Foyer calme où prévaut l’amour entre les conjoints

Foyer calme où prévaut l’amour entre les conjoints
4037 943

Comment avoir un foyer calme où prévaut l'amour entre les conjoints?

Pour y arriver, il faut dire qu’il est primordial aussi bien pour l’individu que pour le groupe d’être élever dans une famille fondées sur des bases saines lui permettant de s’accrocher solidement et durablement à la Vérité car Allah, exalté soit-Il, a, de par sa sagesse, fait de la famille, l’ultime refuge respectable et décent pour le couple, afin d’y habiter et d’y trouver le repos. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que trouviez auprès elles le repos et Il a mis entre vous de l'affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent.» (Coran : 30/21) Remarquez qu’Il a dit, exalté soit-Il : «  pour que vous trouviez auprès d’elles  le repos» et non pour cohabiter avec elles ce qui implique que ce qui est recherché c’est plutôt un comportement stable, des sentiments calmes, en un mot le repos et la quiétude dans le sens le plus noble du terme de sorte que chacun des deux conjoints trouve chez l’autre l’assurance au moment de l’inquiétude, la joie et l’espoir au moment du désespoir.

 
Dès lors il apparaît que les rapports entre les conjoints doivent avoir pour base une sorte de camaraderie et de copinage teintés d’amour, d’amabilité et d’affinité. Il s’agit de rapports qui doivent être profondément enracinés et solidement inscrits dans la durée au point de ressembler, pour ainsi dire, à ceux qui lient la personne à elle-même. Le Coran les décrit ainsi (sens du verset) : «Elles sont pour vous un vêtement et vous êtes un vêtement pour elles.» (Coran : 2/187). Nos plus grands exégètes en interprétant ce verset ont dit qu’il faut entendre pas "vêtement" ici une source de tranquillité, de quiétude et de complémentarité réciproque entre les deux époux.
 
Il est bien évident que pareil contexte est bien propice pour assurer une bonne éducation et une meilleure garde des enfants, ce qui ne peut se réaliser que dans une famille où la tendresse de la mère est suffisamment ressentie au point d’atténuer les rigueurs du labeur du père.
 
Y’a-t-il un environnement plus sain que celui-ci ?

 

Articles en relation