Quelques évènements passés pendant le mois de ramadhan

9632 1558

 

 

o   L’année suivant l’Hégire, le Prophète (Salla Allah ‘Alaïhi wa salam) envoya Hamza ibn Abdul Mouttaleb avec 30 cavaliers Musulmans à Saïf al-Bahr pour vérifier que 300 cavaliers Qouraïch avaient bien campé dans cette région. Les Musulmans étaient sur le point d’engager le combat avec les mécréants, mais ils furent séparés par Majdi ibn Omar al-Djouhani. Les hypocrites de Médine, espérant briser l’unité des Musulmans, construisirent leur propre mosquée (appelée Masdjid al-Dhihar). Le Prophète (Salla Allah ‘Alaihi wa Salam) ordonna la destruction de cette mosquée pendant le Ramadan.

o    Le 17 du mois du Ramadan, en l’an de 2 après l’Hégire, Allah Le Tout-Puissant détacha la vérité du mensonge lors de la Grande Bataille de Badr. Allah leur a donné une victoire décisive ce jour du Ramadan, que personne n’oubliera jamais.

o    En l’an 6 après l’Hégire, Zaid ibn Haritha fut envoyé à Wadi al-Qoura à la tête d’un détachement pour affronter Fatima bint Rabiâ, la souveraine de cette région. Fatima avait attaqué précédemment une caravane menée par Zaid et avait réussi à le piller de sa richesse. Elle était réputée comme étant la femme la plus protégée de l’Arabie, avec les 50 épées de ses proches parents qu’elle gardait suspendues chez elle. Fatima était également connue pour sa farouche opposition contre l’Islam. Elle fut tuée dans une bataille contre les Musulmans pendant le mois de Ramadan.

o    Avant la fin du Ramadan de l’an 8 après l’Hégire, le traité de Hudaibiya fut rompu alors que les armées musulmanes étaient en campagne contre les Byzantins dans le Nord. Le prophète (Salla Allah ‘Alaihi wa Salam)  sentit le besoin de porter un coup fatal à l’incrédulité dans la Péninsule Arabique et il finit par conquérir la ville de la Mecque au mois de Ramadan. C’est l’une des dates les plus importantes de l’histoire islamique car c’est suite à cette conquête que l’Islam s’ancra fermement dans la Péninsule. Ce même mois et cette même année, après la destruction des idoles de la Mecque, des détachements furent envoyés dans les centres principaux du polythéisme pour anéantir al-Late, Manat et Sowa, et les autres idoles de l’Arabie.

Tel était le mois du Ramadan à l’époque du Prophète. C’était une période de purification, d’exhortation au bien, d’interdiction du mal, et d’investissements monétaires et personnels pour faire prédominer les paroles d’Allah et faire de l’Islam la religion dominante. Après la mort du Prophète (Salla Allah ‘Allahi wa Salam), les Musulmans perpétuèrent cette Sunna et Allah utilisa les vrais croyants pour affecter le cours de l’histoire. Le Ramadan continuait à être une période d’épreuves et d’évènements cruciaux.

o    92 ans après l’Hégire au mois de Ramadan, Musa ibn Nousseyr, le gouverneur Omeyyade d’Afrique du Nord, et son courageux général Tariq ibn Ziyad réussirent à libérer toute l’Espagne, la Sicile et la France. C’était le début de l’âge d’or d’Al-Andalous où les Musulmans régnèrent pendant plus de 700 ans.

o    En l’an 682 après l’Hégire, Salaheddine al-Ayyoubi, après avoir combattu les Croisés pendant des années, parvint à les chasser de la Syrie et à libérer tous les territoires occupés durant le mois du Ramadan. Le monde musulman allait encore devoir faire face alors à l’un de ses plus grands défis. Au septième siècle après l’hégire, les Mongols balayaient l’Asie détruisant tout sur leur passage, et Gengis Khan s’était surnommé lui-même « le fléau de Dieu envoyé pour punir l’humanité de ses péchés ».  

o    En l’an 617 de l’Hégire, Samarkand, Ray, et Hamden furent mises à sac et 700 000 personnes furent tuées ou capturées. En l’an 656 de l’Hégire, Hulagu, le petit-fils de Gengis Khan continuait sa destruction.

o    Même Bagdad, la ville principale du monde musulman, fut détruite. Certaines estimations font état de 1800000 morts musulmans dans cet horrible carnage. Les Chrétiens purent manger du porc et boire du vin ouvertement alors que les Musulmans survivants étaient forcés de participer à ces beuveries. Du vin fut déversé dans les Masdjids et l’Adhan (appel à la prière) fut interdit. A la suite d’un tel désastre et face à cette menace qui pesait d’une part sur le monde musulman entier, et d’autre part sur l’Europe, Allah intervint en permettant à Saifouddine Qoutz d’unifier l’armée musulmane et d’affronter les Mongols à Ain Djalout le 26 du mois de Ramadan, en l’an 648 après l’Hégire.  Malgré la forte pression, les Musulmans, grâce à Allah, à une habile stratégie et à un courage sans faille, écrasèrent l’armée mongole et renversèrent le raz-de-marée de l’horreur. Le monde civilisé entier poussa un soupir de soulagement et cette délivrance inspira un grand respect pour ces nobles fils de l’Islam.

Tel était l’esprit du Ramadan qui a permis à nos pieux prédécesseurs de faire face à ce qui semblait être des défis impossibles. Il s’agissait d’une période d’activités intenses : ils passaient leurs jours en jeûne et leurs nuits en prière à faire appel à la Clémence et le Pardon d’Allah.

Aujourd’hui, le monde musulman se retrouve confronté à une occupation impérialiste, à une agression militaire, à une corruption planétaire et à des souverains oppressants. Nous avons certainement besoin de croyants capables de suivre les pas de notre Prophète bien aimé  des illustres Sahaba, de Tariq ibn Ziyad, de Qoutouz, de Salaheddine et des innombrables héros de l’Islam. Assurément, nous avons besoin de croyants qui ne craignent pas les menaces des mécréants, et qui restent bons et humbles envers les croyants : des Musulmans dont le jeûne est complet et ne se limite pas à la faim et la soif.

Puisse Allah faire de nous la génération de Musulmans qui pourra porter l’Islam aux quatre coins du globe, et puisse-t-Il nous donner la force et le succès pour établir les fondations appropriées à la loi islamique pour les prochaines générations. Puisse Allah faire de nous ceux qui appliquent l’Islam pendant le mois du Ramadan et le perpétuent après. Assurément, Allah et Ses Anges invoquent les bénédictions et la paix sur notre Prophète (Salla Allah ‘Alaihi wa Salam). Ô vous qui croyez, invoquez vos bénédictions et votre paix sur lui.

 

 

Articles en relation