La Ka'bah

La Ka
4750 1296

Ibn ‘Omar, qu’Allah soit satisfait de lui et de son père, a dit : « Profitez bien de cette Maison, car elle a été détruite deux fois et elle sera enlevée la troisième » [Ibn Hibbaan, Al-Haakim (Sahih conformément aux conditions définies par Boukhari et Mouslim)].

Il a déclaré également, qu’Allah soit satisfait de lui et de son père, avoir entendu le Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, dire :

« Quiconque effectue la circumambulation autour de la Ka‘bah, puis accomplit deux unités de prière, aura la récompense de celui qui affranchit un esclave » [Ibn Maadjah (Al-Albaani: Sahih)].

‘Ali, qu’Allah soit satisfait de lui, a dit : « Multipliez les circumambulations autour de cette Maison sacrée (la Ka‘bah), avant que vous en soyez empêchés, car un homme chauve aux petites oreilles montera dessus et la détruira avec sa bêche » (‘Abdor-Razzaaq, Al-Mosannaf).

Il a également dit : « Multipliez les circumambulations autour de cette Maison sacrée (la Ka‘bah), avant que vous n’en soyez empêchés, car c’est comme si je pouvais voir un homme d’Abyssinie, chauve – ou aux petites oreilles – aux jambes grêles la surmonter lors de sa destruction » (Abou ‘Obayd, Ghariib Al-Hadiith).

Ces textes sont confirmés par les Hadiths prédisant la destruction et le sabotage que fera subir à la Ka‘bah Dhous-Sowayqatayn. D’après Abou Horayrah, qu’Allah soit satisfait de lui, le Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, a dit : « La Ka‘bah sera détruite par Dhous-Sowayqatayn (l’homme aux jambes grêles), d’Abyssinie»  (Boukhari et Mouslim). Ce Hadith figure parmi une kyrielle d’autres, évoquant le sabotage de la Ka’bah. Dans son Sahiih, Boukhari a consacré tout un chapitre à ce sujet.

Les Oulémas ont convenu qu’il est fort recommandé pour celui qui se rend à la Maison sacrée de multiplier, autant que possible, les circumambulations. Certains sont allés même jusqu’à dire que les circumambulations surérogatoires sont meilleures que les prières surérogatoires dans la Maison sacrée.

Ibn Taymiyah a affirmé : « Le Tawaaf (circumambulation) est le rituel le plus répété lors du Hadj : le pèlerin doit accomplir le Tawaaf Al-Qodoum (circumambulation d’arrivée), le Tawaaf Al-Wadaa‘ (circumambulation d’adieu), en plus du Tawaaf prescrit, le Tawaaf Al-Ifaadah (circumambulation du déferlement), accompli après la station de ‘Arafah. Le Tawaaf est également recommandé pendant la station de Mina, et dans toutes les stations en général ».

A un autre endroit, il a ajouté : « Les circumambulations valent mieux que de s’en aller sans les avoir accomplies ».

Partant, il s’avère que le Tawaaf constitue la meilleure œuvre susceptible de rapprocher le serviteur de son Seigneur, qu’il se rende à la Maison sacrée pour accomplir la ‘Omrah, le Hadj ou pour une simple visite. Néanmoins, celui qui accomplit les circumambulations surérogatoires doit veiller à éviter les moments d’affluence, tels que le jour du Nahr (sacrifice), ou les jours de Tachriiq, pour ne pas déranger les pèlerins qui font leur circumambulations non surérogatoires, et il sera, si Allah veut, récompensé pour cette intention. 
 

Articles en relation