Trois précieux conseils

Trois précieux conseils
7226 2133

Mou’adh ibn Jabal () rapporte que le Messager d’Allah () lui a dit:

«Crains Allah là où tu te trouves, fais suivre la mauvaise action par une bonne, elle l’effacera, et comporte-toi avec les gens de belle manière.» (Hadith rapporté par At-Tirmidhi qui le qualifie de  Hassan).
[Al-Hakim le rapporte aussi dans  son Moustadrak et affirme qu’il est conforme aux conditions d’authenticité suivies par Boukhari et Mouslim. Adh-Dhahabi est du même avis.]
Dans ce hadith, qui fait partie des quarante hadiths de l’Imam An-Nawawi (qu’Allah lui fasse miséricorde), le Prophète () donne à Mou’adh et à travers lui tous les membres de sa communauté trois conseils très importants.
Premier conseil
Il dit : « Crains Allah là où tu te trouves » La crainte d’Allah (At-Taqwa) est l’une des notions les plus importantes de l’Islam. Le mot At-Taqwa a été mentionné plus de 150 fois dans le Coran.
Rester à l’écart de tout ce qui est interdit, mettre en pratique ce qui est obligatoire, agir en fonction de ce qu’Allah nous a ordonné, obéir à Ses ordres par amour pour Lui et conformément aux enseignements de Son Messager () et éviter le plus possible ce qu’Il a interdit, relève de la Taqwa.
Pour Ibn Mas’oud () la Taqwa complète désigne une réalité encore plus profonde que l’obéissance aux ordres et l’abstention des interdits. Il l’a définie comme étant le fait de : 
- se soumette à Allah et se garder de Le désobéir,
- se souvenir de Lui et ne pas L'oublier,
- Lui exprimer de la reconnaissance et ne pas être ingrat envers Lui."
Au niveau de la prière (Salat), par exemple, qui est la plus importante obligation prescrite après l’attestation de foi, le fait de s’en acquitter dans toute sa totalité, en respectant ses conditions et ses piliers à la perfection est un signe de la Taqwa. Quiconque délaisse une des conditions ou un des piliers de la prière ne craint pas véritablement Allah; sa crainte d’Allah est proportionnelle à la condition ou au pilier de la prière qu’il a négligé.
Au niveau de la Zakat, la crainte d’Allah repose sur le fait d’inclure, dans son calcul, tous les biens sur lesquels la Zakat est due, et sur le fait de donner cette Zakat avec l’intention de se purifier, sans avarice et sans retard. Et quiconque ne paie pas la Zakat de cette façon ne craint pas Allah comme il le devrait.
Au niveau du jeûne, la crainte d’Allah repose sur le fait de jeûner comme Allah nous l’a ordonné, en restant à l’écart des conversations futiles, en s’abstenant de mots vulgaires et de maniérisme, de comportements tapageurs et impétueux, de médisance et de racontars, et de tout autre comportement qui risque de rendre le jeûne incomplet et de rompre cette atmosphère si particulière au jeûne. La véritable signification du jeûne est de s’abstenir de tout ce qu’Allah a interdit. Le même principe s’applique à toutes les obligations : obéissance à Allah et soumission à Ses commandements, le tout ccompli en toute sincérité pour Lui et Lui seul, et conformément aux enseignements de Son Messager (). De même, toutes les choses interdites doivent être abandonnées dans l’intention de se soumettre à Ses interdictions.
Deuxième conseil
«fais suivre la mauvaise action par une bonne, elle l’effacera », ce qui signifie que lorsque nous faisons une mauvaise action, nous devons la faire suivre d’une bonne action car les bonnes actions effacent les mauvaises. Et parmi les bonnes actions qu’il est recommandé de faire après une mauvaise action, il y a le fait de se repentir à Allah, car le repentir est l’une des plus nobles et des plus excellentes actions. En effet, Allah, exalte soit-Il, dit (sens du verset):
«… Allah aime ceux qui se repentent, et Il aime ceux qui se purifient. » (Coran : 2/222)
Il dit, également (sens du verset):
« Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès. » (Coran : 24/31)
Les bonnes actions effacent les mauvaises. Le Prophète () a dit : « Les cinq prières quotidiennes, la Joumou’ah jusqu'à la Joumou’ah suivante, et le Ramadan jusqu’au Ramadan suivant sont tous des expiations pour ce qui se produit dans le laps de temps qui les sépare tant et aussi longtemps que la personne ne commet pas de péchés majeurs. » (Hadith rapporte par Boukhari et Mouslim). Dans la version de Boukhari, figure l’ajout suivant : « et la Oumrah jusqu’à la Oumrah suivante. ».
Troisième conseil
«Et comporte-toi avec les gens de belle manière. » Les deux premiers conseils sont liés à la relation de l’homme avec son Créateur. Le troisième est lié à la relation des créatures les unes envers les autres. Il encourage à se comporter de la meilleure façon possible envers les autres, de sorte que nous nous fassions aimer et non blâmer. Cela est possible en affichant toujours un air souriant, en étant véridique dans nos paroles, en parlant gentiment aux autres et en usant toujours de bonnes manières.
Il existe de nombreux hadiths vantant les bonnes manières. Le Prophète () a dit : « Le croyant ayant la foi la plus complète est celui qui a les meilleures manières. ». Et il nous a dit que les plus méritants, à ses yeux, et ceux qui seront les plus proches de lui au Jour du Jugement sont ceux qui possèdent les plus belles manières.
Donc les bonnes manières, en plus de rendre agréables les réunions et de rendre aimable la personne qui les possède, apportent une énorme récompense à cette personne au Jour du Jugement.
Alors gardons précieusement en mémoire ces conseils du Messager d’Allah () et ne ménageons aucun effort pour les mettre en pratique. Et c’est Allah Seul Qui accorde le succès.

Articles en relation