La passion du pèlerinage

Mardi 18/10/2011

Louange à Allah, exalté soit-Il, Qui a prescrit à Ses serviteurs le pèlerinage, leur a donnés le désir de visiter la Maison sacrée et a fait en sorte que ce désir soit permanent. Qu’Allah fasse l’éloge du Prophète Muhammad, par qui Allah, exalté soit-Il, nous a éclairés la voie, ainsi que de sa famille et de ses Compagnons, et qu’Il leur accorde le salut.

 
Allah, exalté soit-Il, a prescrit à Ses serviteurs l'accomplissement du Hadj une fois dans la vie, et en a fait l’un des cinq piliers de l’Islam. Le Prophète () a dit : « L’Islam est fondé sur cinq [piliers, dont] faire le pèlerinage à la Maison pour ceux qui en ont les moyens » (Boukhari et Mouslim).
 
Donc, le Hadj constitue une obligation établie par le Livre d'Allah, exalté soit-Il, la Sunna de Son prophète () et le consensus des oulémas. Quiconque parmi les musulmans nie cette obligation est considéré comme mécréant. Cependant, le musulman qui ne l’accomplit pas alors qu’il en a les moyens n'est pas mécréant, mais il commet un péché majeur, selon l'avis prépondérant des oulémas.
 
Etant donné que les hommes sont de nature à aimer leurs patries et sont enclins à ne pas les quitter, le Législateur (Suprême) en voulant susciter le désir des êtres humains d'accomplir le Hadj l'a revêtu de mérites considérables et en fait la cause d’une grande récompense. Car le Hadj implique une séparation de sa patrie, de sa famille, de ses biens, de ses compagnons et de son clan. D’ailleurs, Allah, exalté soit-Il, a encouragé Ses serviteurs à visiter la Maison sacrée pour voir le berceau de la Révélation et du Message.
 
Cher coreligionnaire, hâtez-vous d'accomplir cette visite sans tarder :
Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :
 
« Et c’est un devoir envers Allah pour les gens qui ont les moyens, d’aller faire le pèlerinage de la Maison. Et quiconque ne croit pas... Allah Se passe largement des mondes » (Coran 3/97).
 
Le Prophète () a dit :
 
·       « Hâtez-vous d’accomplir le pèlerinage - c'est-à-dire le pèlerinage obligatoire - car nul d’entre vous ne sait ce qui peut lui arriver » (Ahmad et Abû Dâwud) ; 
 
·       « Que celui qui désire accomplir le Hadj s’empresse de le faire, car il peut tomber malade, être exposé à la pauvreté, ou sa chamelle peut s'égarer » [Ahmad, Ibn Mâdja (Al-Albânî : hasan)
 
‘Umar Ibn Al-Khattâb, qu’Allah soit satisfait de lui, a dit : « J’étais sur le point de dépêcher des hommes dans les contrées islamiques pour imposer la capitation à ceux qui ont les moyens d’accomplir le Hadj et ne l’ont pas fait. Car ceux-là ne sont pas des musulmans. Ceux-là ne sont pas des musulmans » (Ibn Hadjar).
 
Pour sa part, 'Alî Ibn Abî Tâlib, qu’Allah soit satisfait de lui, a dit : « Multipliez les circumambulations autour de cette Maison sacrée (La Ka’ba), avant que vous n’en soyez empêchés ».
 
Et Al-Hasan, qu’Allah soit satisfait de lui, de renchérir : « Les musulmans resteront attachés à leur religion, tant qu’ils effectueront le pèlerinage et se dirigeront vers la qibla ».
 
Le Hadj efface les mauvaises œuvres qui l’ont précédé :
‘Amr Ibn Al-‘Âs, qu’Allah soit satisfait de lui, a dit : « Quand Allah, exalté soit-Il, m’a comblé de l’Islam, je me suis rendu auprès du Prophète () et je lui ai dit : 'Donne-moi ta main droite pour que je te prête serment d’allégeance'. Quand il me l’a donnée, j’ai retenu la mienne. Il m’a demandé :
- 'Qu’as-tu ‘Amr' ?
- 'J’ai une condition'.
- 'Laquelle ?'.
- 'Que tous mes péchés me soient pardonnés'.
- « Ne sais-tu pas que l’Islam efface tout ce qui le précède, de même que l’émigration et le Hadj? » (Mouslim), m’a-t-il répondu () » (Mouslim).
 
Le Hadj est une purgation des péchés :
Abû Hurayra, qu’Allah soit satisfait de lui, rapporta avoir entendu le Prophète () dire :
 
« Celui qui aura fait le pèlerinage, sans commettre d’actes impudiques, ni de désobéissances, reviendra absous de ses péchés, tel qu’il était le jour où sa mère l’a enfanté »(Boukhari).
 
