Invocations et évocations d’Allah.

Dimanche 21/11/2010

Voici une série d'invocations et de Adhkars, évocations d’Allah, que nous avons rassemblées pour vous, mon frère pèlerin, afin que vous en tiriez bénéfice lors de votre Hadj, grand pèlerinage et de votre ‘Omrah, petit pèlerinage. Elles comprennent ce qui est particulier au Hadj dans ses lieux spécifiques et ce qui est général et non particulier à une période ou un lieu donné.

 
Invocations rapportées pour des endroits spécifiques
 
1-   L'invocation du voyageur pour ses frères résidents :
 
Cela fait partie  de la Sunna que les résidents invoquent Allah pour le voyageur en disant :
  
« Astawdi‘o-Llaha Diinaka wa Amaanataka wa Khawaatiima 'Amalika.»
 
« Je confie à Allah ta religion, ainsi que le dépôt dont tu es chargé et la fin de tes œuvres. »
 
Et il leur répond en disant :
  
« Astawdi'okomo-Llaha Al-Ladhii Laa Todii'o wa Laa Daa'i'oho. »
 
« Je vous confie à Allah chez Qui les dépôts ne se perdent jamais. »
 
Cela a été rapporté par 'Abdollah Ibn 'Omar, qu'Allah soit satisfait d'eux, dans le Sunan d’At-Tirmidhii.
 
2-   L'invocation lorsqu'on s'installe sur une monture (ou n'importe quel moyen de transport) :
 
Lorsque le voyageur monte une monture ou dans un avion ou encore dans une voiture, il est bon selon la Sunnah, qu'il dise :
 
 
« Allaho Akbar, Allaho Akbar, Allaho Akbar, Sobhaana-Lladhii Sakhkhara Lanaa Haadha wa Maa Konnaa Laho Moqriniin, wa Innaa Ilaa Rabbinaa LaMonnqaliboun. Allahomma Innaa Nas’aloka Fii Safarinaa Haadha Al-Birra wa-t-Taqwaa, wa Min Al-‘Amali Maa Tardaa. Allahomma Hawwin ‘Alaynaa Safarinaa Haadha, wa Twi ‘Annaa Bo‘daho. Allahomma Anta-s-Saahibo Fii-s-Safari wa-l-Khaliifato Fii-l-Ahli. Allahomma Innii A‘oudho Bika Min Wafaai-s-Safari, wa Kaaabati-l-Mandhari wa Soui-l-Monqalabi Fii-l-Maali wa-l-'Ahli. »
 
« Allah est le plus Grand, Allah est le plus Grand, Allah est le plus Grand, Gloire à Celui Qui nous a soumis ceci, alors que nous, nous n'étions pas capables de le dominer. En vérité, nous retournerons vers notre Seigneur. Ô Allah, nous Te demandons de nous accorder dans ce voyage qui est le nôtre, la charité (l'accomplissement des actes recommandés) et la piété (l'abstention d'accomplir des actes interdits) et de nous permettre d’accomplir les œuvres qui Te satisferont. Ô Allah, facilite-nous ce voyage et réduis-nous-en le trajet. Ô Allah, Tu es le Compagnon du voyage et le successeur dans la famille. Ö Allah, je cherche refuge auprès de Toi contre les peines et les difficultés du voyage, contre le fait de paraître triste et contre les mauvais revirements dans les biens et la famille». 
 
Lorsqu'il revient du voyage, il prononce les mêmes paroles et y ajoute :
 

« Aayibouna Taa’ibouna ‘Aabidouna LiRabbinaa Haamidouna.»
 
« Nous sommes revenus, repentants, adorant et louant notre Seigneur. »,
 
comme cela a été rapporté à propos du Prophète, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, dans le Sahiih de Mouslim.
 
