Islamweb
       Le 1er Ramadan -         La révélation des Feuilles d’Ibrahim -‘Alaihi Sallam. Il est mentionné dans un hadith rapporté par Al-Bayhaqi et Ibn Abi Chayba que  "Les feuilles d’Abraham - ‘Alaihi Sallam - ont été révélés la première nuit de Ramadan. La Thora a été révélée six jours après le début de Ramadan. L’Evangile a été révélé treize jours après le début de Ramadân. Enfin, la révélation du Coran a débuté dans les dix derniers jours de Ramadan."     -         L’entrée de l’armée musulmane sous le commandement de ‘Amr ibn ‘Al-‘Ass  -Radhiya Allahou ‘Anhou- en Egypte en l’an 20 après l’Hégire.         -         Le Siège de Bablyoun par l’armée commandée par ‘Amr ibn ‘Al-‘Ass  -Radhiya Allahou ‘Anhou-  après avoir vaincu sur son chemin les troupes romaines en l’an 20 après l’Hégire.     -         Le commencement de la conquête de l’Andalousie : les troupes musulmanes commandées par Tarif Ibn Malik se sont regroupées sur la rive Sud le 1ier jour de Ramadan de l’an 91 après l’Hégire.         -           L’arrivée des occidentaux à Al-Mansoura après qu’ils aient conquis Dimyat en l'an 647 après l’Hégire.     -         Mort d’Ibn Sina (célèbre médecin et philosophe musulman) en l'an 428 après l’Hégire.         -         Construction de la mosquée Al-Qarawiyin à Fès au Maroc en l'an 245 après l’Hégire.   - L'armée sioniste choisit ce jour du mois béni de Ramadan pour mener une incursion sanglante contre les populations civiles à Gasa. Incursion qui a fait du côté palestinien 110 morts et plus de 400 blaissés dont la grande majorité est constituée de femmes et d'enfants. Cet evennement dramatique  eut lieu en l'an 1425 après l'Hégire                    
Lundi, Novembre 29, 2021
Rabee' Al-Aakhir 24, 1443
Allah, Exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Ô enfants d’Adam, dans chaque lieu de Salât portez votre parure (vos habits). Et mangez et buvez; et ne commettez pas d’excès, car Il [Allah] n’aime pas...

More

Alors que nous entrons dans le mois de Shawaal, n’abandonnons pas notre rythme et nos différentes pratiques cultuelles instaurés au cours du mois de Ramadan. Ce mois pour certains d’entre nous est l’occasion de se r&ea...

More

L’élévation spirituelle provoquée par les rayons lumineux du mois de Ramadan touche tout le monde, elle pénètre l'obscurité épaisse de l'espace, les toits des bâtiments scolaires et univers...

More

Louange à Allah, exalté soit-Il, Qui nous a permis de vivre jusqu’au Ramadan, le mois du Coran, du jeûne, de la prière nocturne et des actes d’obéissance ; un mois qui comprend une nuit meilleure que mill...

More

Il est devenu clair pour la majorité des spécialistes en psychologie et experts du comportement que l’intelligence émotionnelle est beaucoup plus importante que l’intelligence académique, c’est-à-d...

More

Other Categories

Islamweb Radiodiffusion

Rejoignez nous pour suivre ses événements spirituels minute par minute..
Stations de diffusion

Bref aperçu
du jeûne de Ramadan

Le musulman ne doit pas être injuste envers un autre musulman

Mardi 28/02/2012 Imprimez

Le Messager d'Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit : « Le musulman est le frère du musulman et, de ce fait, il ne doit être ni être injuste envers lui, ni le trahir. Quiconque s'emploie pour subvenir au besoin de son frère, Allah subviendra à son besoin. Quiconque soulage la détresse d'un musulman, Allah soulagera sa détresse le Jour de la Résurrection. Quiconque dissimule les défauts d'un musulman, Allah dissimulera ses défauts le Jour de la Résurrection.» (Rapporté par Boukhari dans son Sahîh d'après 'Abdullah ibn 'Umar, qu'Allah soit satisfait d'eux).

