Qu’en est-il de nos assemblées actuelles?

Qu’en est-il de nos assemblées actuelles?
2713 1114

Nous avons relaté dans notre article intitulé « Les assemblées des vertueux » un aspect du déroulement des réunions tenues par les compagnons du Prophète, Mohammed ibn Abdoullah  (). Voyons dans ce présent article le cas des nôtres, mesurons le pourcentage qu'on y consacre à la religion, aux problèmes de ce bas monde ? Quelle part de celles-ci consacrons-nous à s'inciter mutuellement à obéir à Allah et à s'écarter de Sa désobéissance? Quelles parts de celles-ci accordons-nous aux nouvelles de ce bas monde, au commerce, aux transactions tous azimuts, aux magasins, aux services…? Il n’est pas rare que les gens de chaque métier se réunissent ensemble pour débattre des problèmes liés à leurs domaines. Il y a donc des salons pour fonctionnaires, pour étudiants, pour commerçants, pour médecins, pour femmes. Dans ces salons on évoque, dans le meilleur des cas, ce qu'on a fait pendant la journée. Quant aux salons de nos femmes il y est souvent question de la mode, de la cuisine, des concerts, de l'état des marchés et des magasins. Nos discussions de salons tournent-elles autour du souvenir d'Allah? Y traite-t-on des questions liées à la science et à la jurisprudence? Y parle-t-on des choses de l'au-delà? Y entend-t- on le Coran et la Sunna expliqués? Ou bien y donne-t-on libre cours à la médisance, à la calomnie, aux commérages, aux polémiques, aux controverses, à la jactance, à l’ostentation, à la complaisance etc. Il arrive aussi, et ce n'est pas à exclure, que ces salons soient une occasion pour minimiser, voire tourner en dérision, certains aspects de la religion! Quelle différence y a-t-il entre ces salons et ceux des Sahabas où la science le dispute toujours à la foi ? En tout cas on ne doit pas oublier le Hadith qui dit que "Toute réunion qui , avant sa levée , ne donne pas lieu à l'invocation d'Allah - le Tout Puissant – et à la prière sur le Prophète () sera source de regret amer le Jour de la Résurrection" (Hadith authentique rapporté par Ahmad).Ou bien aussi celui là: " Toute réunion de personnes dont l'objet est l'invocation d'Allah aura pour conséquence qu’il sera dit à sa fin à ceux qui y ont participés: Levez-vous on vous a tous accordé le pardon d'Allah" (Mousnad Ahmad et authentifié par Al Albani dans At-Targhib wa Tarhib).

 
En effet, il y a mille et une façons d'évoquer et d'invoquer Allah. Ainsi le Coran en est une, tout comme la Sunna, l'étude de la jurisprudence islamique, la mention des événements du Jour de la Résurrection, les question liées à la Daawa, l'incitation à faire le bien et à s'éloigner du mal, la promotion de la vertu et la prévention du vice chez soi, chez sa famille et ses enfants tout en leur garantissant une éducation islamique, les efforts entrepris pour savoir et comprendre ce qui est Halal (licite) et ce qui est Haram (défendu), les questions liées à la propagation de l'Islam, sans parler des œuvres de bienfaisance, des salons où le musulman qui y assiste entendra de bons discours qui sont autant de fruits délicieux à cueillir. Si donc on choisit une bonne compagnie, on récoltera une bonne moisson.

Les entrevues par voies électroniques

Ô musulmans ! Les entrevues par voies électroniques dominent aujourd'hui les réunions sociales tenues jadis face à face. L'heure est de plus en plus à la communication à distance, au chatting entre groupes, clubs, forums et sites de contact social. Mais qu'en est-il des dessous de ces causeries ? Quels thèmes y traite-t-on ? On nous dit : Eh bien il ne s'agit que de discussions à bâtons rompus, mais à y voir de prés on découvre que tout y passe : référence sans vergogne au sexe, promotion et propagation de l'immoralité sans honte. Il se peut bien que quand on voit tout ce qu'il y en a on récitera (inconsciemment) les invocations dites généralement en entrant dans les toilettes. Il faut dire que ce genre de réunions, face à face ou par écran interposé, est lourd de conséquence pour l'individu car, même à distance, il s'agit toujours de réunions.
Ces entrevues par voies électroniques ont aujourd'hui un impact aussi grave qu'important. Les prédécesseurs quant à eux ils tenaient toujours à assister à des séances où la religion et les Hadiths du Prophète () sont étudiés. Aussi de telles séances avaient-elles leur propre déontologie, leurs propres arts. La préférence y était toujours donnée à la compagnie de l’homme vertueux, de l'homme de sciences. Alqamah raconte : «En provenance de Syrie, j'ai fait une prière de deux Rak'a ensuite j'ai dit: Ô Allah ! Aide-moi à trouver un convive vertueux. Après je suis parti à la recherche d'une bonne compagnie et voilà que je tombe sur un groupe de personnes assises et que, tout d'un coup, un cheikh vient pour s'asseoir juste à côté de moi. Qui êtes vous lui dis-je ? L'assistance me répondit qu'il s'agit d'Abou Darda. Alors Alqamah qui est l’un des Tabi’in dit: «J'ai prié Allah pour lui demander de me faciliter la rencontre d'un convive vertueux et voilà qu'il a exaucé ma prière en m'accordant votre compagnie. »
 Hurayth ibn Qabissa quant à lui raconte: «Arrivé en ville j'ai dit: Ô Allah ! Aide-moi à trouver un bon compagnon. Ma prière fut exaucée. Je fus la rencontre d’Abou Hourayra. "
Donc pour eux, avoir un compagnon vertueux, versé dans les  bonne connaissances religieuse, pratiquant correctement sa religion, évoquant abondamment  Allah et prodiguant de précieux conseils est une faveur qui requiert une prière du Seigneur. Aussi l'atmosphère qui domine leurs réunions est grave et imposante : l'homme âgé y est toujours tenu en respect et en révérence alors que le jeune y est entouré de soins et de protection, la voix n’y est jamais élevée, les mots sont mesurés et seule la bonne parole y est entendue. Les entretiens devant être confidentiels, le tout y est dit ou fait sous le sceau du secret absolu. Aussi on n’y verra jamais deux personnes se parler en aparté à côté d'une troisième. Plus important encore, à la levée de leur séance ils ne manquent jamais de dire l'invocation qui fait expier les péchés consécutifs aux paroles dites lors des réunions: "Gloire et louange à Toi je témoigne qu'il n'y a pas de Dieu que Toi, je sollicite Ton pardon, je me repens et je reviens à Toi."
 
Ce sont des réunions où le nouveau venu trouve devant lui des personnes prêtent à lui faire de la place parmi elles, à le faire profiter, au même titre qu'elles, de la sanctification, de l'éducation, de l'enseignement et d'autres avantages consécutifs à ce genre de réunions. Nous prions Allah de faire en sorte que nos réunions soient l'occasion de l’évoquer, qu'elles enrichissent notre crédit en Hassanat (bonnes œuvres) le jour où ni les richesses, ni les fils ne seront d'aucun secours, le jour où seul un cœur sain sera profitable à celui qui le possède.
O Allah ! Fais que nos rencontres soient pleines de ton invocation, que seuls les vertueux nous fassent compagnies et que les dépravés nous la faussent.
 

Les assemblées des vertueux 

Articles en relation