La guerre contre la débauche, avant que le changement ne devienne impossible!

La guerre contre la débauche, avant que le changement ne devienne impossible!
3371 1182

Il y a quelques décennies seulement, le concept de débauche était si clair et si précis que les familles ne craignaient rien pour leurs fils et leurs filles aussi longtemps qu'ils pouvaient exercer correctement leur contrôle sur eux. A l'époque, la télévision ne s'était pas encore généralisée; il n'y avait que deux ou trois chaînes appartenant au gouvernement, et les films romantiques n'étaient, le plus souvent, diffusés qu'après minuit de même que les  scènes obscènes étaient soumises à la censure.

 Le changement intervenu au niveau de notre génération actuelle ne se limite pas à l'ouverture sur des centaines de chaînes, ni à l'accès, sans limite, de nos adolescents, à des images et à des films indécents à travers l'Internet et le téléphone portable, le changement le plus grave à mon avis est celui intervenu au niveau du concept même de la débauche et sur sa définition précise qui permettrait de tracer une frontière claire entre ce qui est interdit et ce qui est autorisé.
 
Qu
oique mauvais qu'ils étaient, les films romantiques d'antan ne dépassaient guère les limites de l'amour qui mène au mariage. Malgré toutes les séquences de danse, de baisers et de mouvements susceptibles de provoquer les désirs sensuels, il était prévu que l'acteur se marie à la fin du film avec sa bien-aimé. Mais aujourd'hui ce qui nous préoccupe le plus ce n'est plus seulement telle scène ou telle autre, mais plutôt le scénario lui même des films, des feuilletons et même des dessins animés !
Il y a quelques années nous avons écrit, comme bien d'autres, au sujet du désastre moral causé par quelques hommes d'affaires arabes influents qui investissent dans le domaine de la création de chaînes de télévisions irresponsables; à l'époque nous nous sommes interrogés sur la légitimité de l'emprise exercée par ces hommes d'affaires sur l'esprit des êtres humains à travers ce qu'ils diffusent sans contrôle ni censure.
 Les adolescents des deux sexes  regardent presque tous les jours des scènes où un garçon et une jeune fille sont sur un lit avec un seul drap qui couvre leurs corps nus.
 Ici la censure se défend en avançant que ce n'est pas de la pornographie dans la mesure où il n'y a ni baiser, ni comportement sexuel, ni même un langage vulgaire, mais elle ne nie pas que l'ensemble du scénario du film a pour base la débauche et la  légitimité de la grossesse avant le mariage. Ainsi il arrive que des films diffusés par certaines chaînes fassent clairement promouvoir le sexe et la grossesse sans mariage.  Il y a  même un film dont l'idée tout entière tourne en dérision le père d'une fiancée qui, avec sa mentalité rétrograde, n'arrive pas à digérer que sa fille puisse tomber enceinte avant le mariage, tandis que les parents du marié et tous les acteurs du film n'ont cessé de rappeler à l'homme que l'adultère est tout à fait acceptable au vingtième siècle, et ils ont fini par prendre le dessus !
Les séries turques introduites récemment par les chaînes arabes n'ont fait qu'empirer la situation dans la mesure où ceux qui gagnent de l'argent à travers la diffusion de cette obscénité se défendent en faisant valoir qu'il y a absence totale de baisers osés et que, tout compte fait, la source de ces œuvres est un pays musulman, ce qui est certes vrai mais ils oublient que c'est le contenu obscène qui a déclenché une véritable levée de boucliers chez les opposants de ce genre de films qui les ont rendus plus attentifs au contenu des films étrangers auquel, apparemment, ils ne prêtaient pas suffisamment d'attention.
Ces chaînes  "arabes" ont ignoré l'opinion publique, sous-estimé son raisonnement et n'ont tenu aucun compte de ses mœurs et de ses croyances. Il y en a même qui se sont alliées avec des chaînes sionistes appartenant à « Robert Murdoch » pour créer deux nouvelles chaînes de diffusion de la production de la société «Fox» traduites en  arabe. Ainsi en Avril 2008, la Société  « Fox Films » a commencé à diffuser ses films presque sans censure pour être bientôt suivie  par «Fox Séries » de la même manière.

Ainsi, il semble que toute la critique et la protestation qu'on a faites n'ont pas été entendues. D'ailleurs comment peut-il en être autrement alors que celles-ci ont été confinées dans le cadre d'articles et de talk-shows qui n'ont jamais déclenché le courroux du public ?  Les Chaînes Fox ne reconnaissent pas la censure à laquelle parfois certaines chaînes arabes se trouvent obligé d'y recourir. Les Chaînes Fox ne se soucient guère de ce qui se dit tant que l'excitation des instincts des jeunes leur garantit une proportion raisonnable de suivi. Ici on
évitera de  crier au scandale et de parler d'un complot ourdi par quelqu'un comme« Murdoch »!
 
