Islamweb
       Le 1er Ramadan -         La révélation des Feuilles d’Ibrahim -‘Alaihi Sallam. Il est mentionné dans un hadith rapporté par Al-Bayhaqi et Ibn Abi Chayba que  "Les feuilles d’Abraham - ‘Alaihi Sallam - ont été révélés la première nuit de Ramadan. La Thora a été révélée six jours après le début de Ramadan. L’Evangile a été révélé treize jours après le début de Ramadân. Enfin, la révélation du Coran a débuté dans les dix derniers jours de Ramadan."     -         L’entrée de l’armée musulmane sous le commandement de ‘Amr ibn ‘Al-‘Ass  -Radhiya Allahou ‘Anhou- en Egypte en l’an 20 après l’Hégire.         -         Le Siège de Bablyoun par l’armée commandée par ‘Amr ibn ‘Al-‘Ass  -Radhiya Allahou ‘Anhou-  après avoir vaincu sur son chemin les troupes romaines en l’an 20 après l’Hégire.     -         Le commencement de la conquête de l’Andalousie : les troupes musulmanes commandées par Tarif Ibn Malik se sont regroupées sur la rive Sud le 1ier jour de Ramadan de l’an 91 après l’Hégire.         -           L’arrivée des occidentaux à Al-Mansoura après qu’ils aient conquis Dimyat en l'an 647 après l’Hégire.     -         Mort d’Ibn Sina (célèbre médecin et philosophe musulman) en l'an 428 après l’Hégire.         -         Construction de la mosquée Al-Qarawiyin à Fès au Maroc en l'an 245 après l’Hégire.   - L'armée sioniste choisit ce jour du mois béni de Ramadan pour mener une incursion sanglante contre les populations civiles à Gasa. Incursion qui a fait du côté palestinien 110 morts et plus de 400 blaissés dont la grande majorité est constituée de femmes et d'enfants. Cet evennement dramatique  eut lieu en l'an 1425 après l'Hégire                    
Vendredi, Juillet 10, 2020
Thul-Qi'dah 20, 1441
Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « (Ces jours sont) le mois de Ramadan au cours duquel le Coran a été révélé comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du di...

More

Nos pieux prédécesseurs nous ont donné les meilleurs exemples dans l’accomplissement des bonnes actions. Lorsqu’Abû Bakr, qu'Allah soit satisfait de lui, devint calife, il se rendait chaque jour à une mai...

More

‘Abdallah Qahbî al-Ghâmidî Chers serviteurs d’Allah, voici qu'est venu le jour de l’Aïd, le jour du grand pèlerinage et le jour du Takbîr. C’est par le Takbîr que nous embellissons, n...

More

L’élévation spirituelle provoquée par les rayons lumineux du mois de Ramadan touche tout le monde, elle pénètre l'obscurité épaisse de l'espace, les toits des bâtiments scolaires et univers...

More

Hier, j’ai enterré mon ami alors qu’il espérait jeûner le mois de Ramadan avec nous. Il était en bonne santé et se portait bien… Il attendait une nouvelle journée… il attendait l&...

More

Other Categories

Islamweb Radiodiffusion

Rejoignez nous pour suivre ses événements spirituels minute par minute..
Stations de diffusion

Bref aperçu
du jeûne de Ramadan

La mort, cette réalité absente et présente en même temps

Dimanche 18/03/2012 Imprimez

La mort est une réalité à la fois absente et présente : elle est absente car la plupart des gens n’y pensent que rarement, et présente car c’est une réalité vécue, que les gens voient tous les jours, qui n’est cachée à personne et que nul ne saurait faire semblant d’ignorer. C’est la vérité dont l’évidence est admise par toute créature, une vérité que tout humain reconnaît avec certitude. Allah, exalté soit-Il, a fait de la mort un intervalle séparant deux vies : la vie d’ici-bas et celle de l’Au-delà. Par (le pont de) la mort, le croyant passe de la fatigue et la peine de ce bas monde au repos et à la félicité de l’Au-delà. Quant au mécréant, il quitte avec la mort les plaisirs et les délices de ce bas monde pour passer à l’angoisse et aux malheurs de l’Au-delà.

