Les grandes lignes du discours religieux en Islam

Les grandes lignes du discours religieux en Islam
5317 1056

Le discours religieux en Islam, tant celui du Coran que celui du Prophète est l’expression de l’alliance qui unit le Très-Haut aux créatures humaines. Il est le prolongement de la mission céleste qui se traduit par l’honneur qu’Allah (exalté soit-Il) fait à l’homme en le dotant de la raison et en lui faisant assumer la responsabilité ici-bas. Allah (exalté soit-Il) dit (sens du verset): «Nous avions proposé aux cieux, à la terre et aux montagnes la responsabilité (de porter les charges de faire le bien et d'éviter le mal). Ils ont refusé de la porter et en ont eu peur, alors que l'homme s'en est chargé; car il est très injuste [envers lui-même] et très ignorant.» (Coran : 53/72). Quiconque saura assumer le dépôt de la foi ici-bas sera très bien récompensé à l’Au-delà et quiconque faillira à cette tâche s’exposera au malheur et sera injuste envers lui-même. Allah (exalté soit-Il)  dit (sens des versets): «Et si ton Seigneur avait voulu, Il aurait fait des gens une seule communauté. Or, ils ne cessent d'être en désaccord (entre eux), sauf ceux à qui ton Seigneur a accordé miséricorde. C'est pour cela qu'Il les a créés. Et la parole de ton Seigneur s'accomplit : "Très certainement, Je remplirai l'Enfer de djinns et d'hommes, tous ensemble".» (Coran : 11/118-19).

L’homme – qu’Allah gratifié en le dotant de la faculté de raisonner et de comprendre et en le chargeant d’assumer le dépôt - doit se plier aux directives contenues dans le discours religieux. Pour ce faire, il doit comprendre ce discours dans ses détails et ses subtilités, et savoir ce qu’il prône et ce qu’il prohibe pour en tenir compte dans la vie et ce, en conformité avec des principes  clairs que les jurisconsultes résument dans les points suivants :
- La sauvegarde de la vie :
La vie est ce souffle qu’Allah a entreposé en l’homme. Tuer une vie équivaut, selon Allah (exalté soit-Il), au meurtre de toute l’Humanité : «Quiconque aura tué un être humain sans que celui-ci ait commis un homicide ou semé le désordre sur terre sera censé avoir tué l’humanité entière. Celui qui aura sauvé la vie d’un seul homme sera tenu pour le sauveteur du genre humain» (Coran : 5/32)
- La sauvegarde de la raison :
La raison est ce qui nous permet d’exister en tant qu’êtres humains. Nous devons donc la protéger de tout ce qui peut lui nuire comme les boissons alcoolisées ou la drogue.
- La sauvegarde de la foi :
La foi est salvatrice ici-bas. Elle est bénéfique pour l’être humain. Pour la sauvegarder, il faut se cramponner aux valeurs et aux principes qu’elle propage.
Observer ce que la foi nous impose comme prescriptions c’est s’assurer une vie meilleure à l’Au-delà, loin des affres de la géhenne.
- La sauvegarde des biens matériels :
Les biens matériels sont nécessaires à la vie de l’homme. C’est la source de la charité et c’est grâce à ces biens que l’homme, vicaire d’Allah sur terre, peut contribuer au progrès de la société et de la civilisation humaine.
- La sauvegarde de la progéniture et de l’honneur :
C’est dans les liens familiaux et l’attachement à l’homme que réside la dignité de l’homme, et les préserver c’est préserver les valeurs sociales avec ce qu’elles engendrent comme équilibre au niveau de l’individu, de la famille et de la collectivité.
Ceci étant, quiconque se laisse abuser et commet des turpitudes doit savoir que «c'est Allah qui accueille le repentir de Ses serviteurs, et qui reçoit les Sadaqat (dons pieux), et qu'Allah est L'Accueillant au repentir et le Miséricordieux.» (Coran : 9/104), «Il n’est pas de pardon pour ceux qui ne cessent de faire le mal et qui, sentant venir la mort, disent : «A présent, nous nous repentons!», pas plus que pour ceux qui meurent en incroyants. A ceux-là seront réservés d’affreux tourments» (Coran : 4/18)

Articles en relation