Mérites des Compagnons du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam)

Mérites des Compagnons du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam)
16655 3318

Al-Hafidh Ibn Hajar définit le Compagnon comme étant : « une personne qui a rencontré le Prophète (), a cru en lui et qui est morte musulmane, même si elle a apostasié puis est revenu dans l'Islam.

Les Compagnons du Prophète () sont les meilleurs des gens après les prophètes et forment la meilleure génération de cette communauté. Ils  ont la meilleure croyance, la meilleure compréhension du Coran et de la sounna et n'ont nullement déviés de la voie du Prophète () après sa mort.
Voila une partie de ce que dit Allah (exalté soit-Il) dans Son Livre à leur propos (sens des versets):
« Les tout premiers (croyants) parmi les Emigrés et les Auxiliaires et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, Allah les agrée, et ils l'agréent. Il a préparé pour eux des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et ils y demeureront éternellement. Voilà l'énorme succès!» (Coran : 9/100)
« Allah a très certainement agréé les croyants quand ils t'ont prêté le serment d'allégeance sous l'arbre. Il a su ce qu'il y avait dans leurs cœurs, et a fait descendre sur eux la quiétude...» (Coran : 48/18)
On ne peut comparer cependant celui d'entre vous qui a donné ses biens et combattu avant la conquête... ces derniers sont plus hauts en hiérarchie que ceux qui ont dépensé et ont combattu après. Or, à chacun, Allah a promis la plus belle récompense, et Allah est Grand Connaisseur de ce que vous faites.» (Coran : 57/10)
« Alors, s'ils croient à cela même à quoi vous croyez, ils seront certainement sur la bonne voie. Et s'ils s'en détournent, ils seront certes dans le schisme! Alors Allah te suffira contre eux. Il est l'Audient, l'Omniscient » (Coran : 2:137)
« Mohammed est le Messager d'Allah. Et ceux qui sont avec lui sont durs envers les mécréants, miséricordieux entre eux. Tu les vois inclinés, prosternés, recherchant d'Allah grâce et agrément. Leurs visages sont marqués par la trace laissée par la prosternation ». (Coran : 48:29)
« Il est, parmi les croyants, des hommes qui ont été sincères dans leur engagement envers Allah. Certain d'entre eux ont atteint leur fin, et d'autres attendent encore; et ils n'ont varié aucunement (dans leur engagement)» (Coran : 33/23)
Le Prophète () a dit en ce qui les concerne:
« Les Juifs se sont divisés en soixante et onze sectes, les Chrétiens se sont divisés en soixante-douze sectes et ma communauté se divisera en soixante-treize sectes toutes iront en Enfer sauf à se conformer à ma tradition et à celle de mes compagnons. » Dans une autre variante de ce hadith : «  la secte sauvée est celle qui s’en tient à la Sunnah du Messager et de ses Compagnons ; c’est, la Communauté (Al-Jama’a). » (Hadih authentique rapporté par At-Tirmidhi)
«N'insultez pas mes compagnons! Par celui qui détient mon âme dans Sa Main, si l'un de vous dépensait une quantité d'or équivalente à la montagne d'Ohoud, certes il n'atteindrait pas une poignée donnée en aumône par l'un d'entre eux ni même sa moitié.» (Boukhari et Muslim).
« Lorsque le destin est mentionné, abstenez vous et lorsque mes compagnons sont mentionnés, abstenez vous.» (Hadith authentique, rapporté par Tabarani).
 
« Les étoiles sont une sécurité pour le ciel, lorsque les étoiles disparaissent, ce qui a été promis parviendra, je suis une sécurité pour mes compagnons, lorsque je disparaitrai, ce qui a été promis à mes compagnons se réalisera et mes compagnons sont une sécurité pour mon oumma, lorsque mes compagnons disparaitront, ce qui a été promis à ma oumma parviendra. » (Ahmed et Muslim).
 
«Les meilleures personnes sont celles de mon siècle, puis de celui qui le suit, puis de celui qui le suit. »(Bukhari et Muslim)
 
« Les meilleurs gens sont ceux de mon époque, puis ceux qui les suivent, ensuite ceux qui les suivent, ensuite le mensonge se répandra. » (Hadith Moutawatir)
 
