Ramadan : le mois du Djihaad

Ramadan : le mois du Djihaad
4909 1629

Le Djihaad représente le devoir le plus sublime de l’Islam, par lequel la puissance est gagnée dans ce bas monde et dans l’au-delà, puisqu’il figure parmi les meilleures œuvres qui nous rapprochent d’Allah, Exalté soit-Il. La situation des Musulmans ne s’est dégradée que quand ils ont négligé la lutte dans le sentier d’Allah, Exalté soit-Il, et se sont repliés sur ce bas monde, ce qui a encouragé leurs ennemis à se ruer sur eux et les nations à se regrouper pour les attaquer, à l’instar des gens qui se regroupent autour d’un plat pour en manger chacun de son côté. Le fait de rappeler le Djihaad à l’occasion de ce mois béni évoque un passé rayonnant que nous avons tellement besoin de prendre pour modèle, dans le but de trouver une issue à une crise ancienne qui nous a placés à la queue de la liste des nations civilisées. En dépit de notre effectif considérable, nous sommes devenus tels l’écume d’un torrent ; Allah, Exalté soit-Il, a ôté la crainte des cœurs de nos ennemis et a mis dans les nôtres la faiblesse, à savoir l’amour de cettevie et la crainte de la mort. Ainsi, l’évocation du passé doit-elle intervenir afin d’en déduire une morale qui nous aide à façonner notre présent et à concevoir une image rayonnante de notre avenir.

 
Allah, Exalté soit-Il, nous a ordonné d’entreprendre le Djihaad et nous y a poussés, au point de comparer celui qui lutte dans Son sentier à quelqu’un qui se vend à Lui, Exalté soit-Il, concluant ainsi la meilleure transaction. Allah, Exalté soit-Il, dit (sens du verset) :
 
« Certes, Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis. Ils combattent dans le sentier d’Allah: ils tuent, et ils se font tuer. C’est une promesse authentique qu’Il a prise sur Lui-même dans la Thora, l’Evangile et le Coran. Et qui est plus fidèle qu’Allah à son engagement? Réjouissez-vous donc de l’échange que vous avez fait: Et c’est là le très grand succès » (Coran 9/111).
 
Allah, Exalté soit-Il, a également qualifié le Djihaad de négoce. Or, il s’agit d’un négoce, conclu avec Allah, Exalté soit-Il, dont le prix sera non pas de l’argent payé en liquide, mais le triomphe qu’Allah, Exalté soit-Il, accordera à Ses serviteurs dans ce bas monde et le Paradis qu’Il leur a préparé dans l’au-delà. Allah, Exalté soit-Il, dit (sens des versets) :
 
« Ô vous qui avez cru! Vous indiquerai-je un commerce qui vous sauvera d’un châtiment douloureux? Vous croyez en Allah et en Son messager et vous combattez avec vos biens et vos personnes dans le chemin d’Allah, et cela vous est bien meilleur, si vous saviez! »(Coran 61/10-11).
 
Les Hadiths ont à leur tour évoqué le grand mérite du Djihaad : lorsque le Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, a été interrogé sur les meilleures œuvres aux yeux d’Allah, Exalté soit-Il, il a répondu : « La foi sincère en Allah, Exalté soit-Il, et la lutte (le Djihaad) dans le sentier d’Allah.» (Boukhari et Mouslim).
 
Le Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, a également dit :
 
·       « Une seule matinée ou une seule soirée de marche dans le sentier d’Allah vaut mieux que ce bas monde et tout ce qu’il contient » (Boukhari et Mouslim) ;
 
·       « Il y a au Paradis cent degrés qu’Allah, Exalté soit-Il, a préparés pour ceux qui luttent dans Son sentier ; la distance entre deux degrés est supérieure à celle qui sépare le ciel de la terre »(Boukhari).
 
Le Djihaad en Islam ne vise point à commettre des meurtres, à détruire les biens et à rendre veuves les femmes. Il a été prescrit en vue de répandre la religion d’Allah, Exalté soit-Il, de lever les obstacles qui empêchent la Da’wah d’atteindre les gens aux quatre coins du monde de façon à ce qu’ils embrassent l’Islam sans craindre un tyran ou un oppresseur quelconque.
 
Ramadan est le mois du Djihaad par excellence. Il a été témoin de deux importantes batailles dans la vie du Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) : la première fut la grande bataille de Badr, à l’issue de laquelle Allah, Exalté soit-Il, a distingué la Vérité de l’erreur et a accordé aux Musulmans la puissance et le pouvoir de résistance ; la seconde fut la conquête de la Mecque, par laquelle l’exil qui avait été infligé à l’Islam a été aboli, les bannières de l’athéisme dans la ville sacrée sont tombées, et la religion d’Allah, Exalté soit-Il, a été chérie dans toutes les contrées de la Péninsule arabique.
 
Au temps des pieux prédécesseurs, maints événements et conquêtes, qui ont exercé un grand impact sur la vie des Musulmans, ont eu lieu pendant le mois de Ramadan.
 
Malheureusement, cette conception a changé chez les Musulmans : Ramadan, qui était le mois du Djihaad, de l’action et du sacrifice, est devenu le symbole de la paresse, de l’inertie, du sommeil et de la consommation excessive d’aliments, et son essence a été gravement pervertie. Il faut absolument remédier à cette lacune pour aider la communauté musulmane à passer ce mois sacré dans la lutte sur le sentier d’Allah, Exalté soit-Il, en adoration fervente, en action et en sacrifice, tout comme faisaient le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) et les pieux prédécesseurs. Le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) a dit vrai quand il a prévu : « Lorsque vous spéculerez (vendrez les marchandises par le système d'Al-‘Inah), prendrez et suivrez les queues des vaches, serez satisfaits de l'agriculture et abandonnerez le Djihaad, alors Allah, Exalté soit-Il, vous fera subir une humiliation qu’Il n'enlèvera que lorsque vous reviendrez à votre religion. » (Abou Daawoud).

Articles en relation

Les plus visités

Le mois de la patience

Endurer les persécutions

Si quelqu’un vous insulte durant Ramadan, dites : « Je jeûne ». Si quelqu’un vous cherche querelle durant Ramadan, dites : « Je jeûne ». J’endurerai...Plus