Qui sont les gens du Livre ? Les Sabéens sont-ils des Gens du Livre ?

Qui sont les gens du Livre ? Les Sabéens sont-ils des Gens du Livre ?
6494 2064

 

 
Qui sont les gens du Livre ?
3ième partie : Les Sabéens sont-ils des Gens du Livre ?

Le Coran parle des Sabéens ("As-Sâbi'oûn") dans quelques versets : 2/62 ; 5/69 ; 22/17. Qui sont ces gens ? Les avis sont partagés sur le sujet. Il semble qu'à l'époque de la révélation du Coran, ils habitaient la région de l'Irak. L'imam Ibn Kathir parle d'eux comme des gens qui croyaient en Dieu l'unique, et d'après certains savants c'est ce qui ferait que les idolâtres Mecquois traitaient Mohammed et ses Compagnons de "Sâb'ioûn" (Tafsir Ibn Kathir, commentaire du verset 2/62).

Les Sabéens sont-ils des gens du Livre ou pas ? Les avis sont partagés sur le sujet :
 Selon Abou Hanifa, les Sabéens sont effectivement des Gens du Livre (Al-Hidaya, tome 2 p. 290).
 Selon Abou  Youssouf et Mohammed ibn Al-Hassan, les Sabéens ne sont pas des Gens du Livre (Al-Hidaya, tome 2 p. 290, note de bas de page).
 Selon certains savants chafiites et hanbalites, il faut faire des recherches pour chercher à savoir quelles sont réellement les croyances des Sabéens : si, à l'instar des juifs et des chrétiens , ils croient en Dieu, croient en des Messagers de Dieu et se réfèrent à des Ecritures laissés par un Messager, alors ce sont des Gens du Livre ; au cas contraire non (Fiqh As-Sunna, tome 2 p. 381).

Une définition des Gens du Livre :

Selon l'école hanafite, les Gens du Livre sont ceux qui remplissent ces trois conditions :
a) se réclamer d'une religion qui a été révélée par Dieu ;
b) se référer à des écritures qui étaient à l'origine celles laissées de façon authentique par un Messager de Dieu ;
c) ne pas être devenu un pur polythéiste (d'après Fiqh As-Sunna, tome 2 p. 382).

 
Je n'ai pas connaissance des définitions données par d'autres écoles, mais le troisième avis que nous avons vu ci-dessus à propos des Sabéens rejoint implicitement certains éléments de cette définition.
C'est parce qu'ils ne remplissent pas la troisième condition que les Zoroastriens ne sont pas des Gens du Livre. Quant aux Sabéens, si divergence il y a entre Abou  Hanifa et ses deux élèves à leur sujet, ce n'est pas à cause d'une divergence à propos de cette définition mais bien à propos de la connaissance de ce qu'étaient réellement (Fahm Al -Waqiâ') les Sabéens : selon les recherches de Abou  Hanifa, les Sabéens étaient monothéistes, d'après celles de Abou  Youssouf et de Mohammed ibn Al -Hassan, ils étaient astrolâtres (voir Al-Hidaya, tome 2 p. 290, note de bas de page).
Ici se pose une question : comment se fait-il que ceux des savants qui pensent que les Zoroastriens avaient bien reçu des écritures mais ne sont plus considérés comme Gens du Livre parce qu'ils se sont ensuite mis à croire en deux divinités et à les adorer, considèrent-ils quand même les chrétiens trinitaires comme des Gens du Livre alors que ceux-ci se sont mis à croire en la nature divine de Jésus et en la Trinité ? Pourquoi n'ont-ils pas considéré ici la même chose que ce qu'ils ont fait là ? J'avais posé une question voisine à un de mes professeurs, Cheikh Dhou-l-Faqâr, et ce qu'il m'avait répondu m'a permis de comprendre la réponse à la question qui nous préoccupe ici : il m'a dit en substance que les chrétiens qui sont trinitaires disent qu'il n'y a qu'un Dieu Unique mais qu'un mystère fait qu'il est Un en trois personnes : les trois personnes sont distinctes, mais elles ne forment qu'un seul  Dieu ; de même, ces chrétiens croient en l'Incarnation, dont ils disent qu'il s'agit d'un mystère faisant qu'il n'y a qu'un Dieu Unique mais qui s'est fait chair en la personne de Jésus, en qui cohabitaient à la fois une nature humaine et une nature divine.
Bien évidemment, les musulmans ne peuvent ni adopter ni partager ni approuver une telle conception de l'unicité divine ; mais cette conception chrétienne reste différente de celle des Zoroastriens (qui ont adopté un dualisme clair), et c'est ce qui fait que ces savants considèrent comme faisant partie des Gens du livre les Chrétiens trinitaires mais non pas les Zoroastriens.


Synthèse:

Nous avons vu une définition des Gens du Livre : ce sont ceux qui remplissent ces trois conditions :
1) se réclamer d'une religion qui a été révélée par Dieu ;
2) se référer à des écritures qui étaient à l'origine celles laissées de façon authentique par un messager de Dieu ;
3) ne pas être devenu un pur polythéiste.
Je n'ai pas connaissance des définitions données par d'autres écoles.
Ce qui est cependant certain c'est que l'agnostique – celui qui dit que Dieu existe peut-être mais qu'on ne peut rien savoir de Lui – et le déiste – celui qui croit en Dieu mais ne se réfère au message d'aucun Messager de Dieu – ne font pas partie des Gens du Livre.
 

Articles en relation