Ibn Mas'oud () a dit: « En vérité, Allah a regardé dans les cœurs de ses serviteurs et a trouvé que le cœur de Mohammed () est le meilleur des cœurs de Ses serviteurs alors Il l'a choisi pour Lui-même et l'a envoyé comme Messager. Puis Il a regardé dans les cœurs de Ses serviteurs après Mohammed et Il a trouvé que les cœurs des compagnons étaient les meilleurs des cœurs de Ses serviteurs. Alors Il en a fait les ministres de Son Messager combattant pour Sa religion.»  (Ahmad)
Ibn hazm en se basant sur le verset : « [...] or, à chacun Allah a promis la plus belle récompense.»  (Coran : 57/10) affirme que tous les Compagnons sans exception sont promis au Paradis (voir Al-Mouhalla 4/148-149)
Ibn Taymiya quant à lui a dit: « Quiconque lira leurs biographies avec compréhension et perspicacité, et connaîtra la récompense qu'Allah leur accordera, réalisera avec certitude qu'ils sont les meilleurs des humains après les Prophètes. Il n'y a jamais eu personne comme eu et il n'y en aura jamais. »
Contrairement aux prophètes, les Compagnons ne sont pas infaillibles, ni dans leurs actions, ni dans leurs avis juridiques. Mais les musulmans sont tenus de mentionner leurs vertus et de taire toute erreur qu'ils auraient faite et tout ce qui a pu se passer entre eux.
En effet, le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) a dit: « Quand on mentionne mes compagnons abstenez-vous (de dire du mal d'eux). » (Rapporté par At-Tabarani avec une chaîne authentique)
Ach-Châfi'i a dit: « Je fais allégeance aux Compagnons et j’implore le pardon d'Allah pour eux tous, et particulièrement pour ceux parmi eux qui ont participé à la bataille du Chameau et celle de Siffin, ceux qui ont tué et ceux qui ont été tués.»
Il a dit aussi au sujet des conflits qui les ont opposé: « C'est là un sang dont Allah a gardé nos mains pures. C'est pourquoi, il nous incombe de garder nos langues également pures.» (Charh Al-Mawâqif)
On questionna une fois Hassan Basri au sujet des divergences qui ont opposé les Compagnons (Radhiya Allahou ‘Anhoum). Il répondit: « Il s'agit là d'événements durant lesquels les Compagnons étaient présents alors que nous ne l'étions pas. Ils connaissaient parfaitement les conditions à ce moment alors que nous ne les connaissons pas. C'est pourquoi, ce sur quoi ils étaient d'accord, nous les avons suivis et concernant les choses au sujet desquels ils ont eu des divergences nous nous sommes abstenus et nous avons choisi le silence. » (Tafsir Al-Qourtoubi)
Abou 'Ourwa Az-Zoubayri a dit: « j’étais chez Malik quand il fut mention d’un homme qui dénigrait les compagnons du Prophète () alors Malik lut ce verset : " Mohammed est le Messager d'Allah […] par eux (les croyants), (Allah) remplit de dépit les mécréants[…] " ( Coran : 48/29) Puis il ajouta : "Celui qui a dans le cœur de la haine envers les Compagnons de Mohammed () est concerné par le verset que je viens de lire."» (Abou Na'im 2/327)
L’imam Ahmad quant à lui a dit:
« Si vous voyez quelqu'un dire du mal des compagnons du Messager d'Allah (), vous devez douter de son islam. »
 « Il n'est permis à aucun musulman de dire du mal des Compagnons du Prophète (), de tirer leurs défauts, de les rabaisser ou de les insulter.»
« Il fait partie de la Sounna de mentionner les qualités des Compagnons du Messager d'Allah ()- tous sans exception - et de se retenir de parler des divergences qui sont survenues entre eux. Celui qui insulte les Compagnons du Messager d'Allah () ou simplement l'un d'entre eux est un innovateur et un Rafidhite. Aimer les Compagnons est une Sounna, faire des invocations pour eux est un moyen de se rapprocher d'Allah et suivre leur voie et prendre leur exemple est une vertu... » (As-Sounnah)
« Il n'est pas permis à quiconque de mentionner un quelconque de leurs défauts. Ni de les dénigrer. Quiconque fait cela, alors le gouverneur se voit dans l'obligation de le réprimander et de le punir. Et il ne doit pas le pardonner mais plutôt le punir et lui demander ensuite de se repentir. S'il se repent, le gouverneur doit accepter cela de lui. Et s'il ne se repent pas, il doit réitérer la punition et l'enfermer en prison pour de bon jusqu'à ce qu'il se repente et se rétracte. »
L’Imam An-Nawawi après avoir mentionné le verset de la Sourate Al-Hashr 
que voici (« Seigneur, pardonne-nous, ainsi qu’à nos frères qui nous ont précédés dans la foi ; et ne place dans nos cœurs aucune rancœur contre ceux qui ont cru. Seigneur, Tu es Indulgent et Miséricordieux.») a dit: « L'Imam Malik utilisait ce verset comme preuve dans son jugement que celui qui injurie les Compagnons n'a aucun droit au butin. »

Articles en relation