L’éducation par le bon exemple

L’éducation par le bon exemple
4079 1317

A la tombée de la nuit, le petit Anas se rendit discrètement dans le lit de son père pour qu’il le prenne dans ses bras et le laisse dormir avec lui. Mais, son père n’était pas dans son lit. Anas le chercha dans les pièces de la maison et finit par entendre sa voix triste et affligée provenant d’une chambre lointaine. Anas s’approcha de son père sans faire de bruit, le trouva en pleine prière et remarqua que ses larmes coulaient à flot de ses yeux alors qu’il récitait le Coran. Là, l’enfant vit une scène qu’il n’oubliera jamais. Puis, il retourna se coucher après avoir été témoin de cette inoubliable scène, la douceur de cette pratique cultuelle gravée à jamais dans son cœur et l’accompagnera tout au long de sa vie.

A supposer qu’Anas ait entendu chaque jour une leçon au sujet des mérites de la Salat de nuit sans jamais être témoin d’une application concrète de cette dernière, ce culte se serait-il ancré dans son âme avec une telle force et une telle fermeté ?
Chers instituteurs !
L’imitation est l’une des principales caractéristiques de l’enfance. En effet, l’enfant acquiert un grand nombre de comportements, de valeurs et de principes à travers l’imitation des autres. Nous n’exagérons pas en disant que l’enfant est comme une éponge capable d’absorber la conduite de son entourage et d’imiter leurs manières et leurs actes.
L’enfant imite ses parents, ses frères, ses professeurs et son entourage en général. La fille s’identifie à sa mère et le fils à son père, dans leurs façons de marcher, de parler et de se comporter avec les autres. Ils imitent tout ce qu’ils observent. Chaque jour, l’enfant imite une nouvelle chose de ce qu’il entend ou voit. Plus il a des relations avec un grand nombre de gens, notamment avec ceux qu’il aime, plus il imitera de choses.
Le pouvoir naturel d’imitation chez l’enfant, ainsi que son intelligence et sa mémoire, constituent des facteurs importants pour assimiler les us et coutumes. En général, les enfants qui disposent d’une meilleure aptitude d’apprentissage et de compréhension sont les plus aptes à assimiler les us et coutumes bons ou mauvais de la société qui les entoure.
L’imitation est un besoin psychologique chez l’enfant :
Tout enfant, en phase de développement et d’enseignement, a besoin d’un modèle à suivre que ce soit l’un de ses parents ou les deux. En général, les enfants ont un besoin psychologique d’imiter et de s’identifier aux gens qu’ils aiment le plus. De plus, l’imitation donne à l’enfant une confiance en soi. En imitant les personnes adultes, il s’imagine faire partie du monde des adultes.
Si nous réalisons que l’enfant adopte 70% de son comportement et de ses tendances à l’âge de sept ans, nous comprendrons à quel point il est influencé par son entourage et par les gens avec qui il rentre en contact. Les enfants estiment que les actes et les paroles de leurs parents sont toujours corrects, c’est pourquoi, ils s’astreignent à les imiter dans leur voie et leurs caractéristiques.
Le Prophète () a affirmé cette vérité dans le Hadith suivant : « Chaque enfant naît selon la nature saine originelle. Ce sont ensuite ses parents qui en font un juif, un chrétien ou un mazdéen. » (Boukhari et Mouslim)
En outre, on constate que les Compagnons, qu’Allah soit satisfait d’eux, qui étaient des enfants du vivant du Prophète () sont l’incarnation de ce que nous venons de mentionner, dans la mesure où ils prenaient exemple sur lui () ; ils l’imitaient en tout ce qu’il faisait. Ibn Abbas, qu’Allah soit satisfait de lui, a rapporté : « Je passai la nuit chez ma tante maternelle Maymouna. Au cœur de la nuit, le Prophète (Salla Allahou `Alaihi wa Sallam) se leva, délia une outre suspendue et fit ses ablutions sans consommer beaucoup d’eau, puis il se mit à prier. Je me levai à mon tour et fis mes ablutions à peu près comme lui. Je me tins à sa gauche, mais il me prit par la main et me plaça à sa droite; puis pria autant qu’Allah le lui permit. » (Boukhari et Mouslim).
Un dirham d’actes vaut mieux qu’un quintal de paroles…
L’exemplarité concerne l’ensemble des actes et des comportements des parents. Les enfants surveillent leurs parents dans leurs moments de joie, de colère, dans leurs différends, ainsi que dans leur conduite avec les autres. Ensuite, ils les imiteront dans tous qu’ils auront fait dans ces différentes situations.
Vous êtes, donc, cher éducateur, le modèle le plus important pour vos enfants, et votre conduite est celle que l’enfant imite le plus. Ainsi, l’enfant quelle que soit l’ampleur de sa prédisposition à faire le bien et la pureté de sa nature originelle, il ne mettra jamais en pratique les bons principes s’il ne voit pas son père ou instructeur suivre les meilleures mœurs et faire preuve d’excellentes vertus. Les conseils, les orientations et les ordres quotidiens des parents aux enfants concernant les actes convenables ou blâmables n’ont aucune importance tant que les parents ne sont pas l’incarnation de ces directives aux yeux de leurs enfants.