3-   La Talbiyah (formule d'exaucement prononcée par le pèlerin durant le Hadj) :
 
La Talbiyah que le Prophète, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, prononçait est :
 

 
« Labayk Allahomma Labayk, Labayka Laa Chariika Labayk, Inna-l-Hamda wa-n-Ni'mata Laka wa-l-Molka Laa Chariika Lak. »
 
« Me voici, Ô Allah, me voici. Me voici, Tu n'as aucun associé, me voici. La louange, la grâce et la souveraineté sont à Toi, Tu n'as pas d'associé. »
 
et ‘Abd Allah Ibn ‘Omar, qu'Allah soit satisfait d'eux, ajoutait :
 

« Labayk, Labayk wa Sa‘dayk, wa-l-Khayro Bi Yadayk, Labayk wa-r-Roghbaa'o Ilayka wa-l-'Amal. »
 
« Me voici, me voici béni par Toi et tout bien est entre Tes mains. Me voici et le désir et l'action sont dirigés vers Toi. » (Mouslim).
 
L'opinion de la majorité des savants est qu'il est permis d'ajouter quelque chose à la Talbiyah du Messager d'Allah, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, comme cela a été confirmé dans la pratique des compagnons, qu'Allah soit satisfait d'eux.
La Sunna est de la prononcer à voix haute. Abou Bakr a rapporté qu'on demanda au Prophète, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam :
 
-      « Quel Hadj est le meilleur ? »
-      « Lorsqu'on élève la voix en prononçant la Talbiyah et lorsque l’on donne une offrande en sacrifice. », répondit-il. (At-Tirmidhii)
 
4-   Invocation du Tawaaf, la circumambulation autour de la Ka‘bah :
 
Il est recommandé au musulman d'invoquer Allah, Exalté soit-Il, par les invocations de son choix lors du Tawaaf, car il n'a pas été rapporté du Prophète, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, quelque invocation spécifique que ce soit à l'exception de ce qu'il prononçait entre le coin Yéménite et la pierre noire :
 
« Rabbanaa Aatinaa Fii-d-Doniaa Hasanatan wa Fii-l-Aakhirah Hasanatan wa Qinaa 'Adhaaba-l-Qabr.»
 
« Seigneur ! Accorde-nous une belle part ici-bas, et une belle part aussi dans l'au-delà ; et protège-nous du châtiment du Feu ! » (Ahmad)
 
On peut réciter le Coran lors du Tawaaf ou louer Allah, Exalté soit-Il, par diverses formes de Dhikr, rappel, car l'endroit est un endroit de glorification d'Allah, Exalté soit-Il, et de louanges à Son égard.
 
5-   L'invocation lorsque l'on boit de l'eau de Zamzam :
 
Il a été établi que le Prophète, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, a dit : « Allah exauce l'invocation de celui qui boit de l'eau de Zamzam. » (Ahmad)
 
Il est donc recommandé que le musulman choisisse des invocations parmi celles qu'il aime particulièrement lorsqu'il boit cette eau bénite. Il a été rapporté que lorsqu'Ibn Abbaas buvait de l'eau de Zamzam, il disait :
 
« Allahomma Innii As’aloka ‘Ilman Naafi‘an, wa Rizqan Waasi‘an, wa Chifaa’an Min Kolli Daain.»
 
« Ô Allah, je Te demande une science bénéfique, une subsistance abondante et une guérison de toute maladie. »
 
6-   L’invocation à réciter à As-Safaa et Al-Marwah :
 
Lorsque le pèlerin entreprend le Sa‘y, il commence par le mont As-Safaa et quand il s’en approche il récite la parole d’Allah, Exalté soit-il, qui dit :
 
« Inna-s-Safaa wa-l-Marwata Min Cha‘aa’iri-l-Lahi. »
 
« As-Safaa et Al-Marwah sontvraimentparmi les lieuxsacrésd'Allah. » (Sens du verset) (Coran 2/158)
 
Puis, il dit :
 
« Abda’o Bimaa Bada’a Allaho Bihi. »
 
« Je commence par où Allah a commencé. »
 
