La nuit d’Al-Qadr figure-t-elle parmi les sept dernières nuits de Ramadan?

La nuit d’Al-Qadr figure-t-elle parmi les sept dernières nuits de Ramadan?
3477 1398

Il a été rapporté par Ibn 'Omar, qu'Allah soit satisfait de lui et de son père, que quelques Compagnons du Prophète (Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam) virent en rêve que la nuit d’Al-Qadr se trouve parmi  les sept dernières nuits (de Ramadan). Il dit alors :

        
« Je vois que tous vos rêves concordent pour les sept dernières nuits. Que celui qui veut trouver la nuit d’Al-Qadr, la recherche donc dans les sept dernières nuits.» (Boukhari, Mouslim)
 
Et dans une autre version :
       
 « Recherchez-la dans les dix dernières nuits et si l'un d'entre vous est faible ou impuissant, qu'il reste vigilant durant les sept dernières nuits.» (Mouslim)
 
Et dans une autre version : « Recherchez la nuit du destin dans les sept dernières nuits.» (Mouslim)
 
Leçons et dispositions :
                                                                                      
Premièrement : Cette communauté est à l’abri de l’erreur dans ce qu'elle rapporte, dans sa façon de penser et dans ce qu'elle voit en rêve, car le Prophète (Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam) a pris en considération la concordance de leurs rêves.
Deuxièmement : Il convient de rechercher la nuit d’Al-Qadr et de la passer en accomplissant la prière nocturne, pour ce qu'elle contient comme bienfaits et mérites, et cela n'est pas une obligation, mais c'est une Sunna.
Troisièmement : Il y a en cela une preuve de l'importance des rêves et l'autorisation de s’appuyer dessus dans la vie courante à condition que cela ne contredise pas les règles religieuses, que l'on n'exagère pas dans leur utilisation en s’éloignant de l'objectif et que cela ne soit pas un prétexte à l’inactivité.
Quatrièmement : Le rêve peut être quelque chose provenant d'Allah, Exalté soit-Il, il peut être un pressentiment ou encore venir du Diable, et si les rêves des croyants concordent sur un point, alors ce rêve est une vision véridique comme lorsque leurs récits ou leurs points de vue s'accordent. Une personne peut se tromper, mentir, commettre une erreur sur un point de vue ou vouloir délibérément colporter de fausses informations, mais un groupe de personnes qui s'accordent ne peuvent pas s'accorder sur une erreur.
Cinquièmement : Il y a en cela une preuve que l'on peut prendre en compte l’avis de la majorité à condition que cela n'aille pas à l'encontre d'un texte religieux, d'un consensus des oulémas ou d'un raisonnement par analogie clair. (Ibn Al-Molaqqin)
Sixièmement : Les visions des Compagnons, qu'Allah soit satisfait d'eux, concordent sur le fait que la nuit d’Al-Qadr se trouve parmi les sept dernières nuits du mois de Ramadan, et le Prophète  (Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam) ordonna de la rechercher dans ces sept dernières nuits cette année-là. Elle est donc l’une de ces nuits confirmées.
Septièmement : La nuit d’Al-Qadr peut-être révélée à certaines personnes lors du sommeil ou lorsqu'elles sont éveillées et elles aperçoivent alors ses lumières, ou elles voient quelqu'un leur dire : "celle-ci est la nuit d’Al-Qadr", et Allah, Exalté soit-Il, peut leur faire percevoir une vision qui leur éclaircira la chose.

Articles en relation