Le caractère inimitable du Coran

12838 2574

Le Noble Coran est un miracle évident qui constitue un caractère inimitable sous plusieurs aspects, dont la lexie, la composition, la faculté d'expression et la facilité à exprimer les choses, les significations à l’aide desquelles le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) a transmis les prescriptions et a communiqué tout ce qui est relatif à Allah, Exalté soit-Il, Ses Noms, Ses Attributs et Ses anges, en plus d’autres aspects dont Allah, Exalté soit-Il, a facilité l’accès à chaque savant (Al-Mawardi, Az-Zarkachi et Az-Zourqani). Nous aborderons, à titre d’exemple et brièvement, quatre aspects comme suit :

Le caractère inimitable du Coran comprend l’éloquence, la rhétorique et la composition miraculeuse, par lesquelles le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) a défié les êtres humains et les djinns de produire quelque chose de semblable. Allah, Exalté soit-Il, dit (sens des versets):
« Dis: ‹Même si les hommes et les djinns s'unissaient pour produire quelque chose de semblable à ce Coran, ils ne sauraient produire rien de semblable, même s'ils se soutenaient les un les autres› » (Coran 17/ 88)
« Ou bien ils disent: ‹Il l'a inventé lui-même? Non, mais ils ne croient pas. Eh bien, qu'ils produisent un récit pareil à lui (le Coran), s'ils sont véridiques » (Coran 52 / 33-34).
Face à ce défi, ils se sont montrés impuissants et personne d’entre eux n’a avancé. Alors, il a donné du mou à la corde et les a défiés de produire dix Sourates semblables:
« Où bien ils disent: (Il l'a forgé [le Coran]) - Dis: Apportez donc dix Sourates semblables à ceci, forgées (par vous). Et appelez qui vous pourrez (pour vous aider), hormis Allah, si vous êtes véridiques› » (Coran 11/13).
Mais, ils sont restés toujours impuissants, alors il a redonné encore du mou. Allah, Exalté soit-Il, dit (sens du verset):
« Ou bien ils disent: Il (Muhammad) l'a inventé? Dis: Composez donc une Sourate semblable à ceci, et appelez à votre aide n'importe qui vous pourrez, en dehors Allah, si vous êtes véridiques› »(Coran 10 / 38).
Le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) a relancé le défi à Médine après l’émigration. Allah, Exalté soit-Il, dit (sens du verset):
« Si vous avez un doute sur ce que Nous avons révélé à Notre Serviteur, tâchez donc de produire une sourate semblable et appelez vos témoins, (les idoles) que vous adorez en dehors d'Allah, si vous êtes véridiques. Si vous n'y parvenez pas et, à coup sûr, vous n'y parviendrez jamais, parez-vous donc contre le feu qu'alimenteront les hommes et les pierres, lequel est réservé aux infidèles » (Coran 2 / 23-24).
 Lorsque Allah, Exalté soit-Il, dit (sens du verset): « Si vous n'y parvenez pas et, à coup sûr, vous n'y parviendrez jamais », cela signifie qu’ils n’ont pas pu le faire dans le passé et n’auront jamais la possibilité de le faire dans le futur. Il a ainsi confirmé le défi qu’ils ne pourront jamais ultérieurement produire une Sourate semblable à celles du Coran. Allah, Exalté soit-Il, a communiqué cette confirmation à son Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) alors à la Mecque, et lui a ordonné de dire (sens du verset):
« Dis: ‹Même si les hommes et les djinns s'unissaient pour produire quelque chose de semblable à ce Coran, ils ne sauraient produire rien de semblable, même s'ils se soutenaient les un les autres› »(Coran 17/ 88).
En donnant ces ordres au Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) Allah, Exalté soit-Il, étend le défi à toutes Ses créatures pour les réduire à l’impuissance à ce propos, et pour souligner que même s’ils s'unissaient, ils n’arriveraient jamais à produire quelque chose de semblable à ce Coran, même s'ils se soutenaient les uns les autres et s’entraidaient pour le faire. Ce défi a été lancé à toutes les créatures, est parvenu à tous ceux qui ont entendu le Coran et a été connu de tous. Ceux-ci ont saisi que personne n’a jamais pu ni relever ce défi, ni produire une sourate semblable depuis sa prophétie (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) jusqu’à nos jours, et que cela se poursuivrait éternellement.
Le Coran compte des milliers de miracles, étant donné qu’il se compose de cent quatorze Sourates. Le défi a porté sur la production d’une seule de ces sourates. Notons que la plus courte Sourate du Coran, celle d’Al-Kawthar, est composée de trois versets seulement. Les versets du Coran dépassent, selon le consensus, les six mille deux cents versets. La sourate al-Kawthar ou n'importe quel long verset du Coran, avec la disposition de ses termes, présente le même caractère inimitable que celui qu’une autre sourate. C’est là que résident le défi et le caractère inimitable (Ibn Najm et Az-Zorqani). Voilà pourquoi celui qui a le cœur sain ou qui prête l'oreille tout en étant témoin se passe, grâce au saint Coran, de tous les miracles concrets et abstraits.

Articles en relation