (la), Makka (Makkah) : Ville de la péninsule arabique (Arabie Saoudite), centre religieux de l'Islam. Le Prophète Mohammed... Plus

© 2019, IslamWeb, Tous droits réservés.