Al-Foudheïl ibn Iyadh : « Malik ibn Dinar voyant un homme qui n’accomplissait pas correctement sa Salat  dit : ‘Pauvres enfants !’ 
 ‘Ô Abou Yahia’, lui demanda-t-on, Ce père n’accomplit pas correctement sa Salat et toi tu t’inquiètes pour ses enfants ?
 - ‘Il est leur père’, répondit Maalik, ‘et il est leur éducateur et c’est de lui qu’ils apprendront à accomplir la Salat’».
L’éducateur ne doit donc pas prendre à la légère le fait que tous ses actes sont observés par l’enfant y compris lorsqu’il commet des fautes ou agit d’une manière impertinente face à lui. Il ne doit pas se dire : «Il est jeune et ne réalise pas ou ne comprend pas», car agir de la sorte c’est ignorer que le regard du petit est telle une caméra qui enregistre en permanence et avec une minutie extrême tout ce qu’il voit pour l’imiter plus tard.
Comment exploiter la faculté d’imitation des enfants ?
L’enfant imite beaucoup et rapidement, que ce soient les bonnes ou les mauvaises actions. Il imite son père aussi bien quand il prie que quand il fume. Pour tirer profit de ce privilège originel chez l’enfant, nous devons veiller à l’orienter de la manière suivante :
- Inculquer à nos enfants l’idée que le premier  modèle à suivre est le Prophète (). Il () constitue en effet le guide qu’Allah, Exalté soit-Il, nous a ordonné de suivre dans toutes nos affaires. Allah, le Très Haut, dit (sens du verset) : « En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment. » (Coran 33/21)
Le père doit donc mentionner et présenter à son enfant les actes et les paroles cités dans la Sunna. Il doit l’inciter et l’encourager à demander la raison pour laquelle il agit de telle manière. Il doit ensuite lui répondre que le Prophète () faisait de même et qu’il est notre modèle à suivre et notre bien-aimé.
En effet, l’attachement de l’enfant à la personnalité du Prophète () fera de lui un homme raisonnable, vertueux et pieux. S’il aime le Prophète (), il aimera, sans doute, sa religion et glorifiera sa Sunna. Une telle conformité à la Sunna sera pour lui une citadelle contre les effets néfastes et les mauvais exemples.
- Leur apprendre la biographie du Prophète (), ses campagnes militaires bénies ainsi que les biographies des grands hommes et les récits de leurs efforts afin qu’ils réussissent dans leur vie et qu’ils soient les garants de ce riche patrimoine. Saâd ibn Abou Waqqas a dit : « Nous apprenions à nos enfants les campagnes militaires du Prophète () de la même manière qu’on leur apprenait les sourates coraniques. »
Ismaïl ibn Mohammed ibn Saâd ibn Abi Waqqas, qu’Allah soit satisfait d’eux, a dit : « Notre père nous apprenait les campagnes militaires et les Sarayas en disant : « Ô fils ! Il s’agit de l’honneur de vos ancêtres, ne l’oubliez donc jamais ! » 
L’apprentissage de cette biographie bénie aux enfants fait partie des meilleurs moyens pour former leur personnalité conformément à la tradition du Prophète élu ().
- Pour aider l’éducateur à canaliser ce potentiel d’imitation chez les enfants, il faut leur procurer les moyens d’avoir une représentation plus concrète de ces bons exemples de sorte qu’ils soient vivants, attractifs et adéquats. Ces moyens sont devenus disponibles et nombreux, grâce à Allah, le Très Haut, comme les vidéos, les cédéroms et les récits imprimés aux couleurs attirantes pour les enfants.
- Essayer de barrer la route aux mauvaises fréquentations pour que vos enfants ne les imitent pas. Le choix de bonnes fréquentations pour ses enfants se fait en tissant des liens avec des hommes de bien parmi les proches parents et les voisins qui ont des enfants du même âge que les votres. Ainsi, la conduite, les paroles et les actes de ces seront bons et satisfaisants. En effet, l’enfant imite ses copains du même âge ou plus âgés, ainsi que ses compagnons de jeu. Il imite tous leurs actes, cherche toujours à rivaliser pour les égaler ou les surpasser et n’accepte pas de leur être inférieur.
En fin de compte, rappelons-nous que la prédisposition à imiter les autres, qu’Allah a ancrée dans l’âme des enfants, nous charge d’une grande responsabilité qui est d’être un bon exemple pour eux. Faute d’un modèle à suivre pour l’enfant, qu’il s’agisse du père, de la mère, d’un éducateur ou d’un enseignant, ni les conseils, ni les punitions ne lui seront utiles.
Nous devons donc les éduquer pour qu’ils acquièrent une bonne conduite et qu’ils soient comme des phares qui guident les gens par leur morale exemplaire, et pour qu’eux-mêmes n’imitent que les personnes vertueuses.
 

 

Articles en relation