Ensuite, il monte sur As-Safaa, fait face à la Ka‘bah et dit :
 
« Laa ilaha illa-l-Lah. » et « Allaho Akbar, Allaho Akbar, Allaho Akbar. »
 
« Il n’y a d’autre divinité qu’Allah » et « Allah est le plus grand, Allah est le plus grand, Allah est le plus grand. »
 
… et il formule ce qui suit trois fois en faisant une supplication après chacune d’elle :
 
« Laa Ilaaha Illa-l-Laho Wahdaho Laa Chariika Laho, Laho-l-Molko wa Laho-l-Hamdo Yohyii wa Yomiito wa Howa ‘Alaa Kolli Chay’in Qadiir, Laa Ilaaha Illa-l-Laho Wahdaho Andjaza Wa’daho, wa Nassara ‘Abdaho, wa Hazama-l-Ahzaaba Wahdaho.»
 
« Nul n’est digne d’être adoré en dehors d’Allah, l’Unique sans associé. À Lui la royauté et à Lui les louanges, il fait vivre et il fait mourir, et Il est Omnipotent. Nul n’est digne d’être adoré en dehors d’Allah, l’Unique. Il a tenu Sa promesse, accordé la victoire à Son serviteur et vaincu les alliés Seul. »
 
Il répète ensuite la même chose à Al-Marwah, sans redire la parole : «As-Safaa et Al-Marwah sontvraimentparmi les lieuxsacrésd'Allah. » (Sens du verset) (Coran 2/158),
et « Je commence par où Allah a commencé. », comme cela a été confirmé dans le Hadith rapporté par Djaabir, qu'Allah soit satisfait de lui, dans le Sahiih de Mouslim.
 
7-   L’invocation du jour de ‘Arafah :
 
‘Abd Allah Ibn ‘Amrou a rapporté que le Prophète, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, a dit :
 
« La meilleure invocation est celle que l’on formule le jour de ‘Arafah et la meilleure formule que les Prophètes qui m’ont précédé et moi avons dite est :
 
 
‘Laa ilaaha illa-l-Laho Wahdaho Laa Chariika Laho, Laho-l-Molko wa Laho-l-Hamdo wa Howa ‘Alaa Kolli Chay’in Qadiir’
 
Nul n’est digne d’être adoré en dehors d’Allah, l’Unique sans associé. À Lui la royauté, à Lui les louanges et Il est Omnipotent’. » (At-Tirmidhii)
 
Et dans une autre version :
 
« L’invocation la plus prononcée par le Prophète, Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam, le jour de ‘Arafah, était :
 
‘Laa ilaaha illa-l-Laho Wahdaho Laa Chariika Laho, Laho-l-Molko wa Laho-l-Hamdo BiYadihi-l-Khayr wa Howa ‘Alaa Kolli Chay’in Qadiir’
 
Il n'y a point de divinité à part Allah, l’Unique sans associé. À Lui la royauté, à Lui les louanges, Le bien est en sa main et Il est Omnipotent’. » (Ahmad)
 
Il est donc recommandé au musulman de consacrer son temps durant ce jour à l’invocation, et la supplication d’Allah, Exalté soit-il, et de multiplier la formulation de l’attestation de l’unicité divine avec foi et sincérité.
 
Nous avons donc choisi pour vous, frère pèlerin, une série d’invocations concises et complètes pour que vous les répétiez avec foi, compréhension et sincérité pour Allah, Exalté soit-il.
 
 
 
Invocations générales tirées du Coran et de la Sunnah :
 
Premièrement : invocations tirées du Coran :
 
« […] Rabbanaa Laa To’aakhidhnaa In-Nasiinaa Aw Akhtta’naa Rabbanaa wa Laa Tahmil ‘Alaynaa Issran Kamaa Hamaltaho ‘Alaa-l-Ladhiina Min Qablinaa Rabbanaa wa Laa Tohammilnaa Maa Laa Taaqata Lanaa Bihi wa ‘Afwo ‘Annaa wa Ghfir Lanaa wa Rhamnaa Anta Mawlaanaa FaNsornaa ‘Alaa-l-Qawmi-l-Kaafiriin.»
 
