Les comportements sexuels déviants à la lumière du Noble Coran

Les comportements sexuels déviants à la lumière du Noble Coran
4398 1042

Le congrès qui s'est tenu à Washington sur les comportements sexuels déviants a été marqué par un intense débat entre ses participants concernant la nature et la signification de ce phénomène. Nous avons donc cru bon de présenter les réponses coraniques aux lecteurs musulmans à certaines des questions, des incertitudes et les affirmations que les participants ont soulevées.


1. Parmi ceux qui s’adonnent  à ces pratiques honteuses (NDT : l’auteur parle ici de l’homosexualité et de la sodomie) circulent un argument qui est la recherche de la nouveauté, de nouvelles pratiques qui n'étaient pas connues par le passé dans les différentes sociétés, car désapprouvées. Ils affirment que cette désapprobation n'est pas juste pour les sociétés (comme la société occidentale) qui ont fait de grands progrès au niveau de la liberté démocratique et de la préservation des droits de l'homme.
Nous savons, de par le livre de notre Seigneur, que ce ne sont pas des pratiques  nouvelles comme ils le prétendent ; tout ce qu'ils cherchent aujourd'hui fut recherché et réalisé par le peuple de Lot, comme nous allons le montrer. Le Noble Coran nous enseigne que les ressemblances dans les apparences entraînent des ressemblances dans les paroles et dans les actes et vice-versa ; ainsi les peuples et les nations qui, à travers l’histoire, pratiquaient les même actes et disaient les mêmes paroles se ressemblent, malgré la différence dans le temps.

Allah le Tout-Puissant dit (sens du verset) : " … De même, ceux d'avant eux disaient une parole semblable. Leurs cœurs se ressemblent. Nous avons clairement exposé les signes pour des gens qui ont la foi ferme." [Coran : 2/118]

2. Ils affirment que leur inclination pour ces comportements déviants est quelque chose de naturelle qu'ils ont depuis leur naissance : « une inclination génétique»  tout comme certaines personnes sont nées avec un penchant pour le sexe opposé, eux sont nés avec une inclinaison pour le même sexe. Le Noble Coran réfute cet argument quand il nous apprend que le peuple de Lot fut le premier à s’adonner à cet abominable acte.
Allah le Tout-Puissant dit (sens des versets) : «Et Lot, quand il dit à son peuple : “Vous livrez vous à cette turpitude que nul, parmi les mondes, n'a commise avant vous ?  Certes, vous assouvissez vos désirs charnels avec les hommes au lieu des femmes ! Vous êtes bien un peuple outrancier.”» [Coran : 7/80-81]

Concernant l’argument selon lequel leur inclination est une «chose naturelle», il entraine le fait que certains peuples, antérieurement à notre époque et à celle du Prophète Lot, auraient dû naitre avec ce caractère, certains individus au moins, ce qui est nié par le verset ci-dessus.
De plus si elle est une chose naturelle, pourquoi Allah a condamné sa pratique ? Même à supposer qu’elle est d’origine génétique, c’est-à-dire naturelle, ceux qui avance un tel argument ne peuvent prétendre que sa pratique ouverte est un état naturel des choses car l’hétérosexualité, qui est un état naturel, ne se pratique pas en public.

3. Tout comme le peuple de Lot, les personnes qui ont aujourd’hui des déviations sexuelles  veulent sortir de l'étape de la pratique secrète ou dissimulée et passer à la phase de la pratique ouverte ou publique. Allah Tout-Puissant dit (sens du verset) : «Aurez-vous commerce charnel avec des mâles ? Pratiquerez-vous le brigandage ? Commettrez-vous le blâmable dans votre assemblée ? ” Mais son peuple ne fit d'autre réponse que : “Fait que le châtiment d'Allah nous vienne, si tu es du nombre des véridiques”. » [Coran 29: 29]

Ce dont ces gens sont à la recherche c’est de ne plus être contraint par la société de se cacher. Ils cherchent à obtenir ce que d'autres personnes dans la société ont, comme le droit au mariage, au respect et à l’emploi dans tous les secteurs de l'État, secteurs militaire, politique, éducatif et diplomatique.

Pourquoi, disent-ils, empiétez-vous sur ce que je fais dans ma chambre ? Quelle est la différence si une personne a une relation avec une autre du même sexe, qu'elle soit homme ou femme, ou avec l'autre sexe ? Il s'agit simplement d'un problème héréditaire.

Toutefois, le fait est qu'ils ne sont pas simplement à la recherche de pouvoir faire ce qu'ils font en privé, dans leur chambre à coucher. Car si tel était le cas, la question de se voir accorder la permission par les sociétés occidentales contemporaines ne se poserait pas ! N'est pas considéré comme « un crime » un acte qui est accompli  en cachette avec le consentement des deux parties. Ce qu'ils cherchent maintenant, c'est vraiment le droit de proclamer ouvertement qu'ils sont de ce genre et que la société ne s'oppose pas à leurs comportements, qui indiquent qu'ils sont sur cette déviation, en public, tout comme elle ne s'oppose pas à un comportement d’un être "normal".