Dans la narration de Mouslim : « Celui qui se rendra à cette Maison sans commettre … ». Et d’après Ad-Dâraqutnî : « Celui qui aura fait le Hadj et la ‘Umra vers cette Maison … ».
 
Al-Azhari commenta : « Actes impudiques renvoie à ce que veulent l’homme de la femme. Et « tel qu’il était le jour où sa mère l’a enfanté » signifie sans le moindre péché ». Ibn Hadjar ajouta : « Ce hadith montre le pardon des péchés, qu'ils soient petits ou grands, ainsi que leurs conséquences ».
 
Le Hadj est la meilleure œuvre de piété :
D’après Abû Hurayrah, qu’Allah soit satisfait de lui, lorsque le Prophète () fut interrogé :
- « Quelle est l’œuvre la plus méritoire ? »
- « C’est la foi en Allah, exalté soit-Il », répondit-il.
- « Et quoi encore ? »
- « La lutte pour la cause d’Allah, exalté soit-Il », ajouta-t-il.
- « Et quoi encore ? »
- « Un Hadj accompli correctement et avec piété », conclut-il (Boukhari et Mouslim).
 
Abû Ach-Cha’thâ`, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Quand j’ai contemplé les œuvres de piété, j’ai trouvé que la prière fatiguait le corps, de même que le jeûne, et que l’aumône épuisait les biens. Quant au Hadj, il épuise à la fois le corps et les biens ».
 
Le mérite du Hadj, accompli correctement et avec piété :
D’après Abû Hurayra, qu’Allah soit satisfait de lui, le Prophète () a dit :
 
« La ‘Umrah efface les péchés commis dans l'intervalle la séparant de la précédente ; et le Hadj accompli correctement et avec piété n'a d'autre récompense que le Paradis » (Boukhari et Mouslim).
 
En fait, le Hadj accompli correctement et avec piété est celui accompli sans péché. C'est aussi le Hadj accepté, celui qui ne comprend aucune ostentation, aucune recherche de bonne réputation, aucun acte impudique et aucune désobéissance. Le signe d'un Hadj accompli correctement et avec piété, c'est qu'une fois de retour, le pèlerin multiplie les bonnes œuvres et ne revient plus jamais à la désobéissance.
 
Al-Hasan Al-Basrî a dit : « Le Hadj accompli correctement et avec piété c’est celui après lequel le pèlerin se détourne des biens de ce bas monde et aspire à l’au-delà ».
 
Le Hadj accompli correctement et avec piété, c'est celui pendant et à l'issue duquel on donne à manger aux autres, on dit du bien et on se salue les uns les autres en abondance. Or, en réalité, il s’agit de toutes ces définitions à la fois.
 
Le Hadj est la meilleure lutte pour la cause d’Allah, exalté soit-Il :
'Aïcha, qu’Allah soit satisfait d’elle, demanda un jour au Prophète () : « Ô Messager d’Allah, nous avons trouvé que le djihâd était la meilleure des œuvres. Le ferons-nous donc ? ». Il lui répondit :« Mais, le meilleur djihâd est un Hadj accompli correctement et avec piété »(Boukhari et Mouslim).
 
Le Hadj est le djihâd de la femme :
'Aïcha, qu’Allah soit satisfait d’elle, demanda un jour au Prophète () : « Ô Messager d’Allah, ne menons-nous pas la conquête avec vous et ne luttons-nous pas sur le sentier d’Allah ? ». Il lui répondit :« La meilleure et la plus belle lutte sur le sentier d’Allah est un Hadj accompli correctement et avec piété ». « Depuis que j’ai entendu le Prophète () dire cela, je n’ai jamais manqué une saison de Hadj », dit 'Aïcha, qu’Allah soit satisfait d’elle (Boukhari et Mouslim).
 
Et d’après Abû Hurayra, qu’Allah soit satisfait de lui, le Prophète () a dit : « Le Hadj et la ‘Umra constituent le djihâd des personnes âgées, des faibles et des femmes » [An-Nisâ`î (Al-Albânî : sahîh)].
 
Le Hadj et la ‘Umra repoussent la pauvreté et les péchés :
Le Prophète () a dit :
 
« Accomplissez fréquemment le pèlerinage et la ‘Umra, car leur accomplissement fréquent repousse la pauvreté et les péchés, de la même façon que le soufflet élimine les scories du fer » [At-Tabarânî et Ad-Dâraqutnî (Al-Albânî : sahîh)].
 
