Invocation et Rappel d’Allah

Invocation et Rappel d’Allah
8082 2434

         L'homme ne vit pas seulement de pain ! Il existe une autre nourriture qui contribue à l'équilibre et assure la plénitude de son être. Cet équilibre et cette plénitude ont leur source en Islam et précisément  dans le duo constitué par le Rappel (Dhikr) d'une part et l'Invocation (Douaa) d'autre part.

        En Islam, l'invocation et le rappel de Dieu sont les origines de la stabilité‚ et de la douce tranquillité face aux circonstances et aux difficultés de la vie. A notre époque la culture s'est généralisée, les connaissances humaines se sont répandues ; offrant à l'individu de part sa situation, moyens d'occupation et loisirs divers. Malgré tous ces moyens, force est de constater, la croissance des troubles nerveux, la complexité des problèmes, la généralisation des séditions et des incrédulités.

          De nombreuses causes sont à l'origine de ce syndrome, tel que le débris des cœurs dévastés, le refus de s'attacher à la providence, de s'y fier et de s'y reposer. La négligence des apathiques de faire appel a Dieu ne fait que barrer le chemin de la Vérité. L'invocation de Dieu par la parole qui se traduit par la soumission et l'humilité des cœurs par la tendresse des organes, contribue à diriger l'individu sur le droit chemin, a lui faire comprendre la mission qui lui est attribuée par essence a établir son niveau de grande dignité auprès des nobles, ainsi cet individu adorera Dieu en toute quiétude et conviction, avec sacrement de confirmation, vérité, et sincérité. Par la présence de son Créateur Tout Puissant lui, il se dévouera aux préceptes dans Ses ordres divins, Ses prohibitions, il se soumettra cœur et âme a l'ordre Divin, et ainsi il jouira du repos et de la douce tranquillité et se fiera au destin du Seigneur, persévérant devant toute disette, crise et calamité. C'est alors que l'homme deviendra lucide, et acquerra un état d'éveil permanent et une surveillance totale de tous ses agissements.

       Dieu par Ses commandements nous incite à le rappeler et à multiplier nos invocations, ainsi le Seigneur nous dit :

       "Oh, vous les croyants, rappelez-vous Dieu par maints rappels, et matin et après-midi, chanter de Lui pureté."(Sourate Les Coalisés, Verset 41 et 42).

        "Souvenez-vous de Moi et Je Me souviendrai de vous. Et soyez-Moi reconnaissants et ne Me méconnaissez pas ! " (Sourate la Vache, Verset 152).

           Dans un hadith Qoudoussi rapporte par les deux Imams Boukhari et Muslim, Dieu nous comble de ses bienfaits et nous dit :

"Je me tiens à l'opinion que mon serviteur se fait de Moi, Je suis avec lui tant qu'il se souvient de Moi, s'il M'invoquait dans sa propre personne, Je l'invoquerai en Moi, s'il M'invoque au sein d'une foule, Je l'invoquerais au sein d'une foule plus noble, s'il se rapprochait de Moi d'un empan, Je Me rapprocherais de lui d'une coudée, Je me rapprocherais de lui d'une coudée Je Me rapprocherais de lui d'une brasse, s'il venait vers moi a la marche, J'irais à son encontre au galop."

         A travers cette parole sainte nous ne pouvons qu'admirer la contrepartie des bienfaits que le Seigneur avance à ceux qui se guident vers Lui.

         L'invocation et l'appel à Dieu sont à la tête des bonnes actions ; c'est ainsi que le Prophète Mohammed () recourait aux invocations par tout événement et ne cesse de recommander pour cette parole a cet homme qui l'interrogeait sur quoi il devait passer sa persévérance devant les devoirs religieux devenus nombreux :

" Maintiens ta bouche tendre et fraîche par le rappel de Dieu. "

 L'invocation englobe toute œuvre obéissante à Dieu, et qui consiste à rappeler à l'individu les innombrables faveurs et privilèges de Dieu sur la créature humaine. Ces invocations et ces louanges à Dieu obéissent aux recommandations suivantes :

 

1. LECTURE OU RECITATION DU CORAN.

     Point de doute, la lecture du saint Coran est au sommet du rappel, parce qu'elle rappelle aux croyants la grandeur et la magnificence du Seigneur, Son mérite et Sa dignité. Elle rétablit le lien avec Dieu sur la base de diligence et de crainte, par la réflexion sur l'éternité du Créateur et Sa Disposition sur l'univers. Le Coran est un récit de réveil et d'appel à l'orientation sur le droit chemin.

