Le professeur mécréant est le pire des compagnons du mal

Jeudi 27-9-2007 | IslamWeb

Question :

Je vis dans un pays européen et j'ai des enfants en âge d'aller à l'école. Les familles paient à l’école une somme d'argent mensuelle qui est reversée à l'église. Sachant que le programme scolaire ne comporte rien de blasphématoire et qu'il n'existe pas d'autre école proche de chez nous, puis-je ou non y mettre mes enfants ? Veuillez me répondre avec preuve à l'appui.  Qu'Allah vous bénisse.

Réponse :

Louange à Allah.  Paix et Salut sur Son Prophète.

 

Ce qui importe le plus n'est pas de savoir si l'argent est reversé à l'église ou ailleurs. Le plus important est que cette école risque de faire de vos enfants des infidèles, ce qui revient pour le père à ne pas être digne de la responsabilité dont Allah l'a chargé.

 

Le juge Abou Bakr Ibn Al `Arabi -qu'Allah lui fasse miséricorde- a en effet dit : "Les parents sont responsables de leurs enfants. Le cœur d’un enfant est un bijou précieux, limpide, pur, libre de tout artifice ou d’hypocrisie, susceptible d'être modelé et prêt à toute sorte d'inclination. S'il s'habitue et apprend à faire le bien, il grandira avec des bases solides, sera heureux ici-bas et dans l'au-delà. Ses parents de même que chacun de ses professeurs et précepteurs seront rétribués au même titre que lui. Or, s'il s'habitue à faire le mal et est livré à lui-même, il sera réduit à la misère et succombera. La responsabilité de ses fautes incombera à son tuteur et à celui qui le prend en charge. Quel que soit l'effort du père pour protéger son fils contre l'enfer d'ici-bas, il est tenu à plus forte raison de le protéger contre l'enfer de l'au-delà. Cette protection implique qu'il l'éduque, le guide, lui apprenne les bonnes mœurs et le mette à l'abri des mauvais compagnons." 

 

Quelle plus mauvaise compagnie que celle d'un professeur mécréant qui se charge d'éduquer l'enfant et sème dans son cœur tout ce qu'il veut, entre autres, l'amour des mécréants, de leur mode de vie profane, pervers et irrespectueux des mœurs !  Rien de pire que cette calamité.

 

Ce père est donc appelé à craindre Allah et à épargner à ses enfants tout ce qui est susceptible de les exposer au danger car Allah Exalté soit-Il dit : "Ô vous qui avez cru ! Préservez vos personnes et vos familles, d’un Feu dont le combustible sera les gens et les pierres" (Coran 66/6)

 

La question posée par notre frère n'est que le résultat de la vie dans un pays mécréant et nous avons déjà indiqué l'opinion de la Charia en la matière dans la Fetwa n°344.

 

En conclusion, il n'est pas permis d'inscrire les enfants dans de telles écoles en raison des risques encourus. Même si le programme scolaire ne comporte rien de profane – ce qui n'est pas incontestable – le professeur est capable de cultiver dans l'âme de l'enfant, entre autres, l'impiété.

 

Et Allah sait mieux.

 

© 2014, IslamWeb