« […] Seigneur, ne nous châtie pas s'il nous arrive d'oublier ou de commettre une erreur. Seigneur ! Ne nous charge pas d'un fardeau lourd comme Tu as chargé ceux qui vécurent avant nous. Seigneur ! Ne nous impose pas ce que nous ne pouvons supporter, efface nos fautes, pardonne-nous et fais-nous miséricorde. Tu es Notre Maître, accorde nous donc la victoire sur les peuples infidèles. » (Coran 2/286)
 
« Rabbanaa Laa Tozigh Qoloubanaa Ba‘da Idh Hadaytanaa wa Hab Lanaa Mi-l-Ladonka Rahmatan Innaka Anta-l-Wahaab. »
 
« Seigneur ! Ne laisse pas dévier nos cœurs après que Tu nous as guidés ; et accorde-nous Ta miséricorde. C'est Toi, certes, le Grand Donateur ! » (Coran : 3/8)
 
« Rabbanaa Innaka Man Todkhili-n-Naara FaQad Akhzaytaho wa Maa Li-dh-Dhaalimiina Min Anssaar. Rabbanaa Innanaa Sami‘naa Monaadiyan Yonaadii Li-l-iimaani An Aaminou BiRabbikom FaAamannaa Rabbanaa FaGhfir Lanaa Dhonoubanaa wa Kaffir ‘Annaa Sayyi’aatinaa wa Tawaffanaa Ma‘a-l-Abraar. Rabbanaa wa Aatinaa Maa Wa‘adttanaa ‘Alaa Rosolika wa Laa Tokhzinaa Yawma-l-Qiyaamati Innaka Laa Tokhlifo-l-Mii’aad. »
 
« Seigneur ! Quiconque Tu fais entrer dans le Feu, Tu le couvres vraiment d'ignominie. Et pour les injustes, il n'y a pas de secoureurs !Seigneur ! Nous avons entendu l'appel de celui qui a appelé ainsi à la foi : "Croyez en votre Seigneur" et dès lors nous avons cru. Seigneur, pardonne-nous nos péchés, efface de nous nos méfaits, et place-nous, à notre mort, avec les gens de bien.Seigneur ! Donne-nous ce que Tu nous as promis par Tes messagers. Et ne nous couvre pas d'ignominie le Jour de la Résurrection. Car Toi, Tu ne manques pas à Ta promesse. » (Coran : 3/192-194)
 
« […] Rabbi Awzi‘nii An Achkora Ni‘mataka-l-Latii An‘amta ‘Alayya wa ‘Alaa Waalidayya wa An A‘mala Ssaalihan Tarddaaho wa Adkhilnii BiRahmatika Fii ‘Ibaadika-s-Ssaalihiin.»
 
« […] Permets-moi Seigneur, de rendre grâce pour le bienfait dont Tu m'as comblé ainsi que mes père et mère, et que je fasse une bonne œuvre que tu agrées et fais-moi entrer, par Ta miséricorde, parmi Tes serviteurs vertueux. » (Coran : 27/19)
 
« […] Rabbanaa Hab Lanaa Min Azwaadjinaa wa Dhorriyyaatinaa Qorrata A’yonin wa Dj’alnaa Li-l-Mottaqiina Imaaman. »
 
« […] Seigneur, donne-nous, en nos épouses et nos descendants, la joie des yeux, et fais de nous un guide pour les pieux. » (Coran : 25/74)
 
« Rabbi Hab Lii Hokman wa Alhiqnii Bi-s-Ssaalihiin. Wa Dj‘al-Llii Lisaana Ssidqin Fii-l-Aakhiriin. Wa Dj‘alnii MinWarathati Djannati-n-Na‘iim. »
 
