Le témoignage final

Le témoignage final
8045 1708

On peut se demander comment dans cette période de ténèbres, il y a mille quatre cents ans, dans une région aussi obscure que l'Arabie, un commerçant et un berger arabe illettré en vint à posséder une telle lumière, un tel savoir, une telle puissance, de telles capacités et des vertus morales si développées.
On peut dire qu'il n'y a rien de particulier dans son Message, que c'est le produit de sa propre imagination, mais s'il en avait été ainsi, alors il aurait dû se proclamer Dieu. Et s'il avait fait une telle assertion à cette époque, les peuples de la terre, qui par pure imagination n'hésitaient pas de déifier Krishna et Bouddha, de déclarer que Jésus est le fils de Dieu, et qui pouvaient sans scrupules adorer les forces de la nature (le feu, l'eau, le vent, …), auraient volontiers reconnu une personnalité aussi étonnante que Mohammed comme le Seigneur Dieu lui-même.
Mais voilà, il affirma précisément le contraire, car il proclamait : « Je suis un être humain comme vous-mêmes. Je ne vous ai rien apporté de ma propre initiative. Tout cela m'a été révélé par Dieu. Tout ce que je peux posséder Lui appartient. Ce message dont l'humanité tout entière n'est pas capable de produire l'équivalent, est le message de Dieu, il n'est pas le produit de mon propre esprit. Chacun de ses mots m'a été inspiré par Lui, et toute la gloire Lui en revient. Tous les actes merveilleux qui parlent en ma faveur à vos yeux, toutes les lois que j'ai données, tous les principes que j'ai énoncés et enseignés, rien ne vient de moi. Je serais tout à fait incapable de produire de telles choses du seul fait de mes capacités personnelles. Je cherche les directives divines en toutes choses. Tout ce qu'Il ordonne, je le fais, tout ce qu'il édicte, je le proclame ».
Quel merveilleux et vivifiant exemple de franchise, d'intégrité, de vérité et d'honneur ! Un menteur ou un hypocrite essaie généralement de s'attribuer tout le crédit des actions des autres, même quand la fausseté de ce qu'il dit peut être facilement prouvée. Mais ce grand homme ne s'appropria même pas le crédit de ces propres exploits, même si personne ne pouvait le contredire, puisqu'il n'était pas possible de découvrir la source de son inspiration.
Peut-il y avoir de preuve plus éclatante de la parfaite honnêteté de ses buts, de la rectitude de son caractère et de la grandeur de son âme ! Peut-il y avoir de personne plus sincère que celui qui a reçu des dons aussi uniques par un moyen secret, et qui pourtant révèle la source de toute son inspiration. Toutes ces raisons nous font inévitablement conclure qu'un tel homme était le véritable Messager de Dieu.
Tel était notre saint prophète Mohammed (). Il fut un prodige de mérites extraordinaires, un parangon de vertu et de bonté, un symbole de vérité un grand apôtre de Dieu, Son Messager sur la terre. Sa vie et sa pensée, sa sincérité, sa piété, sa bonté, son caractère, sa morale, son idéologie et ses exploits, toutes ces choses sont des preuves irréfutables de la légitimité de son apostolat. Quiconque étudie sa vie et ses enseignements sans préjugés attestera qu'en vérité il fut le vrai prophète de Dieu, et que le Coran - le livre qu'il a apporté à l'humanité – est la vraie parole de Dieu. Aucun chercheur impartial et sérieux ne peut manquer d'arriver à cette conclusion.
En outre, il faut bien comprendre que c'est seulement grâce à Mohammed () que nous connaissons maintenant le droit chemin de l'Islam. Le Coran et la vie exemplaire de Mohammed () sont les seules sources dignes de confiance dont dispose l’humanité pour apprendre la législation de Dieu dans sa totalité. Mohammed () est le Messager de Dieu pour toute l'humanité et la longue chaîne de prophète s'est achevée avec lui. Il fut le dernier des prophètes, et toutes les instructions que Dieu désirait transmettre à l'humanité par révélation directe furent envoyées par l'intermédiaire de Mohammed (), et sont inscrites dans le Coran et la Sunna. Maintenant, quiconque cherche la vérité et désire devenir un musulman honnête et un disciple sincère, doit avoir la foi dans le dernier des prophètes de Dieu, accepter ses enseignements et suivre la voie qu'il a montrée à l'homme. Ceci est le seul chemin qui mène celui qui l’emprunte au succès et au salut.

Articles en relation