«On épouse une femme pour l'une des quatre qualités suivantes (…) »

Mercredi 25-5-2011| IslamWeb

D’après Abou Horayrah, qu'Allah soit satisfait de lui, le Prophète, Salla Allahou `Alaihi wa Sallam, a dit :

 « On épouse une femme pour l'une des quatre qualités suivantes : richesse, noblesse, beauté et piété. Choisis celle qui est pieuse. Puissent tes mains ne recueillir que poussière ! ». (Boukhari et Mouslim). Littéralement: Puissent tes mains ne recueillir que poussière !
La noblesse dans ce Hadith signifie la bonne conduite de l’homme et de ses ancêtres.
A cet égard, il est à noter que la noblesse fut aussi définie par la richesse, et ce dans un autre Hadith narré par Samorah, qu'Allah soit satisfait de lui, et dans lequel le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit :
« La noblesse parmi les gens provient de la richesse, et le statut éminent aux yeux d’Allah provient de la piété ». [At-Tirmidhi (Hassan)]
Cependant, ce n’est pas dans le sens de la richesse que la noblesse est employée dans ce Hadith étant donné que la richesse y est déjà juxtaposée à la noblesse, ce qui prouve qu’il s’agit donc de la première interprétation.
L’expression «Puissent tes mains ne recueillir que poussière !» est une métaphore arabe qui a le même sens que « Périsse ta fortune !» et indique littéralement que la personne en question sera perdante si elle n’agit pas ainsi, mais cette expression est employée dans ce contexte dans le sens usité chez les arabes au niveau du discours et n’est aucunement interprétée comme étant une invocation de la part du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) contre celui qui ne privilégie par la qualité de piété chez la femme qu’il désire épouser. Elle est plutôt une incitation à donner la préférence la femme pieuse dans son choix.
A ce sujet, le Cheikh Ibn `Othaymiine, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit :
« La meilleure femme à épouser est celle chez qui ces deux éléments sont réunis : la beauté physique et la beauté morale.
La beauté physique réside dans la perfection de la forme car lorsque la femme est dotée d’une beauté attrayante et d’un discours suave, les yeux aiment la regarder et les oreilles l’écouter. Par conséquent, le cœur s’abandonne à son amour, l’esprit s’abandonne à son charme, l’âme trouve la paix en sa présence et elle illustre ainsi la parole d’Allah, le Très Haut (sens du verset) :
« Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l’affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent ». (Coran 30/21)
Quant à la beauté morale, elle consiste en la perfection de la religiosité de la femme et de ses bonnes mœurs. Plus la femme est pratiquante et se caractérise par ses bonnes mœurs, plus elle est aimée et plus l’issue du mariage avec elle sera heureuse. C’est que la femme pieuse observe les ordres d’Allah, Exalté soit-Il, s’acquitte de ses devoirs envers son époux au niveau de leur relation intime, de l’éducation de ses enfants et de la préservation de ses biens. Elle l’aide à obéir à Allah, le Très Haut, en Le lui rappelant. Lorsqu’il se lasse, elle réchauffe son zèle et lorsqu’il se met en colère, elle s’évertue à rechercher son agrément. En effet, la femme bien élevée traite son mari avec affection et respect, ne néglige jamais ce qu’il aime la voir accomplir et ne donne pas la priorité à ce qu’il ne veut pas entreprendre. Lorsqu’on demanda au Prophète, Salla Allahou `Alaihi wa Sallam : « Qui est la meilleure des femmes ? »,
Sa réponse fut : « C'est celle qui réjouit l'œil de son mari, obéit à celui-ci lorsqu'il la sollicite et ne fait pas de sa personne ou de ses biens ce qui lui répugne.» (Ahmad et An-Nassaa’i).
A ce sujet, il dit également, Salla Allahou `Alaihi wa Sallam :
 «  Epousez la femme affectueuse et féconde, car je voudrais par vous surpasser en nombre les autres communautés  le Jour de la Résurrection ». (Ahmed et Abu Daoud)
S’il est possible que la femme se pare aussi bien de la beauté physique que morale, elle aura alors accédé à la perfection (humaine) et au bonheur par la grâce d’Allah » (extrait du chapitre Az-Zawaadj).
Enseignements tirés de ce Hadith
Ce qui incite les hommes à se marier avec une femme est l’une de ces quatre qualité dont la dernière, selon eux, est la piété. Or, le Prophète, Salla Allahou `Alaihi wa Sallam, leur donne le conseil de ne jamais abandonner une femme pieuse s’il leur arrive d’en trouver une.
Le juge `Iyaadh, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Les gens désirent d’habitude les femmes et les choisissent en fonction de l’une de ces qualités. Ceux qui sont connus pour leur noblesse d’âme et leur piété font leurs choix, au sujet de ce qu’ils prennent ou abandonnent, en fonction de la religion, notamment pour ce qui est durable et comporte un danger important. » (Tohfat Al-Ahwadhi).
Parmi les enseignements tirés du Hadith, notons également que la compagnie des gens connus pour leur piété est la plus avantageuse à tous points de vue, et ce car leur compagnon tire profit de leurs bonnes mœurs, de leur baraka et de leur mode de vie, notamment lorsqu’il s’agit de l’épouse. Cela devrait être la première personne dont l’homme considère la piété car c’est avec elle qu’il partagera son avenir, c’est elle qui sera la mère de ses enfants et c’est en elle qu’il placera sa confiance, puisque c’est elle qui est censée préserver son argent, sa maison et son honneur.
Et Allah, le Très Haut, sait mieux

© 2014, IslamWeb