Islamweb
Mercredi, Avril 16, 2014 - Jumaadaa Al-Aakhir 15, 1435
       Le 1er Ramadan -         La révélation des Feuilles d’Ibrahim -‘Alaihi Sallam. Il est mentionné dans un hadith rapporté par Al-Bayhaqi et Ibn Abi Chayba que  "Les feuilles d’Abraham - ‘Alaihi Sallam - ont été révélés la première nuit de Ramadan. La Thora a été révélée six jours après le début de Ramadan. L’Evangile a été révélé treize jours après le début de Ramadân. Enfin, la révélation du Coran a débuté dans les dix derniers jours de Ramadan."     -         L’entrée de l’armée musulmane sous le commandement de ‘Amr ibn ‘Al-‘Ass  -Radhiya Allahou ‘Anhou- en Egypte en l’an 20 après l’Hégire.         -         Le Siège de Bablyoun par l’armée commandée par ‘Amr ibn ‘Al-‘Ass  -Radhiya Allahou ‘Anhou-  après avoir vaincu sur son chemin les troupes romaines en l’an 20 après l’Hégire.     -         Le commencement de la conquête de l’Andalousie : les troupes musulmanes commandées par Tarif Ibn Malik se sont regroupées sur la rive Sud le 1ier jour de Ramadan de l’an 91 après l’Hégire.         -           L’arrivée des occidentaux à Al-Mansoura après qu’ils aient conquis Dimyat en l'an 647 après l’Hégire.     -         Mort d’Ibn Sina (célèbre médecin et philosophe musulman) en l'an 428 après l’Hégire.         -         Construction de la mosquée Al-Qarawiyin à Fès au Maroc en l'an 245 après l’Hégire.   - L'armée sioniste choisit ce jour du mois béni de Ramadan pour mener une incursion sanglante contre les populations civiles à Gasa. Incursion qui a fait du côté palestinien 110 morts et plus de 400 blaissés dont la grande majorité est constituée de femmes et d'enfants. Cet evennement dramatique  eut lieu en l'an 1425 après l'Hégire                    
Thèmes

Ramadan Quiz

Question du jour

Quelle est la sourate qui se termine par : "Et adore ton Seigneur jusqu'à ce que te vienne la certitude (la mort)" ?

An-Nahl (Sourate 15)
Al-Hidjr (Sourate 14)
Al-Hadj (Sourate 22)

La descente du Coran

Mercredi 24/09/2008 Imprimez

Les versets du Noble Coran indiquent qu’il est descendu en une nuit bénie du mois béni de Ramadan, Laylat Al-Qadr (la Nuit du Destin et de l’Honneur). Le Très-Haut dit (sens du verset): "Le mois de Ramadân au cours duquel le Coran a été descendu [...]" [S2/V185] Il dit également (sens du verset): "Nous l’avons certes, fait descendre pendant la nuit d’Al-Qadr." [S97/V1] Il dit aussi - Exalté soit-Il (sens du verset): "Nous l’avons fait descendre en une nuit bénie, Nous sommes en vérité Celui Qui avertit" [S44/V3]

Ces versets dans leur ensemble signifient que le Noble Coran est descendu sur le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, pendant le mois de Ramadan, au cours d’une nuit précise, Laylat Al-Qadr, cette nuit est privilégiée et honorée si bien qu’elle vaut mieux que mille mois (d’adoration et de prières).

On pourrait se demander : La réalité observée est que le Noble Coran est descendu sur le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam,  pendant les vingt-trois années allant du début de la mission prophétique jusqu’à la fin de sa noble vie. Le Très-Haut dit en effet (sens du verset): "(Nous avons fait descendre) un Coran que Nous avons fragmenté, pour que tu le lises lentement aux gens. Et Nous l’avons fait descendre graduellement." [S17/V106] Donc, le Coran n’est pas descendu en une nuit, mais plutôt en vingt-trois ans.

Comment concilier le sens des premiers versets avec celui de ce dernier verset ?

Les savants ont trois opinions à cet égard :

1. On entend par la descente du Coran pendant Laylat Al-Qadr le début de sa révélation, de l’usage courant consistant à nommer une chose par son début le considérant comme la fondation de cet édifice magnifique.

Donc, le début de la descente du Coran eut lieu pendant Laylat Al-Qadr puis il continua à être révélé de manière fragmentaire selon les événements et les circonstances. Tel est l’avis d’Ash-Sha`bî qui interpréta la parole du Très-Haut : "Nous l’avons certes, fait descendre pendant la nuit d’Al-Qadr." par : la révélation du Noble Coran débuta pendant Laylat Al-Qadr, puis se poursuivit pendant vingt-trois ans conformément à la parole du Très-Haut : "(Nous avons fait descendre) un Coran que Nous avons fragmenté, pour que tu le lises lentement aux gens. Et Nous l’avons fait descendre graduellement."