2. LA PRIERE

     Il s'agit de l'office rituel. Le croyant se recueillera assidûment, avec constance et sobriété dans le service de Dieu, incline et prosterne en récitant la parole de Dieu, chantant Sa gloire et Sa louange. Les offices de la prière constituent par essence des mets spirituels guidant le croyant durant toute sa journée en présence de son Créateur Tout Puissant, bien éloigne des vileries et actes désapprouves de Dieu, portant en soi un cœur plein de crainte et de soumission a la Grandeur et la Majesté du Créateur.

3. L 'ADORATION DE DIEU AU DELA DE TOUT.

     Par l'amour véritable de Dieu, l'individu dédaigne le plaisir limite de la vie, et sacrifie son âme et ses biens au service de son Créateur, il investira sa fortune dans les directives de Dieu, sur de Son engagement, il sacrifiera son âme et sa richesse tout en étant convaincu qu'elles ne sont que des apprêts et moyens offerts par Dieu pour une juste lutte, et qu'Il les a rachetés de Son serviteur par le Paradis. Ainsi Dieu le confirme par le saint Coran :

"Oui, aux croyants le Paradis. Ainsi Dieu a-t-il acheté leurs personnes et leurs biens". (Sourate le Repentir, verset 111).

     Dieu a aussi ordonné au croyant d'être persévérant dans les moments difficiles, et de multiplier Son rappel croyant à la vérité de Sa promesse juste : "Oh, les croyants, lorsque vous rencontrez un groupe, alors soyez fermes, et rappelez-vous bien Dieu ; Peut-être réussirez-vous. »

4. Parmi les rappels aussi,  nous insistons sur l'état de fermeté du musulman devant l'appel de ses désirs, de sa passion et des tentations diaboliques. Lorsque l'individu se hâte à commettre une turpitude ou une désobéissance quelconque, la vertu de la foi le mettra en garde des conséquences de la déviation, et le préservera de choir dans tout anathème, et ce par crainte du châtiment du Tout Puissant réserve aux désobéissants. Ainsi le fidèle s'écarte de toutes iniquités et se dirigera droit vers l'obéissance de Son Créateur. C'est ainsi que Dieu nous éclaire cette situation :

"Rien d'autre, en vérité : sont croyants ceux dont les cœurs s'effraient quand on mentionne Dieu, et quand Ses versets sont récités, cela fait croître en la foi ; et ils placent confiance en leur Seigneur."(Sourate les Dépouilles, Verset 2).

5.     Le fondement du rappel réside dans la connaissance de Dieu avec Ses plus beaux noms et Ses nobles attributs qui guident le croyant vers la morale divine, car il y a de morale que celle de Dieu ; qui parfaitement saisie par le croyant, ne cesse d'augmenter son désir ardent de s'y imprégner. Comment le serviteur ne pourrait pas être indulgent envers les créatures, alors que son Créateur est le Tout-Misericordieux ? Comment ce serviteur peut-il ignorer la justice et l'équité dans tous ses agissements, alors que son

     Dieu est Excellent et Généreux, et ne s'habituera t-il pas a l'excellence et la générosité ? Comment ce serviteur ne peut il pas admirer la constance de Dieu, et se dompter ... l'endurance et a la patience ?

     Notre Prophète Muhammed (), s'est distingue par des invocations et rappel durant toute sa vie ; lors du sommeil et de l'éveil, lors d'une maladie et du rétablissement, avant et après les repas, lors de la chute de la pluie et des souffles de vents, lors de la rentrée au foyer et a la mosquée ainsi qu'a la sortie, matin et soir, a chaque épreuve douloureuse ou dans des circonstances heureuses, etc...

Ce ne sont que des invocations et rappel fixes et établis par le Prophète et propre à chaque événement. Celui qui les retient dans son cœur et les transmettra au fil des temps aux générations demeureront pour lui une aide et un soutien incontestable dans cette vie, et une lumière le jour du jugement dernier.

Rappelons que Dieu dit :

"Ceux qui croient, et dont les cœurs se tranquillisent au rappel de Dieu, N'est-ce-pas que les cœurs se tranquillisent au rappel de Dieu ? ". (Sourate le Tonnerre, Verset 28)

Cheikh Sadik Muhammed Charaf, savant d'El-Azhar

 

 

Articles en relation