Introduction à l’alliance et au désaveu

Introduction à l’alliance et au désaveu
5691 2400

Gloire soit rendue à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Messager et Serviteur, Mohammed, ainsi que sur sa famille, ses Compagnons et tous ceux qui suivent le chemin qu’il a tracé, jusqu’au Jour de la Résurrection.

 L’un des fondements du credo islamique consiste à s’allier aux adeptes de la croyance islamique et à prendre pour ennemis les adversaires de cette croyance. Ce principe est connu dans le jargon juridique par le terme « Walaa wal Baraa », alliance et désaveu.
Le crédo islamique exige donc du musulman qui y adhère d’aimer les adeptes du Monothéisme (Tawhid), du culte exclusif et sincère d’Allah et de s’allier à eux, de détester les polythéistes et les considérer comme ses pires ennemis.
Ce principe fondamental du credo islamique a été initié et mis en pratique par le père du monothéisme pur, Ibrahim (Alaihi Salam) et par ses disciples. Allah, exalté soit-Il, nous ordonne dans le verset suivant de suivre leur exemple :
 « Certes, vous avez eu un bel exemple [à suivre] en Abraham et en ceux qui étaient avec lui, quand ils dirent à leur peuple : “Nous vous désavouons, vous et ce que vous adorez en dehors d'Allah. Nous vous renions. Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Allah, seul” Exception faite de la parole d’Abraham à son père : ‘‘J’implorerais le pardon d’Allah en ta faveur, bien que je ne puisse rien pour toi auprès d’Allah’’. ‘‘Ô Seigneur ! C’est en Toi que nous plaçons notre confiance et s’est vers Toi que nous nous repentons. Vers Toi est le devenir.» (Coran : 60/4)
Allah, exalté soit-Il, interdit à Son Prophète () et aux musulmans de s’allier à Ses ennemis d’une façon générale et aux gens du Livre en particulier.
Au sujet des premiers, Il dit, exalté soit-Il : « Ô vous qui avez cru ! Ne prenez pas pour alliés Mon ennemi et le vôtre ! » (Coran : 60/1)
« Ô vous les croyants ! Ne prenez pas pour alliés, vos pères et vos frères s'ils préfèrent l’incroyance à la foi. Et quiconque parmi vous les prend pour alliés... ceux-là sont les injustes.»(Coran : 9/23)
« Tu n'en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allah et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s'opposent à Allah et à Son Messager, fussent-ils leur pères, leur fils, leurs frères ou les gens de leur tribu. » (Coran : 58/22)
Au sujet des seconds Il dit, exalté soit-Il : « Ô vous les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes.» (Coran : 5/51)
En parallèle, Allah, exalté soit-Il,  a rendu obligatoire le fait de s’allier aux croyants et de les aimer.
Allah, exalté soit-Il, dit dans ce sens : « Vous n'avez d'autres alliés qu'Allah, Son messager, et les croyants qui accomplissent la Salat, s'acquittent de la Zakat, et s'inclinent (devant Allah). Et quiconque prend pour alliés Allah, Son messager et les croyants, [réussira] car c'est le parti d'Allah qui sera victorieux.» (Coran : 5/51)
« Muhammad est le Messager d'Allah. Et ceux qui sont avec lui sont durs envers les mécréants, miséricordieux entre eux»(Coran : 48/29)
« Les croyants ne sont que des frères »(Coran : 49/10)
« Et [il appartient également] à ceux qui sont venus après eux en disant : “Seigneur, pardonne-nous, ainsi qu'à nos frères qui nous ont précédés dans la foi; et ne mets dans nos cœurs aucune rancœur pour ceux qui ont cru. Seigneur, Tu es Compatissant et Très Miséricordieux”.» (Coran : 59/10)
Les croyants quelque soient leurs époques, leurs origines ou leurs pays doivent donc se considérer comme des frères, s’aimer entre eux et invoquer mutuellement Allah d’accorder Sa grâce et Son pardon aux uns et aux autres.
Le Messager d’Allah () a dit : « L'image des croyants dans les liens d'amour, de miséricorde et de compassion qui les unissent les uns aux autres est celle du corps: dès que l'un de ses membres est malade, tout le reste du corps souffre d'insomnie et de fièvre. » (Boukhari et Mouslim)
Il dit aussi : « Le croyant envers son frère croyant est comparable à un édifice dont les briques se soutiennent les unes les autres. » (Boukhari et Mouslim)
Il a dit également : « Le musulman est le frère du musulman, il ne doit ni le léser, ni le trahir, ni le livrer (à l'ennemi) ni le mépriser.»(Mouslim)

Articles en relation

Les plus visités

Alliance et désaveu

Le désaveu du polythéisme et de ses partisans

Parmi les choses au sujet desquelles les textes de la Charia, c'est-à-dire le Coran et la Sunna, sont clairs, figure l'obligation de désavouer le polythéisme et ses partisans. Allah,...Plus