« Seigneur, accorde-moi sagesse (et savoir) et fais-moi rejoindre les gens de bien ;fais que j'aie une mention honorable sur les langues de la postérité ;et fais de moi l'un des héritiers du Jardin des délices. » (Coran : 26/83-85)
 
« Rabbi Dj‘alnii Moqiima-s-Ssalaati wa Min Dhorriyyatii Rabbanaa wa Taqabbal Do‘aa’i. Rabbanaa Ghfirlii wa LiWaalidayya wa Li-l-Mo’miniina Yawma Yaqoumo-l-Hisaab. »
 
« Ô mon Seigneur ! Fais que j'accomplisse assidûment la Salat ainsi qu'une partie de ma descendance ; exauce ma prière, ô notre Seigneur !Ô notre Seigneur ! Pardonne-moi, ainsi qu'à mes père et mère et aux croyants, le jour de la reddition des comptes. » (Coran : 14/40-41)
 
Deuxièmement : invocations tirées de la Sunnah :
 
« Allahomma Innii As’aloka Min Al-Khayri Kollihi ‘Aadjilihi wa Aadjilihi Maa ‘Alimto Minho wa Maa Lam A‘lam, wa A‘oudho Bika Min Ach-Charri Kollihi ‘Aadjilihi wa Aadjilihi Maa ‘Alimto Minho wa Maa Lam A‘lam, Allahomma Innii As’aloka Min Khayri Maa Sa’alaka Minho ‘Abdoka wa Nabiyyok, wa A‘oudho Bika Min Charri Maa Ista‘aadha Minho ‘Abdoka wa Nabiyyok, Allahomma Innii As’aloka l-Djannata wa Maa Qaraba ilayhi Min Qowlin Aw ‘Amal, wa A‘oudho Bika Min An-Naar wa Maa Qaraba ilayhi Min Qowlin Aw ‘Amal, wa As’aloka An Tadj‘ala Kollo Qaddaa’in Qaddaytaho Lii Khayran.»
 
« Ô Allah, je T’implore de m’accorder le bien de toute chose, dans le présent et dans le futur, de ce que je connais de lui et de ce que j’en ignore et je cherche refuge auprès de Toi contre le mal de toute chose, dans le présent et dans le futur, de ce que je connais de lui et de ce que j’en ignore. Ô Allah, je T’implore de m’accorder le meilleur de ce que T’a demandé Ton serviteur et Prophète et je T’implore de me protéger contre le mal dont Ton serviteur et Ton Prophète t’implorait de le protéger. Ô Allah, je T’implore de m’accorder le Paradis et ce qui l’en rapproche comme parole et action, et je cherche refuge auprès de Toi contre le Feu et ce qui l’en rapproche comme parole et action et je T’implore de faire de tout jugement une issue qui m’est favorable. »
 
« Allahomma Innii A’oudho Bika Min Al-‘Adjzi wa-l-Kasali, wa-l-Djobni wa-l-Harami wa-l-Bokhli, wa A‘oudho Bika Min ‘Adhaabi-l-Qabri, wa A‘oudho Bika Min Fitnati-l-Mahyaa wa-l-Mamaati, wa Dal‘i-d-Dayni, wa Ghalabati-r-Ridjaal.»
 
« Ô Allah, je cherche refuge auprès de Toi contre l’impuissance et la paresse, contre la lâcheté, la sénilité et l’avarice. Je cherche refuge auprès de Toi contre le supplice de la tombe, contre l’épreuve (fascination) de la vie et l’épreuve de la mort et contre l’énormité des dettes et la domination des hommes. »
 
 
« Allahomma Asslih Lii Diinii Al-Ladhii Howa ‘Issmato Amrii, wa Asslih Lii Doniyaaya Al-Latii Fiiha Ma‘aachii, wa Asslih Lii Aakhiratii Al-Latii ilayhaa Ma‘aadii, wa-Dj‘al Al-Hayaata Ziyaadatan Lii Fii Kolli Khayrin, wa-Dj‘al Al-Mawta Raahatan Lii Min Kolli Charrin.»
 
