Nos enfants pendant le mois de Ramadan

Nos enfants pendant le mois de Ramadan
7005 1525

Les enfants sont la joie de la vie, la parure de ce bas monde, ce qui reste à l'homme après sa mort, si celui-ci les éduque bien ("Lorsque le fils d’Adam meurt, toutes ses œuvres s’arrêtent hormis trois : une aumône dont les bienfaits se perpétuent, son savoir qui sert aux autres et un enfant pieux qui invoque Allah en sa faveur "). Le mois de Ramadan est une occasion magnifique qui laisse son empreinte sur nos enfants, si nous parvenons à bien l'exploiter. Ceci peut se répercuter sur leur conduite dans toutes les situations de la vie.

Le jeûne est une grande responsabilité qui exige des efforts, de la patience et une volonté de fer. C’est une obligation et la Charia prévoit une rétribution pour celui qui l'accomplit et une sanction pour celui qui la délaisse, d'où la nécessité pour les parents d'apprendre à leurs enfants à l'accomplir, à l'aimer et à l’exploiter le mieux possible pour leur inculquer les bonnes valeurs et les comportements corrects, et leur enseigner de nouvelles pratiques et expériences.

Comment faire du jeûne un moment de bonheur pour nos enfants, et comment en faire un moment de joie qu'ils attendraient impatiemment? Comment exploiter ce mois pour ancrer les valeurs pédagogiques et religieuses dans leurs âmes?

Il est très important que l'enfant voie et entende dans son entourage des manifestations d’allégresse pour l'avènement de ce mois. Il grandit ainsi en voyant le bonheur et la joie intenses de ses parents et de ses frères à l'approche de ce mois béni. Ces souvenirs joyeux demeurent ainsi gravés dans sa mémoire pour le restant de sa vie. Si l'un de nous tentait de revenir quelques années en arrière, il se souviendrait des premières années où il a vécu l'expérience du jeûne et les trouverait des plus agréables et des plus excitantes.

Il serait peut-être approprié que les parents fassent à leurs enfants des cadeaux au début du mois de Ramadan, qui seraient porteurs d'une signification profonde à savoir que le mois de Ramadan arrive en apportant beaucoup de bien. Les enfants l'aimeront ainsi et l'attendront avec impatience.

Il est important d'habituer graduellement l'enfant à jeûner. Nous ne pouvons laisser grandir nos enfants puis les surprendre un jour en les obligeant à jeûner sans qu'ils n’y soient préparés, car cela leur sera difficile. Il faut donc les y préparer.

L'énergie de l'enfant et sa capacité d'endurance augmentent jour après jour. Il n'y a aucun mal à ce que l'enfant soit incapable de jeûner cette année-ci, et aucun péché ne lui incombe puisqu'il n'a pas encore atteint l'âge où il doit accomplir les obligations religieuses. Il n'est pas obligatoire non plus que l'enfant jeûne le mois de Ramadan en entier, au début, ni qu'il jeûne une journée entière. Nous pouvons le lui apprendre de manière graduelle en le faisant jeûner jusqu'à midi puis l'après-midi. Il est possible de lui permettre de boire de l'eau s'il arrive à supporter la faim. Ainsi s'habituera-t-il à jeûner.

Il est nécessaire d'être doux avec l'enfant et de développer chez lui le sens de l'attente de la rétribution divine, en lui apprenant ce qu'Allah a réservé aux jeûneurs, et le fait qu'il ne s'agit pas uniquement d'avoir faim et soif mais que le jeûne est un acte d'adoration et d'obéissance et de surcroît, comporte une grande rétribution.

Il est important que cette expérience soit accompagnée de récompenses et de cadeaux d'encouragement à la fin de la journée de jeûne ou même du mois de Ramadan. Il est possible de faire participer les enfants à un concours en disant: "Celui qui jeûnera plus aura plus de cadeaux, celui qui accomplira les prières du Taraawiih aura telle et telle chose…". Il faut tenir compte du fait que l'enfant aime les récompenses rapides qui l’incitent à continuer à accomplir les obligations jusqu'à ce que celles-ci deviennent une partie de sa vie et de son comportement. Nous avons l’exemple édifiant des Compagnons du Prophète, , qui apprenaient à leurs enfants, très tôt, à jeûner et leur donnaient des jouets et des poupées pour leur faire oublier la faim et la soif.

 

L'empressement des enfants à jeûner avec leurs parents comporte une signification pédagogique importante. Ceci enracine chez eux la confiance en soi, développe le sentiment de l’affirmation de soi et le sens des responsabilités, car ils ont l’impression qu'ils font ce que font les grandes personnes. Ce sentiment explique peut-être l'insistance de certains enfants à jeûner le mois entier et leur enthousiasme, bien qu'ils soient encore petits. Cela a un impact positif sur la conduite, les actes dévotionnels de nos enfants et leurs relations avec les autres, en faisant du mois de Ramadan un point de départ pour assumer nos responsabilités les autres mois de l'année, dans les actes dévotionnels et les relations avec les autres.

 

Le mois de Ramadan est également une opportunité pour inculquer à nos enfants les valeurs islamiques telles que la patience, l'endurance de la faim et de la soif ou la conviction d’être observé par Allah, Exalté soit-Il, en s'abstenant de manger et de boire alors qu'ils pourraient le faire loin du regard des gens. Parmi les valeurs que ce mois enracine également, citons également le souci de la fréquentation des mosquées, l’amour des prières du Taraawiih et du Coran, en organisant des concours de mémorisation entière ou partielle du Coran, ou encore de lecture du Coran, et la générosité que les parents apprennent à leurs enfants en leur donnant de l'argent pour qu’ils le mettent dans la main d’un quémandeur ou d’un nécessiteux.

 

Les enfants doivent sentir que la paresse et l'apathie n'ont aucune place durant ce mois dont tous les instants sont précieux et ne doivent pas être gaspillés inutilement. Il serait criminel d'abandonner nos enfants aux chaînes de télévision qui leur apprennent des valeurs et conduites déviantes en raison des émissions, des divertissements coupables et des films qu'elles diffusent, sous prétexte qu'elles ciblent les enfants. Les mères peuvent ne pas être conscientes du fait que les dangers qui menacent leurs enfants et leur conduite en raison de ces chaînes ne sont pas moindres – et peuvent même être plus importants – que ceux auxquels il serait exposé si on lui permettait de sortir de la maison.

 

Le mois de Ramadan est également une occasion de développer des goûts alimentaires sains chez les enfants et de s'éloigner des mauvaises habitudes imposées par la civilisation contemporaine et qui sont plus nuisibles qu’utiles. Nous devons donner à nos enfants le bon exemple dans notre nourriture et nos boissons car nos habitudes alimentaires se répercuteront immanquablement sur eux.

 

Finalement, le mois de Ramadan est une occasion magnifique que nous devons exploiter pour éduquer nos enfants, garçons et filles. Ceci ne sera possible qu’en élaborant un plan et un programme pour que l'enfant sorte de ce mois en ayant acquis quelque chose de nouveau et une éthique louable.

 

Articles en relation