La personne raisonnable et clairvoyante est celle qui fait de ce bas monde un chemin vers la demeure du bonheur éternel, et ce en y accomplissant des actes de bienfaisance et en faisant preuve de zèle dans les bonnes œuvres, se rappelant en permanence les paroles d’Allah, le Très Haut (sens des versets) :

• « Ô mon peuple, cette vie n’est que jouissance temporaire, alors que l’au-delà est vraiment la demeure de la stabilité ». (Coran 40/39)

• « Et prenez vos provisions; mais vraiment la meilleure provision est la piété » (Coran 2/197)

Quant au grand malheureux et l’insouciant, c’est celui que la vie d’ici-bas a tellement accaparé qu’elle l’a détourné de celle de l’au-delà et qu’il a fini par se présenter devant Allah, le Très Haut, sans rien si ce n’est ses péchés et ses méfaits. Allah, le Très Haut, décrit cette catégorie de gens dans Ses paroles (sens des versets) :

• « Voilà ceux dont Allah a scellé les cœurs, l’ouïe, et les yeux. Ce sont eux les insouciants » (Coran 16/108)

• « Ils connaissent un aspect de la vie présente, tandis qu’ils sont inattentifs à l’au-delà ». (Coran 30/7)

Le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a conseillé à sa communauté de se souvenir fréquemment de la mort, et ce dans son Hadith : « Rappelez-vous constamment le destructeur des plaisirs» (At-Tirmidhi : Sahih)
C’est qu’en effet, se rappeler la mort favorise le renoncement à ce bas monde, détourne le serviteur d’Allah de ses plaisirs éphémères et le pousse à l’accomplissement de plus de bonnes œuvres.

Celui qui se souvient fréquemment de la mort se contente de peu dans la vie d’ici-bas, se hâte de se repentir et se munit de bonnes œuvres. Quant à celui qui ne s’en soucie pas, il se verra éprouvé par le contraire de tout ceci; qu’Allah, exalté soit-Il, nous en préserve et nous accorde Son secours.

Parmi les moyens qui aident à évoquer la mort et à s’en souvenir fréquemment, notons la visite des tombes. Elle adoucit les cœurs et amène le visiteur à tirer des leçons de l’état dans lequel se trouvent les habitants des tombes. C’est justement pourquoi le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) nous a ordonné de visiter les tombes dans son Hadith : « Visitez les tombes car elles rappellent la mort » (Mouslim), et dans une autre version : « car elles rappellent l’au-delà » (Ibn Maadjah).

Parmi les moyens qui favorisent le rappel de la mort, notons aussi le fait d’assister à des séances d’exhortation religieuse, et d’écouter le récit de la vie d’hommes vertueux. En effet, celui qui assiste à ces séances, et écoute régulièrement ces récits, en apprenant à quel point ils renonçaient à ce bas monde et aspiraient à l’Au-delà, ne saurait aucunement oublier la mort et ne manquera jamais de s’approvisionner en bonnes actions pour la vie de l’Au-delà.

Parmi les moyens les plus efficaces qui favorisent l’évocation de la mort, figure la récitation du Livre d’Allah, exalté soit-Il, et la méditation de ses versets, comme par exemple, Ses paroles (sens des versets) :

• « Et craignez le jour où vous serez ramenés vers Allah. Alors chaque âme sera pleinement rétribuée de ce qu’elle aura acquis. Et ils ne seront point lésés ». (Coran 2/281)

• « Toute âme goûtera la mort. Mais c’est seulement au Jour de la Résurrection que vous recevrez votre entière rétribution. Quiconque donc est écarté du Feu et introduit au Paradis, a certes réussi. Et la vie présente n’est qu’un objet de jouissance trompeuse ». (Coran 3/185)

Quiconque médite sur le Livre d’Allah, exalté soit-Il, et sur les conseils et les signes qu’il renferme ne saurait jamais oublier la mort. Il s’empressera de s’approvisionner en œuvres pies avant l’arrivée de celle-ci.
Parmi les moyens qui aident à se souvenir fréquemment de la mort notons également le fait de se contenter de peu dans ce bas monde et de ne pas espérer y vivre longtemps. D’ailleurs, tel est le conseil que le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a donné à Ibn `Omar, qu'Allah soit satisfait de lui et de son père, par son Hadith : « Sois dans ce monde comme si tu étais un étranger ou quelqu'un de passage».
A ce sujet, Ibn `Omar, qu'Allah soit satisfait de lui et de son père, disait : « Le soir, n'envisage pas de vivre jusqu'au lendemain matin et si tu vis jusqu'au lendemain, n'envisage pas de vivre jusqu'au soir. Profite du temps où tu es en bonne santé pour faire de bonnes actions avant de tomber malade, et profite de ta vie avant que ne vienne la mort » (Boukhari).

Telle est la mort, et tels sont les moyens qui aident à s’en souvenir fréquemment. Ainsi, il incombe à tout musulman de se rappeler la mort, de ne pas y voir une fin, mais de réaliser qu’elle est le début de la véritable vie. Cette vie qui sera soit une félicité éternelle, soit un supplice perpétuel…

Source : site en arabe d’Islamweb

© 2020 ,  Islamweb.net , Tous droits réservés.