Parmi les exemples les plus proches il y a celui de la célèbre série de « 
La Famille  Simpson » en dessins animés, série  qui a commencé sa première saison il y a vingt ans aux Etats-Unis et a réussi à attirer des millions de téléspectateurs, jeunes et vieux. L'une de nos chaînes s'est mise à en faire le doublage sous le nom de «La famille de Chamchon ».
Quant à la Chaîne « Fox Séries», elle  n'a même  pas pris la peine de faire le doublage ou d'exercer la censure.  Au contraire elle continue à diffuser les films des dessins animés où l'on trouve les mêmes scènes que nous voyons dans les films pour adultes. On y voit par exemple un  jeune homme et une jeune femme sur le même lit et sous la même couverture. On y voit aussi certaines personnes  dépendantes de l'alcool aller à des séances de thérapie. On y parle clairement et ouvertement du sexe. Aussi le film est diffusé à une heure où les enfants ont l'habitude de suivre des dessins animés alors que les parents ne prennent pas souvent  la peine de vérifier ce que regardent leurs enfants; ils ignorent même qu'il y a un dessin animé pour adultes seulement !

Je peux multiplier les exemples de films et de feuilletons et même de publicités présentées sur ces chaînes
qui propagent la débauche de façon effrontée. Il est vrai que certains seraient dénués des scènes voluptueuses, même si le sexe et l'amour avant le mariage soient devenus si familiers pour les habitués des films que bientôt les mentalités changeront au niveau des membres de la communauté avec la disparition de la barrière psychologique et le processus de la familiarité. Ils n'auront pas besoin de recourir à la raison et aux arguments pour nous convaincre car ils ont assez de patience pour attendre les résultats sans se presser. Comme nous le voyons le changement est plus rapide que prévu et n'a pas besoin de beaucoup de patience.
Il y a cinquante ans, nos pères  dénonçaient déjà  l'obscénité dans les films. A l'époque les films n'étaient présentés que dans les maisons de cinémas que les jeunes viennent voir.  Peu après,  la télévision du gouvernement a commencé à diffuser ces films dans les foyers mais seulement après minuit. Les gens ont alors pris l’habitude de regarder en silence. Ensuite les obstacles psychologiques sont tombés et il n'y a plus personne pour soulever une quelconque objection.
 Etant donné que depuis quinze ans, les médias ne sont plus sous la férule du gouvernement, des hommes d'affaires influents se sont mis justement à concurrencer  le gouvernement pour contrôler l’opinion, la culture et les goûts du peuple. Au début il y a eu dénonciation, comme d’habitude, et les prédicateurs ont alterné intimidation et menace à l'égard de tous ceux qui possèdent une antenne parabolique, sans rien faire à l'endroit de ceux qui possèdent les chaînes et contrôlent leurs émissions. Ensuite  les gens ont pris l'habitude de regarder les films étrangers naguère exclusivement présentés dans les cinémaset les lieux de location de cassettes vidéo. Les films sont désormais présentés gratuitement 24h sur 24. Il n'y a plus personne pour soulever des objections, au contraire il y en a qui remercient ces chaînes pour le service gratuit.
 
Il y a quelques années seulement nous luttions pour empêcher la diffusion de clips obscènes, mais on n’a pas réussi et la vague de critiques s'est calmée et le nombre de chaînes spécialisées dans la diffusion de cette obscénité
a doublé. Les filles de joie (exercant la séduction) sont devenues des stars et, avec le temps, les personnes se sont habituées à leur présence permanente sur l'écran et même à les entendre exprimer leurs points de vue sur la société et la politique. Désormais l'obscénité est non seulement acceptable, mais aussi est devenue une exigence de réussite, tant et si bien que certaines anciennes artistes, à cheval entre les deux époques, se sont ruée à se dénuder pour rattraper le convoi sans que personne ne s'y oppose!
Et qui sait quelle suprise nous reservera l'avenir!
Jusqu’à quand subsistera cette soumission et cette faiblesse?
On ne peut plus se contenter d'articles et de talk shows. Il faut déclencher un tollé général pour forcer les décideurs à agir. Une centaine de procès a été suffisante pour changer le cours de beaucoup d'affaires lorsque «l'ostentateur des péchés» a parlé ouvertement, sur l'une des ces chaînes, de ses turpitudes commises à Djeddah. Pourquoi ne pas faire autant pour le reste ? Pourquoi n’y a-t-il pas d'organisation et d'actions concertées  pour sauver cette génération et les générations à venir ? Pourquoi ne pas agir maintenant, avant que le changement nedevienne impossible ?

Articles en relation