2. Le Coran est descendu au ciel inférieur (as-samâ’ ad-dunyâ) pendant vingt-trois nuits d’Al-Qadr successives, chacune d’elles comportant la portion prévue par Dieu pour l’année suivante, laquelle devait descendre sur le Prophète - paix et bénédictions sur lui - graduellement au cours de l’année.

3. Le Coran est descendu au ciel inférieur en une fois pendant Laylat Al-Qadr, puis il est descendu au Prophète graduellement en vingt-trois ans.

La troisième opinion est celle de la majorité des savants et c’est l’opinion qui nous semble la plus juste étant donné qu’elle allie le sens des versets et les narrations authentiques établissant la révélation du Coran tout au long de la mission prophétique.

Les tenants de cette opinion pensent que le Noble Coran a connu trois descentes :

1.  La descente vers la Table Gardée. Le Très-Haut dit (sens du verset): "Mais c’est plutôt un Coran glorifié préservé dans une Table." [S85/V21] Le Coran descendit vers cette Table en une fois et y fut inscrit ; nous apportons foi en cette inscription et nous en remettons à Dieu - Exalté soit-Il - quant à sa réalité et son sens divin.

2.  La descente depuis la Table Gardée vers la Maison de la Gloire au ciel inférieur, ce qui est exprimé dans la parole du Très-Haut (sens du verset): "Nous l’avons certes, fait descendre pendant la Nuit d’Al-Qadr."

3. La descente du Noble Coran par les soins de Jibrîl le fidèle (l’ange Gabriel) de la Maison de la Gloire au ciel inférieur vers le Messager d’Allâh - paix et bénédictions sur lui - tout au long de sa mission prophétique, ce qui est exprimé dans Sa parole : "et l’Esprit fidèle est descendu avec cela sur ton cœur, pour que tu sois du nombre des avertisseurs, en une langue arabe très claire." [S26/V193 et 194]

La sagesse justifiant cette descente est de souligner le rang du Coran et celui du Prophète qui l’a reçu, en informant les habitants des sept cieux que ceci est le dernier Livre révélé au Sceau des prophètes pour la meilleure nation, en le descendant deux fois, une fois en entier et une fois réparti, contrairement aux livres précédents qui avaient été révélés en une fois.

Certains ont dit que la descente au ciel inférieur est pour mieux attiser la langueur du Prophète - paix et bénédictions sur lui - à l’instar de ce que dit le poète :

La langueur est à son paroxysme lorsque les tentes se rapprochent des tentes (du bien-aimé)

Les hadiths authentiques explicitant les descentes du Coran

Diverses traditions authentiques ont explicité les descentes du Coran. Al-Qurtubî a également rapporté le consensus des savants concernant la descente du Coran en une fois de la Table Gardée vers la Maison de la Gloire au ciel inférieur comme indiqué dans les narrations suivantes.

1.  Al-Hâkim, Al-Bayhaqî et d’autres ont rapporté selon Mansûr, selon Sa`îd Ibn Jubayr, qu’Ibn `Abbâs dit : "Le Coran est descendu en une fois vers le ciel inférieur, où il fut réparti. Ensuite, Allah le faisait descendre sur Son Messager - paix et bénédictions sur lui - progressivement."

2.  Al-Hâkim a rapporté via une chaîne de narration indiquée selon Sa`îd Ibn Jubayr qu’Ibn `Abbâs dit : "Le Coran fut séparé du dhikr et fut déposé dans la Maison de la Gloire au ciel inférieur, puis Jibrîl le descendit au fil de la révélation vers le Prophète – Salla Allahou Alaihi wa Sallam."

3.  Ibn Mardaweih et Al-Bayhaqî ont rapporté d’après Ibn `Abbâs qu’il fut interrogé par `Atiyyah Ibn Al-Aswad : "Je suis un peu dérouté par la parole du Très Haut : « le mois de Ramadân au cours duquel le Coran a été descendu [...] » et « Nous l’avons certes, fait descendre pendant la nuit d’Al-Qadr. », alors que le Coran fut révélé aussi bien pendant les mois de Shawwâl, Dhû Al-Qi`dah, Dhû Al-Hijjah, Muharram, Safar et Rabî`". Ibn `Abbâs répondit : "Il est descendu en une fois au cours du mois de Ramadan pendant laylat al-qadr, puis il est descendu par fragments au fil des mois et des jours."

Ces narrations sont authentiques comme le rappelle As-Suyûtî. Bien qu’elles émanent d’Ibn `Abbâs (mawqûfah), leur statut est assimilé à celui des narrations marfû`ah attribuées au Messager d’Allâh – Salla Allahou Alaihi wa Sallam.

 

 

© 2013 ,  Islamweb.net , Tous droits réservés.