« Ô Allah consolide ma croyance qui est la sauvegarde de mon âme et améliore ma vie dans ce bas monde dans lequel je me procure ma subsistance. Donne-moi une belle part dans l’au-delà où je serai ramené et fais que ma vie soit pleine de bienfaits et que la mort soit pour moi un salut de tout malheur. »
 
« Allahomma Innii As’aloka BiAnnii Achhado Annaka Anta Allaho Al-Ladhii Laa ilaha illa Anta Al-Ahado As-Ssamado, Al-Ladhii Lam Yalid wa Lam Youlad wa Lam Yakoun Laho Kofowan Ahad, An Taghfira Lii Dhonoubii, Innaka Anta Al-Ghafouro r-Rahiim. »
 
« Ô Allah, je T’implore par le fait  que j’atteste que Tu es Allah, point de divinité en dehors de Toi, l’Unique, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons. Celui qui n'a jamais engendré, n'a pas été engendré non plus et nul n'est égal à Lui. Pardonne mes péchés, car certes, Tu es Celui qui pardonne, le Très Miséricordieux. »
 
  
« Allahomma Hfadhnii Bi-l-islaami Qaa’iman, wa Hfadhnii Bi-l-islaami Qaa‘idan, wa Hfadhnii Bi-l-islaami Raaqidan, wa Laa Tochmit Bii ‘Adowwan wa Laa Haasidan, Allahomma Innii As’aloka Min Kolli Khayrin Khazaa’inihi BiYadika, wa A‘oudhobika Min Kolli Charrin Khazaa’inihi BiYadika.»
« Ô Allah, fais que je demeure musulman quand je suis debout, fais que je demeure musulman quand je suis assi, fais que je demeure musulman quand je suis couché, et ne laisse pas un ennemi ou un envieux se réjouir de mon malheur. Ô Allah, je T'implore de m'accorder tout le bien, le bien tout entier est entre Tes mains et je cherche refuge auprès de Toi contre tout mal, le mal tout entier est entre Tes mains. »
 
 
« Allahomma As’aloka Khachyataka Fii-l-Ghaybi wa-ch-Chahaadati, wa As’aloka Al-Qassda Fii-l-Faqri wa-l-Ghinaa, wa As’aloka Na‘iiman Laa Yanfado wa As’aloka Qorrata ‘Aynin Laa Tanqati‘o, wa As’aloka Ar-Riddaa Ba‘da-l-Qaddaa’i, wa As’aloka Barda-l-‘Aychi Ba’da-l-Mawti, wa As’aloka Ladhdhata-n-Nadhari ilaa Wadjhika wa-ch-Chawqi ilaa Liqaa’ika, Fii Ghayri Ddarraa’a Moddirratin, wa Laa Fitnatin Moddillatin, Allahomma Zayyinnaa BiZiinati-l-iimaani, wa Dj‘alnaa Hodaatan Mohtadiin ».
 
« Ô Allah je T’implore de m’accorder Ta crainte en secret et en public. Je T’implore de m’accorder la modération dans la pauvreté et la richesse. Je T’implore de m’accorder une félicité intarissable et une joie des yeux incessante. Je T’implore de m’accorder la satisfaction de ma destinée et une vie joyeuse après la mort. Je T’implore de m’accorder la jouissance de regarder Ton Visage (TSNA) et l’envie ardente de Te rencontrer sans qu’aucun mal ne me nuise ni qu’aucune tentation ne m’égare. Ô Allah, embellis-nous de la parure de la foi et fais en sorte que nous soyons de ceux qui guident et qui sont bien guidés. »
 
