Enseignements et moralitť du jeŻne

Enseignements et moralitť du jeŻne
  • Date de publication:20/09/2007
  • Catégories:Le jeŻne
  • Fréquence:
2308 663

 

 

Allah -Exalté soit-Il- dit : "Béni soit celui dans la Main de qui est la Royauté, et Il est Omnipotent. Celui qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver et de savoir qui de vous est le meilleur en œuvre, et c’est Lui le Puissant, le Pardonneur." (Sourate 67, Al-Moulke, versets 1 et 2)

Et aussi : "Et c’est Lui qui a assigné une alternance à la nuit et au jour pour quiconque veut y réfléchir ou montrer sa reconnaissance." (Sourate 25, Al-Fourqane, verset 62)

La vie et la mort, ainsi que la succession de la nuit et du jour, ont une finalité laquelle est de nous éprouver et de nous donner l’opportunité d’exprimer nos louanges et notre gratitude à notre Créateur et Secoureur. Le mois de Ramadhan  arrive et repart. Nous devons dès lors nous interroger et voir ce que nous avons appris et accompli durant ce mois. Le test de réussite pendant ce mois correspond à l’effet qu’il a eu sur nous :

  1. Discipline : Nous apprenons durant ce mois comment nous discipliner pour la Cause de Dieu. Matin et soir, nous suivons un strict programme de nourriture et de boisson. Nous sommes constamment conscients que même lorsque nous nous consacrons à des activités banales comme manger et boire, nous devons rester attentifs aux injonctions divines. Nous modifions notre train de vie quotidien car nous nous rendons compte que nous ne sommes pas les esclaves de nos habitudes, mais les Serviteurs de Dieu. Puis, après Ramadhan, nous devons conserver cet esprit de discipline dans les autres sphères de notre vie et nous devons persévérer dans notre soumission à Dieu.
  2. Revivification de la vie spirituelle : Ramadhan  revivifie notre enthousiasme dans l’adoration et la dévotion à Dieu. Pendant ce mois, nous sommes plus attentifs à nos prières journalières, sans parler des prières nocturnes spéciales. Il n’y a pas de religion sans prière et les musulmans apprennent en ce mois comment fortifier et approfondir leur vie religieuse.
  3. Revivification du contact avec le Coran : Ramadhan et le Coran sont intimement liés depuis le début de l’Islam. C’est durant ce mois que le message divin a été révélé au Prophète Mohammed . Nous savons que le Prophète - - jeûnait lorsqu’il reçut la première révélation. Le jeûne prépare le cœur du croyant à apprendre la Parole de Dieu. C’est la condition la plus appropriée pour une communication spirituelle et morale avec le Coran. La Communauté musulmane prête plus attention au Coran durant ce mois. Ce contact renouvelé avec le Coran doit nous aider à suivre son message.  
  4. Revivification de l’identité à travers la Communauté : Ramadhan n’est pas une expérience individuelle, mais une expérience communautaire. La Communauté musulmane tout entière jeûne ensemble en un seul et même mois. Nous nous identifions les uns aux autres dans notre obédience à Dieu. Cela permet de réaffirmer le sentiment de fraternité et d’association. Ramadhan  nous enseigne que la Communauté musulmane est une communauté de piété et de dévotion à Dieu et que ses membres tirent leur force les uns des autres à travers les actes de piété et de vertu. Les liens fondés sur la piété et la vertu sont les plus solides et ce sont ces liens qui s’avèrent les meilleurs pour l’humanité. La force de la Communauté musulmane réside dans ses engagements aux valeurs de bonté, de moralité et de piété. Ramadhan  marque, par ces valeurs, de manière indélébile toute la Communauté musulmane.
  5. Un sens nouveau de l’attention et de la compassion : Jeûner durant le mois de Ramadhan nous aide à comprendre les souffrances et les peines des pauvres et des nécessiteux. Par nos faims et soifs volontaires nous réalisons ce que signifie qu’être privé des nécessités basiques de la vie. Ramadhan  est surnommé le mois de la charité et de la compassion. En ce mois, nous apprenons comment être plus aimables et plus généreux. Beaucoup de Musulmans payent leur aumône légale purificatrice (Zakate) pendant le mois de Ramadhan.
  6. Le Djihad ou l’effort de lutte : Le jeûne du Ramadhan et le Djihad ont tout deux été prescrits durant la même année, c’est à dire, la deuxième année de l’Hégire à Médine. Le jeûne prépare aux épreuves et aux sacrifices. Ces deux notions sont très importantes car sans elles, le Djihad n’est pas possible. Les musulmans apprennent en Ramadhan comment lutter contre les forces diaboliques dans leur for intérieur, dans la société qui les entoure et dans le monde en général.  
  7. La Taqwâ : Pour résumer tous les apports moraux et spirituels de ce mois, nous pouvons dire que le plus grand cadeau que nous offre Ramadhan est la Taqwâ. La Taqwâ est la somme totale des caractéristiques de la vie islamique. C’est la plus élevée de toutes les vertus. Cela signifie : avoir une conscience profonde de Dieu, être pieux, craintif et respectueux de Dieu. Cela signifie également : être soumis à Dieu, être engagé dans tout ce qui est bien et refuser tout ce qui est mauvais et mal.

Par le Dr. Mouzammil Siddiqi

Articles en relation

Les plus visités

Le jeŻne

Le jeŻne de Mouharram et en particulier son dixiŤme jour

Louange à Allah, Seigneur des mondes, que la p[aix et la bénédiction soient sur notre Prophète Mohammed (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) ainsi que sur sa famille et ses Compagnons....Plus