Sortir de l’état de sacralisation de la ‘Umra avant le Hajj et avis religieux au sujet de celui qui se peigne les cheveux et prend un bain

Lundi 23-4-2018

Question

J’ai l’intention, si Allah, exalté soit-Il, le veut, d’accomplir le Hajj obligatoire. Je sortirai de chez moi en état de sacralisation, et je ferai d’abord une ‘Umra. M’est-il permis de rester en état de sacralisation jusqu’au Hajj ? M’est-il permis de me peigner les cheveux et de prendre un bain ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager Mohammed ainsi que sur sa famille et ses compagnons :  

Il existe trois types de Hajj à savoir le Tamattu’, le Qirân et l’Ifrâd. Dans le Tamattu’ le pèlerin entre en état de sacralisation pendant les mois du Hajj avec l’intention de faire une ‘Umra. Puis une fois la ‘Umra accomplie, il se désacralise, reste à la Mecque et se remet à nouveau en état de sacralisation pour faire le Hajj. Tout ceci au cours de la même année.

Le Qirân, quant à lui, consiste à accomplir la ‘Umra puis le Hajj avec un seul et unique Ihram. Le pèlerin ne se désacralise qu’après avoir terminé les rites du Hajj.

Quant à l’Ifrâd, il consiste à entrer en état de sacralisation pour le Hajj seulement et se désacraliser après avoir terminé les rites de celui-ci.

Ainsi, si vous envisagez d’accomplir une ‘Umra d’abord, c’est que vous avez opté pour le Tamattu’. Vous devez donc vous désacraliser après la ‘Umra. Mais si vous ne désirez pas le le faire, vous êtes libre, à condition que vous nourrissiez l’intention de faire le Qirân ou l’Ifrâd.

Il est permis au Muhrim (personne en état de sacralisation) de se peigner les cheveux ou de se laver, sans se parfumer. Toutefois, si le Muhrim sait que le fait de se peigner les cheveux risque de causer leur chute, il n’a pas le droit de se peigner. al-Bahwaty, qu’Allah lui fasse miséricorde, dit dans Kachâf al-Qinâ : « S’il passe la main mouillée sur sa barbe ou la peigne, s’il passe la main mouillée sur sa tête ou se peigne les cheveux, et que des cheveux morts tombent, il n’a rien à se reprocher »

L’imam Ahmad, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Si le Muhrim passe la main mouillée sur sa barbe et que des cheveux morts tombent, il ne commet aucun péché. Cependant, s’il est sûr que ces cheveux ne sont pas morts, il est redevable d’un sacrifice ». Al-Bahwaty, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit la même chose en des termes différents.

Et Allah sait mieux.

Glossaire du Hadj

Mecque (la), Makka (Makkah) : Ville de la péninsule arabique (Arabie Saoudite), centre religieux de l'Islam. Le Prophète Mohammed... Plus

© 2018, IslamWeb, Tous droits réservés.