« Allahomma Iqsim Lanaa Min Khachiyatika Maa Tahoulo Bihi Baynanaa wa Bayna Ma‘ssiyatika, wa Min Taa‘atika Maa Toballighonaa Bihi Djannataka, wa Min Al-Yaqiini Maa Tohawwino Bihi ‘Alaynaa Massaa’iba-d-Doniaa, wa Matti‘naa Bi’Asmaa‘inaa wa Abssaarinaa wa Qowwatinaa Maa Ahiyaytanaa, wa Dj‘alho Al-Waaritha Minnaa, wa Dj‘al Tha’ranaa ‘Alaa Man Dhalamanaa, wa-n-Nssornaa ‘Alaa Man ‘Aadaanaa, wa Laa Tadj‘al Mossiibatanaa Fii Diininaa, wa Laa Tadj‘ali-d-Doniaa Akbara Hamminaa wa Laa Mablagha ‘Ilminaa, wa Laa Tosallit ‘Alaynaa Man Laa Yakhaafoka Fiinaa wa Laa Yarhamonaa.»
 
« Ô Allah, accorde-nous une crainte de Toi telle qu’elle nous empêche de Te désobéir, accorde-nous une obéissance nous menant à Ton Paradis et accorde-nous la certitude dans la foi nous facilitant les difficultés de ce bas monde. Fais-nous jouir de notre ouïe, de notre vue, de nos forces aussi longtemps que Tu nous feras vivre et accorde la même chose à nos descendants. Accomplis notre vengeance sur celui qui nous a porté préjudice et accorde nous la victoire sur notre ennemi. Fais que nous ne soyons pas perdants dans notre religion, ne fais pas de ce bas monde notre intérêt principal ni la portée de notre savoir et ne rends pas maître de nous celui d'entre nous qui ne Te craint pas et qui n'a pas de pitié pour nous.»
 
 
 
« Allahomma Innii A’oudho Bika Min Al-‘Adjzi wa-l-Kasali, wa-l-Djobni wa-l-Bokhli, wa-l-Harami wa ‘Adhaabi-l-Qabri, Allahomma Aati Nafsii Taqwaahaa, wa Zakkihaa Anta Khayro Man Zakkahaa, Anta Waliyyohaa wa Mawlaahaa. Allahomma Innii A‘oudhobika Min ‘ilmin Laa Yanfa‘o, wa Min Qalbin Laa Yakhcha‘o, wa Min Nafsin Laa Tachba‘o, wa Min Da‘watin Laa Yostadjaabo Lahaa. »
 
« Ô Allah, je cherche refuge auprès de Toi contre l’impuissance et la paresse, contre la lâcheté et l’avarice, contre la sénilité et le supplice de la tombe. Ô Allah, remplis mon âme de piété et purifie-la, car Tu es le meilleur qui puisse le faire, Tu es certes, son Maître et son Protecteur. Ô Allah, je cherche refuge auprès de Toi contre une science inutile, un cœur dur et insoumis, une âme insatiable et contre une invocation qui ne soit point exaucée. »
 
« Rabbi A‘innii wa Laa To‘inno ‘Alayya, wa Nssornii wa Laa Tansoro ‘Alayya, wa Mkor Lii wa Laa Tamkor ‘Alayya, wa Hdinii wa Yassir Al-Hodaa Lii, wa Nssornii ‘Alaa Man Baghaa ‘Alayya, Rabbi Dj‘alnii Laka Dhakkaaran, Laka Chakkaaran, Laka Rahaaban, Laka  Mittwaa‘an, Laka Mokhbitan, Ilayka Awwaahan Moniiban, Rabbi Taqabbal Tawbatii, wa Ghsil Hawbatii, wa Adjib Da‘watii, wa Thabbit Hodjatii, wa Hdi Qalbii, wa Saddid Lisaanii, wa Slol Sakhiimato Ssadrii. »
 