La trahison dont il est question dans le hadith peut revêtir deux formes :

-  La première est la non-assistance à un musulman en danger

-  La seconde est l’exposition du musulman à un danger.

L'expression : « Le musulman est le frère du musulman » se réfère à la fraternité en Islam. Cette fraternité englobe tous les musulmans sans exception aucune qu’ils soient libres, esclaves, majeurs ou mineurs, etc.

L'expression : « Il ne doit pas être injuste envers lui » est une énonciation qui a le sens d'un ordre, car il est interdit à un musulman d'être injuste envers n’importe quelle créature d’Allah à plus forte raison envers un autre musulman.


L'expression : « Il ne doit pas le trahir » veut dire qu'il ne doit pas le laisser avec ceux qui l'offensent ou avec quelque chose qui lui nuit, mais plutôt le soutenir et le défendre. Ceci va au-delà de l’injustice et peut, selon les circonstances, être obligatoire ou seulement souhaitable. Dans la version de Tabaranî d'après Salim figure : « Il ne doit pas l'abandonner quand un malheur s'abat sur lui ». Quant à la version de Mouslim d’après Abû Hurayra, on y trouve les deux expressions suivantes : « Il ne doit pas le mépriser » et « Il suffit à l'homme pour être mauvais de mépriser son frère musulman ».

L'expression : « Quiconque s'emploie pour subvenir au besoin de son frère ». Dans le hadith d'Abû Hurayra rapporté par Mouslim figure : « Et Allah continuera à aider le serviteur tant que ce dernier continue à aider son frère ».

L'expression : « Quiconque soulage la détresse d'un musulman »
veut dire quiconque s'emploie à dissiper sa détresse et son angoisse.

L'expression : « Quiconque dissimule les défauts d'un musulman », c'est-à-dire que, quand il le voit dans une situation répréhensible, il ne la révèle pas aux autres mais ne s'en prive pas, une fois seul avec lui, de lui faire des remontrances. Cela peut vouloir dire que, après lui avoir fait les remontrances et les conseils qui s'imposent sans que cela ne l'empêche de continuer à agir incorrectement au vu et su de tout le monde, il pourrait témoigner contre lui. Il reste cependant du devoir de ce dernier, quand il commet un péché, de s'en cacher même en présence du juge devant lequel il a déjà reconnu les faits qui lui sont attribués.
Il parait que la dissimulation n'est recommandée que vis-à-vis des péchés déjà commis et que, quand le concerné est pris en flagrant délit, il y a lieu de le dénoncer ou, faute de quoi, de saisir le tribunal de son cas. Loin de constituer une médisance interdite, un tel acte est considéré comme faisant partie des conseils obligatoires. On trouve aussi dans le hadith l'indication qu'il est recommandé d'éviter la médisance parce qu'elle est en contradiction avec la dissimulation des défauts du frère.

L'expression: « Allah dissimulera ses défauts le Jour de la Résurrection »
Dans la version du hadith d'Abû Hurayra rapportée par at-Tirmidhî : « Allah dissimulera ses défauts aussi bien dans ce monde que dans l'autre ».
Leçons tirées de ce hadith :
Ce hadith renferme une grande incitation à l’entraide, à la bonne cohabitation et à l'affection entre frères en Islam.
Il indique clairement que la rétribution est du même genre que l’acte accomplis.
De ce hadith les oulémas ont déduit que quiconque jure par Allah que tel musulman est son frère, en ayant à l'esprit la fraternité de l’Islam, n'a pas menti. Le hadith rapporté par Abou Dawoud et dans lequel Suayd ibn Handhala raconte son histoire avec Wâ`il ibn Hajar vient appuyer cette déduction.

© 2021 ,  Islamweb.net , Tous droits réservés.