La Mission

La Mission
6056 2179

 

 Le Prophète (SallaAllahou Alaihi wa Sallam) commença par répandre son message secrètement parmi ses amis intimes, puis parmi sa tribu, et ensuite publiquement dans sa ville et ses alentours. Son appel s'attaqua tout d'abord à l'idolâtrie, au polythéisme et à l'athéisme: Il insista sur la nécessité de croire en un Dieu Unique, et Transcendant, à la Résurrection et au Jugement Dernier, et invita les gens à la charité et à la bienfaisance. Il prit soin que les révélations qu’Il reçoit furent consignées par écrit et apprises par cœur, par ses disciples, et ce travail de transcription continua toute sa vie, puisque le Coran ne fut pas révélé d’en seul coup, mais fragmentairement, chaque révélation répondant à une circonstance particulière.

Suite à son effort de prêche le nombre de partisans s'accrut d’une façon progressive entrainant avec elle une dénonciation du paganisme plus intense et une opposition plus grande de la part de ceux qui sont restés fermement attachés à leurs croyances ancestrales. L'opposition dégénéra peu à peu en persécution physique, aussi bien contre le prophète, que contre ceux qui se sont convertis à sa religion: les dirigeant païens  les mettaient sur le sable brûlant d'été, les cautérisaient, les enfermait avec des chaînes et en ont même tué certains. Malgré cela aucun d’entre eux n’a renoncé à la foi, après l'avoir connue. Le Prophète (SallaAllahou Alaihi wa Sallam) conseilla aux siens de quitter leur ville natale et de se réfugier à l'étranger, en Abyssinie "Où règne un roi juste, chez qui personne n'est opprimé" Des dizaines de fidèles en profitèrent, mais pas tous, il fallait s'attendre à un accroissement de la persécution en raison de ces évasions.

Mohammed appela sa religion "islam", c'est à dire: Soumission à la volonté de Dieu. Elle a deux traits distinctifs :

1°) elle établit un équilibre harmonieux entre le temporel et le spirituel, entre le corps et l'esprit; par-là, elle permet la parfaite jouissance des biens créés par Dieu, tout en enjoignant à tous, les devoirs envers Dieu: la prière, le jeûne, la charité; ainsi l'islam se pose comme la religion des masses, et non pas seulement comme une religion des élites.

2°) son appel est universel, tous les croyants sont frères, tous sont égaux, sans distinction de classe, de race ou de langue; la seule supériorité possible est d'ordre individuel: elle est basée sur la plus grande crainte de Dieu, sur la plus grande piété.

 

 

 

Articles en relation