Traitement de la diarrhée

Traitement de la diarrhée
  • Date de publication:03/04/2011
  • Catégories:Médecine
  • Fréquence:
15592 1687

Il est rapporté dans les livres des Imams Al-Boukhari et Mouslim, qu'Allah ait pitié d'eux, qu’Abou Said al-Khoudri, qu'Allah soit satisfait de lui, a dit : «Un homme vint voir le Prophète, , et lui dit : «Mon frère se plaint de son estomac (ou il se plaint d'une diarrhée).» Le Prophète, , lui dit : «Donne-lui un peu de miel.» L'homme s'en alla, revint plus tard et dit : « Je lui ai donné un peu de miel, mais ceci ne l'a pas aidé (ou cela a aggravé la diarrhée).» Ceci se répéta deux ou trois fois et à chaque fois le Prophète, , répondit : «Donne-lui un peu de miel.» A la troisième ou quatrième fois, le Prophète, , dit : «Allah a dit la vérité mais l'estomac de ton frère a menti. Retourne chez toi et fais le boire du miel. »  L'homme guéri après ceci. »  


Le miel a un énorme potentiel médical, il évacue les substances nocives qui peuvent être collectées et stockées dans les intestins et les veines. Le miel est un bon traitement contre la diarrhée car il favorise la réhydratation du corps et stoppe plus rapidement la diarrhée, les vomissements et les maux d'estomac. Les propriétés antibactériennes du miel, à la fois le peroxyde et le non-peroxyde, sont efficaces contre les SARM (Staphylococcus Aureus Résistant à la Méticilline), souches de bactéries qui sont résistantes aux antibiotiques et sont parfois responsables de la fermeture de beaucoup de services hospitaliers.


Le miel dissout aussi l'excès d'humidité et est aussi bénéfique en boisson qu’en application directe (comme une pommade ou une crème). Il est d'une grande utilité pour les personnes âgées et celles souffrantes de fatigue, du froid (frissons) ou de problème d’humeur. Le miel est nutritif, facilite l’évacuation des selles et est un agent de régulation digestive.


En outre, absorber du miel lorsque l’estomac est vide aide l'organisme à se débarrasser du mucus et des mucosités. Il nettoie l'estomac et le débarrasse des substances ou mélanges nocifs, il réchauffe l'estomac doucement et ouvre les pores. Le miel a des effets similaires sur les reins, la prostate et le foie. En outre, le miel est la substance sucrée la moins nocive concernant la congestion du foie et des reins.


Ajouté à tous ces avantages et bien d'autres, le miel n'a pas d'effets secondaires, il n’est nocif pour personne à l'exception de ceux qui souffrent de problème de bile et qui doivent le prendre avec du vinaigre pour neutraliser ses méfaits.


Il n'y a aucune autre substance qui comporte autant de bienfaits que le miel, aucune ne peut rivaliser avec lui. C'est pourquoi les anciens peuples évoquent le miel dans la plupart de leurs livres et ne mentionnent pas le sucre, le sucre a été découvert dans les temps modernes.


Le Prophète () avait l'habitude de boire du miel mélangé à de l'eau lorsque son estomac était vide. Il y a un secret derrière cette merveilleuse pratique qui concerne la préservation de la santé. Il () a dit : «Faites usage de ces deux cures : le miel et le Coran. » [Ibn Madja et d'autres].


Ce hadith associe le traitement matériel et psychologique, la médecine de l'âme et celle du corps, la médecine terrestre et la cure céleste.


Retournons à présent à l'histoire de l'homme affligé par la diarrhée mentionnée ci-dessus. Le Prophète () a réitéré plusieurs fois l’ordre de donner un peu de miel au malade pour une bonne raison. Les médicaments doivent être donné en quantité suffisante, faute de quoi l'affection ne sera pas totalement guérie. Lorsque le médicament est donné avec une dose plus grande que celle nécessaire, il affaiblit l'organisme et provoque des effets indésirables.


La médecine prophétique n'est pas similaire à celle offerte par les médecins.

 

La médecine prophétique est en effet le traitement et la cure efficace fournis par la révélation d’Allah et selon les instructions du Prophète () son résultat n’est autre qu’un esprit sain dans un corps sain. La majorité des traitements prescrits en dehors de ceux du Prophète () sont fondés sur des hypothèses, des observations ou des expérimentations.


Il est incontestable que beaucoup de personnes ne bénéficient pas des bienfaits des traitement de la médecine prophétique car elle n'est utile qu'à ceux qui la reconnaissent et ont foi en elle. Si le Coran, qui est un remède pour le cœur, n'est pas reconnu et accepté avec foi, il ne fournira pas de cure pour le cœur. En fait, le Coran ne fait qu'amplifier les maladies du cœur dont souffrent les hypocrites. Ceci s’applique également aux médicaments que les malades prennent de nos jours. Les spécialistes pointent le rôle des facteurs psychologiques dans la réponse au traitement. Ils disent que dans la plupart des cas, le patient doit être convaincu que le médicament que lui a préconisé son medecin aura un effet efficace, en cas contraire le traitement sera inefficace.


La médecine prophétique n'est conçue que pour les organismes bons et purs, tout comme le Coran ne convient que pour les âmes et les cœurs justes. Par conséquent, lorsque les gens ignorent la médecine prophétique, c'est comme s’ils ignoraient l'aide et les conseils apportés par le Noble Coran, qui est le médicament le plus efficace. Encore une fois, lorsque le médicament (le Coran et la médecine prophétique) ne fonctionnent pas, c'est en raison de la négativité présente dans le corps et dans l'âme qui refusent d'accepter ce type de traitement, et non pas parce que le médicament ne fonctionne pas.

 

Articles en relation