Tommy : J’ai découvert l’Islam à travers internet

Tommy : J’ai découvert l’Islam à travers internet
6269 2052

 

Tommy : J’ai découvert l’Islam à travers internet.
 
 
L'islam est vraiment une belle et noble religion. En dépit de toutes les mauvaises informations qui circulent à son sujet et au sujet des musulmans plus généralement, elle a réussi à s'épanouir et à conquérir des adeptes depuis près de 15 siècles.
 
L'islam est, en quelques mots, ma vie. Allah en est la force motrice. Sans Lui, je ne suis rien. Sans Lui, je suis moins important qu’'un simple atome.
 
Lorsque je me suis assis pour écrire cette introduction, je n'avais pas l'intention de raconter toute l'histoire de mon retour à l'islam. Mais plus j'y pensais, plus je me rendais compte que c'était l'endroit parfait pour ca...
 
Je suis né dans une famille polonaise romano-catholique assez religieux. J'ai été baptisé à la naissance et j’étais dans une garderie catholique à Detroit, Michigan. L’église a été une partie de ma petite enfance à Detroit, bien que ma famille n’y allait pas chaque semaine, ce n’est que lorsque nous sommes arrivés en Caroline du Nord que mes parents ont commencé à aller à l'église plus régulièrement.
 
J'ai toujours été scolarisé dans des écoles catholiques, depuis la première année de ma scolarité j’ai suivi des enseignements sur la vie de Jésus ( / son âme repose en paix), de sa mère, Marie, des Apôtres, sur la Bible et les sacrements. J'ai fait ma "première communion" à l'âge de 7 ans et croire que la petite plaquette de pain sans levain était véritablement le "Corps du Christ’’ ne me posait aucun problème.
 
Ma foi dans le christianisme catholique est restée forte pendant la majeure partie de mon école primaire. J’ai même développé un certain conformisme "Vieille école catholique". Je respectais le judaïsme, regardais de haut le protestantisme et l’orthodoxie et considérais les religions comme l'islam et l'hindouisme comme d'étranges confessions pour étrangers. Toutefois, l'église que nous fréquentions ne me rassasiait spirituellement.
En Septembre de 1995, un curé byzantin melkite (un groupe de catholiques orthodoxes du Liban) a tenu une office dans notre église. J’y suis allé avec ma mère, et j’en suis tombé amoureux. Son office était tout simplement la plus belle chose que je n'avais jamais vu, entendu ou senti. Une liturgie traditionnelle, chantée en anglais, arabe et grec avec bougies, icônes et encens. J'ai donc commencé à fréquenter l'église melkite régulièrement.
 
Quand mes amis ont appris que je fréquentais une nouvelle église, ils n'ont pas critiqué mon choix, mais n'ont pas compris pourquoi je souhaitais changer d’église. Certaines personnes ont clamé que je faisais cela pour attirer l'attention. J'ai toujours pensé que si j'avais voulu attirer l'attention sur moi, j'aurais fait quelque chose d'un peu plus scandaleux !
 
J'ai continué à aller à l'église melkite jusqu'à la mi-mars 1996. C'est au cours du Carême, 40 jours avant Pâques, que j'ai eu mon premier sérieux problème avec le christianisme. Je ne suis pas exactement sûr de ce que c’est passé, mais brusquement j'ai cessé de croire en la religion chrétienne. Pour une raison quelconque, je me suis senti attiré vers le judaïsme, la seule autre «bonne» religion monothéiste que je connaissais. Je suis allé à un Sabbat, dans une synagogue juive du coin avec un ami de mes parents. J'ai toujours été intéressé par la culture juive, mais je n’y connaissais pas grand-chose.
 
J'ai commencé à assister aux Sabbats le dimanche matin. Bien que j'ai été assez bien accepté par les Juifs dans la ville, j'ai attiré de nombreuses critiques de la part mes amis. Encore une fois, j'ai été accusé d'essayer d'attirer l'attention, d'essayer d'être différents. En dépit de ce que l'on disait, j'ai commencé à adopter doucement le judaïsme comme religion et à suivre les pratiques culturelles et religieuses. J'ai appris à lire l'hébreu et mémorisé une grande partie de l’office du Sabbat du samedi.
 
Au moment où j'ai commencé l'école secondaire en 1996, les gens m'ont appelé "Le gamin qui pense être  juif". Je planifiais une conversion au judaïsme et peut-être même de partir en Israël. Mais je ne savais pas que ma relation avec le judaïsme allez bientôt prendre fin.
 
Quelque temps après Thanksgiving, j'étais assis à la maison sur Internet, à la recherche d'un site intéressant lorsque l’un d’eux a attiré mon attention. Le site était celui Ibrahim Shafi. C’est à partir de ce moment là et de cette page internet que j'ai été confronté à l'islam.
 
Quelles étaient mes connaissance au sujet de  l'islam avant ceci ? Quasi nulles. J'avais un ami à l'école qui était musulman et ma mère avait travaillé avec un homme de confession musulmane. Ma connaissance de l'Islam était donc extrêmement limitée. La plupart de ce que je savais, provenait des livres de la "Princesse", livres qui m’avaient fait désapprouver comment l’islam traitait les femmes. De plus, mon exposition au judaïsme m'avait donné une légère opinion anti-arabo-musulman.
 
Néanmoins, j'ai commencé à lire des articles sur l'islam à travers le web. J'ai vite commencé à accrocher avec un site islamique sur ‘’l'Internet Relay Chat (IRC)’’, me faisant ainsi beaucoup d'amis musulmans. J'ai rapidement déclarer la shahada en moi-même tous les jours. Ma vie a commencé à prendre une certaine structure, mais je n'avais toujours pas l'impression de faire partie de la Oummah (communauté musulmane), comme je n'avais pas déclaré la «Chahada» (Déclaration de la foi islamique) en présence d'un témoin.
 
J’ai eu  l'opportunité de devenir un musulman ‘’officiellement’’ en prononçant la chahada devant d’ autres musulmans au cours d'un voyage à Chicago. Ma sœur allait à l'Université de Chicago et je me suis rendu compte qu'il y avait une association musulmane très active la MSA (Muslim Student Association). J’ai donc déclaré officiellement ma croyance en Allah et au Prophète d'Allah ( / son âme repose en paix).
 
Ma vie a alors pris un sens.
J’ai pris le nom de Tariq Ali, mais je reste aux yeux de la société civile Tommy.
 
Les gens continuent de  penser que je change de religion souvent. J’ai continuellement des commentaires du genre : «Qu'est-elle ta religion cette semaine Tommy?" Je leur réponds que je suis musulman et s'ils sont intéressés, je leur parle de notre magnifique religion.

Articles en relation