Et d’après Ibn Mas’ûd, qu’Allah soit satisfait de lui, le Prophète () a dit :
 
« Accomplissez fréquemment le pèlerinage et la ‘Umra, car leur accomplissement fréquent repousse la pauvreté et les péchés, de la même façon que le soufflet élimine les scories du fer, de l’or et de l’argent. Et un Hadj accompli correctement et avec piété n’aura d’autre récompense que le Paradis » [Ahmad et At-Tirmidhî (Al-Albânî : sahîh)].
 
L’invocation du pèlerin est exaucée :
D’après Ibn 'Umar, qu’Allah soit satisfait de lui et de son père, le Prophète () a dit :
 
« Le mudjâhid et le pèlerin qui accomplit un Hadj ou une ‘Umra sont les visiteurs d'Allah, Il les a invités et ils ont répondu à Son invitation, et s'ils L'invoquent, Il exaucera leurs invocations » [Ibn Mâdjah et Ibn Hibbân (Al-Albânî : sahîh)].
 
Le pèlerin est mis sous la protection d’Allah, exalté soit-Il :
D’après Abû Hurayra, qu’Allah soit satisfait de lui, le Prophète () a dit :
 
« Trois personnes sont sous la protection d’Allah, exalté soit-Il : un homme qui est sorti de chez lui pour se rendre dans une des mosquées d’Allah, exaltésoit-Il ; un homme qui est sorti pour lutter sur le sentier d’Allah, exalté soit-Il ; et un homme qui est sorti pour accomplir le Hadj » [Abû Nu’aym (Al-Albânî : sahîh)]. 
 
Un hadith éminent sur les mérites des rituels du Hadj :
D’après Ibn ‘Umar, qu’Allah soit satisfait de lui et de son père, le Prophète () a dit :
 
« Quant à la récompense que tu auras : quand tu sors à destination de la Maison sacrée, à chaque fois que ta monture avancera d’un pas, Allah, exalté soit-Il, t’inscrira une bonne action et t’effacera un péché. Quand tu stationneras à ‘Arafat, Allah, exalté soit-Il, descendra ce jour-là jusqu’au Ciel le plus bas et vantera les mérites des pèlerins auprès des Anges en leur disant : 'Voici Mes serviteurs, ils sont venus vers Moi ébouriffés, par monts et par vaux, désirant Ma miséricorde et craignant Mon châtiment sans Me voir. Qu’en serait-il alors s’ils Me voyaient ?'. Certes, si tu avais autant de péchés que les grains de sable, les jours de la vie présente ou les gouttes de pluie, Allah te les pardonnerait. Quand tu procèderas à la lapidation, la récompense de cette œuvre sera épargnée auprès de ton Seigneur. Quand tu te raseras la tête, tu auras pour chaque cheveu la récompense d’une bonne action. Quand tu feras le tawâf al-Ifâda, tu seras alors immaculé de tous tes péchés, tel le jour où ta mère t’a enfanté » [At-Tabarânî (Al-Albânî : hasan)].
 
Cher Musulman,
Ne vous privez pas de ces rétributions et de ces dons, car nous avons tous besoin de bonnes actions à ajouter aux nôtres, et au pardon de nos péchés et mauvaises actions. Pourquoi donc atermoyer et tergiverser ? Pourquoi le laxisme et la paresse, alors qu'on vous ordonne de parfaire vos œuvres ?
 
Le Hadj est une obligation à accomplir sans attendre :
Les oulémas divergent sur l’accomplissement du Hadj et s’il doit être immédiat ou différé. Ach-Chanqîtî, qu'Allah lui fasse miséricorde, indique : « L’avis prépondérant, c'est l’obligation d’accomplir les prescriptions du Créateur des cieux et de la terre dans l’immédiat sans ajournement. Cela s'applique au Hadj, étant donné les récits qui incitent à prendre l’initiative de l'accomplir, de peur d’être surpris par la mort. Allah, exalté soit-Il, dit (sens des versets) : « Et concourez au pardon de votre Seigneur » (Coran 3/133) et « Et que leur terme est peut-être déjà proche ? »(Coran 7/185).
 
Qu’Allah fasse l’éloge de notre Prophète Muhammad, ainsi que de sa famille et de ses Compagnons, et leur accorde le salut.
 
Préparé par le secteur religieux de Dâr Al-Watan

 

Glossaire du Hadj

Mecque (la), Makka (Makkah) : Ville de la péninsule arabique (Arabie Saoudite), centre religieux de l'Islam. Le Prophète Mohammed... Plus

© 2014, IslamWeb, Tous droits réservés.