« Ô Allah, viens-moi en aide et ne viens pas à l'aide de mes ennemis, offre-moi la victoire et n'offre pas la victoire contre moi, ruse en ma faveur et non pas contre moi, guide-moi et facilite-moi le droit chemin et offre-moi la victoire contre celui qui m'opprime. Seigneur compte- moi parmi ceux qui se rappellent souvent de Toi, qui Te remercient abondamment, qui Te sont dévoués, obéissants, et soumis, qui Te supplient et se repentent. Seigneur accepte mon repentir, lave mes péchés, réponds à mon appel, consolide ma parole et ma foi, guide mon cœur, préserve ma langue et extrais la rancœur de ma poitrine. »
 
 
« Allahomma Innii A‘oudhobika Min Fitnati-n-Naari wa ‘Adhaabi-n-Naari, wa Fitnati-l-Qabri wa ‘Adhaabi-l-Qabri, wa Min Charri Fitnati-l-Ghinaa, wa Min Charri Fitnati-l-Faqri, wa A‘oudhobika Min Charri Fitnati-l-Masiihi-d-Dadjaali, Allahomma ighsil Khattaayaaya BilMaa’i wa-th-Thaldji wa-l-Bardi, wa Naqqi Qalbii Min Al-Khattaayaa Kamaa Naqqayta Ath-Thawba Al-Abiyado Min Ad-Danas, wa Baa‘id Baynii wa Bayna Khattaayaaya Kamaa Baa‘adta Bayna Al-Machriqi wa-l-Maghribi, Allahomma Innii A‘oudhobika Min Al-Kasali wa-l-Harami, wa-l-Ma’thami wa-l-Maghrami.»
 
« Ô Allah, je cherche refuge auprès de Toi contre l’épreuve du Feu et son châtiment, l’épreuve de la tombe et son supplice, contre l’épreuve de la richesse (à titre de tentation) et contre l’épreuve de la pauvreté. Je cherche refuge auprès de Toi contre l’épreuve de l’Antéchrist. Ô Allah, lave mon cœur par l’eau de la neige et de la grêle et purifie-le des méfaits comme Tu as purifié le vêtement de toute impureté. Ô Allah, éloigne-moi de mes péchés comme Tu as éloigné l’Est de l’Ouest. Ô Allah, je cherche refuge auprès de Toi contre la paresse et la sénilité, contre le péché et contre tout préjudice. »
 
 
« Allahomma Innii A‘oudhobika Min Qalbin Laa Yakhcha‘o, wa Min Do‘aa’in Laa Yosma‘o, wa Min Nafsin Laa Tachba‘o, wa Min ‘ilmin Laa Yanfa‘o, wa A‘oudhobika Min Haa’olaa’i-l-Arba‘a.»
 
« Ô Allah, je cherche refuge auprès de Toi contre un cœur dur et insoumis, une invocation qui n’est pas entendue, une âme pleine d’avidité et de convoitise, une science inutile; je cherche refuge auprès de toi contre ces quatre choses. »
 
Nous tenons à souligner que la porte des invocations est grande ouverte et que le musulman peut donc invoquer son Seigneur avec les invocations qu’il souhaite pour obtenir des biens de ce bas monde et de l’au-delà, à tout moment, en tous lieux, que son invocation soit prononcée dans un dialecte arabe ou une langue étrangère, car l’ignorance du musulman de la langue arabe classique ne l’empêche pas d’invoquer Allah, Exalté soit-il, de le supplier. Allah, Exalté soit-il, est proche de Ses serviteurs qui L’évoquent, il répond à leur invocation et entend leurs plaintes. Allah, Exalté soit-il, dit (sens du verset) :
 
« Et quand Mes serviteurs t'interrogent sur Moi... alors, Je suis tout proche : Je réponds à l'appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu'ils répondent à Mon appel, et qu'ils croient en Moi, afin qu'ils soient bien guidés. » (Coran : 2/186)
 

Glossaire du Hadj

Mecque (la), Makka (Makkah) : Ville de la péninsule arabique (Arabie Saoudite), centre religieux de l'Islam. Le Prophète Mohammed... Plus

© 2014, IslamWeb, Tous droits réservés.