Éthique du conseil

Éthique du conseil
3159 1218

 

Allah, exalté soit-Il, dit : « Que soit issue de vous une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable, et interdit le blâmable. Car ce seront eux qui réussiront. » (Coran : 3/104)
 Il, exalté soit-Il, dit : « Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon. Car c’est ton Seigneur qui connaît le mieux celui qui s’égare de Son sentier et c’est Lui qui connaît le mieux ceux qui sont bien-guidés.» (Coran : 16/125).
Et dit concernant les Enfants d’Israël : « Ceux des Enfants d'Israël qui n'avaient pas cru ont été maudits par la bouche de David et de Jésus fils de Marie, parce qu'ils désobéissaient et transgressaient. Ils ne s'interdisaient pas les uns aux autres ce qu'ils faisaient de blâmable. Comme est mauvais, certes, ce qu'ils faisaient ! » (Coran : 5/78 et 79)
Ce dernier verset indique clairement que les membres d’une communauté croyante doivent s’interdire les mauvaises actions, de même qu’ils doivent s’ordonner les uns aux autres de faire le bien. Le fait de manquer à ce devoir collectif a valu aux fils d’Israël d’être maudits par la bouche de leurs propres prophètes : David et Jésus que la paix soit sur eux.
Le Prophète () a dit : « La religion est fondée sur le conseil sincère.» Les Compagnons présents dirent : "Pour qui, Ô Messager d’Allah ?". Il a dit : « Pour Allah, pour Son Messager, pour Son Livre, pour les dirigeants des Musulmans et pour le commun des musulmans.» (Boukhari et Mouslim)
Il a dit aussi : « Celui qui voit un tort doit le changer par sa main ; s’il n’en est pas capable, qu’il le fasse par sa langue ; s’il n’en est pas capable, qu’il le fasse par son cœur, et c’est là le degré plus faible de la foi.» (Mouslim)
Selon Abou-Saïd Al-Khoudri (Radia Allhou Anhou), le Prophète () a dit : « Que quelqu'un d'entre vous ne se méprise pas lui-même. Comment Ô Messager d’Allah, dirent-ils, peut-on se mépriser soi-même ? C'est, reprit-il, lorsque l'un de vous voit un acte répréhensible et ne le désapprouve pas comme Allah l'a ordonné. Allah, au Jour de la Résurrection, lui dira: Qu'est-ce qui t'a empêché de désapprouver telle et telle chose répréhensible ? J'avais peur des gens, répondra-t-il. C'est moi, dira Allah, que tu devais craindre en vérité. »
Ces textes et tant d’autres prouvent qu’appeler les gens à la guidance, leurs prodiguer de bons conseils sont deux obligations islamiques, que chaque Musulman doit remplir sans se soucier de ce que les gens pourraient dire ou penser de lui. Il ne doit pas penser à la réaction des gens, qu’ils le critiquent ou le remercient. De plus, il ne doit pas tendre l’oreille aux insinuations de Satan destiné à le détourner de la prodigation de conseils, sous prétexte qu’il pourrait se sentir supérieur aux autres. Satisfaire à Allah et chercher à obtenir Son Agrément devront être ses seuls objectifs et ses uniques motivations.
Seulement il y a une certaine éthique à respecter pour accomplir ce devoir et qui se résume dans les points suivants :
-           La sagesse et la bonne exhortation sont les éléments les plus importants que doit posséder celui qui appelle à Allah (Da`iyah). Ce dernier doit savoir choisir le moment opportun et les moyens appropriés pour donner des conseils. Par exemple, il doit choisir judicieusement ses mots et donner conseil d’une manière très douce. Celui qui prodigue un conseil ne doit pas le faire publiquement de peur d’embarrasser la personne qu’il conseille.
 
-           Les conseils doivent être donnés d’une manière aimable et douce et loin de toute violence. Le Prophète () nous informe dans le Hadith authentique qu’Allah, exalté soit-Il donne par l'indulgence et la douceur (Ar-Rifq) ce qu'il n'octroie pas par la violence.
 
-           Celui qui prodigue le conseil doit expliquer à la personne ses erreurs et soutenir ses positions à l’aide de preuves tangibles tirées de la Législation islamique.
Par conséquent, celui qui observe cette éthique, verra les gens accepter son conseil, si Allah le veut. Dans le cas contraire, Allah lui donnera une grande récompense pour ses efforts sincères.

Articles en relation