Une Sunna oubliée

Une Sunna oubliée
6585 1162

Les gens ont l’habitude, avant ou après la prière obligatoire, de faire leurs prières surérogatoires dans la mosquée. Si seulement ils réalisaient combien la prière surérogatoire est indispensable pour leurs maisons ils auraient réservé un petit espace dans leurs chambres pour en faire un lieu de prière où, après chaque prière obligatoire  faite à la mosquée, ils invoquent  le nom d’Allah, le supplie et passe en revue la situation religieuse de leurs cœurs.

 

 Dans un Hadith du Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam), il est dit « Ô hommes ! Faites la prière dans vos maisons, la meilleure prière qu’un homme puisse faire est celle qu’il fait dans sa maison sauf s’il s’agit d’une prière obligatoire. » (Rapporté par Boukhari et Mouslim).

 

Il existe cependant une exception à cette recommandation. Il s’agit des prières qui concernent uniquement la mosquée c'est-à-dire les Rakaa que l’on fait en guise de salut à celle-ci. Parmi les résultats escomptés, en cas de restauration de cette Sunna, il y a la bénédiction et la grâce d’Allah qui se rependront sur toi et sur toute ta famille. C’est là une faveur dont chaque musulman a plus que besoin. Il pourra s’exercer à équilibrer les prières qu’il fait en public et en privé entre sa maison et la mosquée afin d’écarter de lui-même  toute idée de Ria (ostentation). Une nouvelle occasion pourra alors s’ouvrir devant lui pour faire d’avantage de bonnes œuvres tout en vérifiant  son intention afin de ne pas laisser place au Ria. C’est aussi une occasion pour se retirer un peu à l’écart et s’orienter vers Allah, le Créateur des cieux et de la terre, exalte soit-Il, à la  cherche de  Son appui, et pour Lui exposer ses problèmes et ses soucis avec humiliation  et  reconnaissance des  péchés et des défauts.

 

Aïcha, qu’Allah soit satisfait elle, rapporte que le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) avait l’habitude de faire quatre Rakaa chez lui avant de se rendre à la mosquée pour la prière d’Adh-Dhohr après cette prière, il revenait à la maison pour faire deux Rakaa. Après la prière d’Al Maghrib à la mosquée, Il revenait aussi chez lui pour faire deux Rakaa. De même après la prière d’Al Isha à la mosquée il regagnait chez lui pour faire deux Rakaa.

 

Ibn Oumar qu’Allah soit satisfait de lui, rapport que le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) fait à la maison l’ensemble des Sunan et des prières facultatives qui  non pas un motif précis, surtout les deux Rakaa, après la prière d’Al Maghrib, qu’il n’a jamais fait à la mosquée, selon les sources concordantes.

 Le musulman qui se soucie de la pratique de la Sunna voit sa foi renforcée et ses rapports avec la vie du Prophète mieux développés ce qui en fera un homme distingué, averti et perspicace, un homme beaucoup plus revalorisé aux yeux d’Allah à cause de la pratique et du suivi assidu de la Sunna du Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam).

 

Articles en relation