Nous mettons "normal" entre guillemets car la démonstration publique de certains comportements sexuels, entre hommes et femmes, même entre gens mariés, n'est pas d'usage pour les hétérosexuels, mais elle est devenue coutumière dans les sociétés occidentales.

La pratique ouverte des vices est pire que leur pratique cachée, car elle porte atteinte aux personnes droites et tente les plus faibles d'entre eux à commettre ce que ces déviants font ouvertement.

4. L'état  de la population de Lot - dont notre Seigneur nous a raconté l'histoire – nous montre que ces démonstrations publiques ne sont pas une fin ; elles ne sont qu’une première étape qui sera suivie- en l'absence de toute barrière ou opposition- par l’étape suivante qui est la recherche de la suprématie.

Lorsque les débauchés sont prédominants dans la société, les gens justes deviennent limités, car ils doivent partager l'espace d'habitation dans la même ville. Allah dit (sens du verset) : « Et pour toute réponse, son peuple ne fit que dire : “Expulsez les de votre cité. Ce sont des gens qui veulent se garder purs !” »[Coran :7/82]

5. Pourtant, ils vont bien plus loin que cela : ils vont s'entraider, s'ils sont capables de forcer les gens juste à commettre ces vices avec eux. Ainsi, le messager d’Allah, Lot, était inquiet, quand les anges vinrent à lui sous la forme de jeunes hommes très beaux. Il savait ce qui allait arriver avec les gens de son peuple qui penseraient que ses invités étaient de vrais hommes. Arriva ce qu'il avait redouté : son peuple accourut haletant. Lot leur proposa ses filles pour se marier (qu'il s'agisse de ses propres filles ou tout simplement celles de son peuple). Mais ils ne purent se retenir et ils l’humilièrent lui et ses invités :

Allah Tout-Puissant dit (sens des versets) : «Et quand Nos émissaires (Anges) vinrent à Lot, il fut chagriné pour eux, et en éprouva une grande gêne. Et il dit : “Voici un jour terrible”. Quant à son peuple, ils vinrent à lui, accourant. Auparavant ils commettaient des mauvaises actions. Il dit : “Ô mon peuple, voici mes filles : elles sont plus pures pour vous. Craignez Allah donc, et ne me déshonorez pas dans mes hôtes. N'y a-t-il pas parmi vous un homme raisonnable ? ”  Ils dirent : Tu sais très bien que nous n'avons pas le droit sur tes filles. Et en vérité, tu sais bien ce que nous voulons”. Il dit : “[Ah !] si j'avais de la force pour vous résister ! ou bien
si je trouvais un appui solide ! ” » [Coran : 11/77-80]


6. Aujourd’hui ces déviants sexuels  veulent que la loi accorde à deux personnes de même sexe le droit au mariage, et qu’elle leur accorde par cette occasion tous les droits que les personnes mariées ont. Cependant, ce que nous connaissons de l'histoire du peuple de Lot est que ce vice est d'une nature absolument licencieuse, sans engagement possible avec un seul partenaire ou même avec un nombre limité de partenaires. Lorsque ce vice s’empare de l'un d'eux, il ne connaît plus aucune limite dans ses actions. Quand ses désirs s’éveillent, une sorte de folie s’empare de lui, et il se jette aveuglément dans l’action pour satisfaire ses pulsions avec n'importe qui, même s’il ne l’aime pas.

7. C'est un vice lié - contrairement à ce que la plupart des gens pensent - à la violence et l'agression contre les autres, une agression qui va au-delà des agressions sexuelles. Le peuple de Lot qui pratiquait ce vice dans leurs maisons était également un peuple de bandits de grands chemins (voleurs). Allah, le Très-Haut, dit (ce qui signifie): « Aurez-vous commerce charnel avec des mâles ? Pratiquerez-vous le brigandage ? Commettrez-vous le blâmable dans votre assemblée ? ” Mais son peuple ne fit d'autre réponse que : “Fait que le châtiment d'Allah nous vienne, si tu es du nombre des véridiques”.» [Coran : 29/29]

8. Une autre chose que toute personne normale trouve étrange, c'est le grand nombre de confédérations et de coopérations qui unissent les déviants, hommes et femmes. Evidemment on pourrait s'attendre à ce que les homosexuels hommes n'aiment pas les homosexuelles femmes, ne voulant rien avoir à faire les uns avec les autres. Cependant, l'histoire du peuple de Lot nous rappelle que certaines des femmes furent impressionnée et sublimées par l’attitude de ces hommes et elles l'ont aimée. Parmi elles fut la femme de Lot lui même, la pécheresse qu’Allah détruit avec son peuple, alors qu'Il préserva Lot et d'autres membres de sa famille.

 

Articles en relation