Le jeŻne en dehors du mois de Ramadan: (II)

Le jeŻne en dehors du mois de Ramadan: (II)
15760 2277

 

Le jeûne surérogatoire

Il s'agit là d'un acte qui permet d’expier les péchés étant donné le hadith du Messager, ()  rapporté par Hodhayfah: 

"Les péchés que commet les serviteur à cause des tentations que sont sa famille, son argent et son voisin sont expiés par la prière, le jeûne et l'aumône ".
Selon Abou Qataadah Al Ansaari, qu'Allah soit satisfait de lui : " lorsque le Messager (Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam) fut interrogé sur le jeûne du jour de Arafah, il dit: " Il permet d’expier les péchés de l'année passée et de l'année en cours". (Mouslim)
 Lorsque le Messager (Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam) fut interrogé sur le jeûne du dixième jour de Moharram, il dit: " Il permet d’expier les péchés de l'année passée".
Selon Abou Sa'iid Al Khodri, qu'Allah soit satisfait de lui, le Messager () a dit:
"Celui qui jeûne un jour pour Allah, Allah, Exalté soit-Il, éloignera son visage de l'Enfer d'une distance de soixante-dix ans de marche". (Boukhaari et Mouslim).
Selon Abou Omaamah le Messager () a dit également : "Celui qui jeûne un jour pour Allah, Allah, Exalté soit-Il, établira entre lui et l'Enfer un fossé aussi large que la distance qui sépare le ciel et la terre " (At-Tirmidhi).
Il existe deux typess de jeûne surérogatoire :
A-   Le jeûne surérogatoire non spécifié :
Selon Anas, qu'Allah soit satisfait de lui, le Messager () ne jeûnait pas pendant un certain nombre de jours du mois si bien que l'on croyait qu'il n'allait jeûner aucun jour de ce mois. Et il jeûnait pendant un certain nombre de jours du mois si bien que l'on croyait qu'il allait continuer à jeûner jusqu' à la fin du mois. (Boukhaari et Mouslim).
 Selon Ibn 'Abbaas, qu'Allah soit satisfait d'eux, le Messager (Salla Allahou 'Alaihi wa Sallam) ne jeûna jamais un mois en entier, sauf le mois de Ramadan. Il jeûnait tellement de jours que l'on disait : 'Par Allah, il continuera à jeûner (jusqu’au bout du mois)', et il ne jeûnait pas pendant un nombre de jours tel que l'on disait : 'Par Allah, il ne jeûnera pas jusqu'à la fin de mois. (Boukhaari et Mouslim)
 
B- Le jeûne relatif à des jours précis :
Le jeûne de 'Aachouraa' (le dixième jour du mois de Moharram)
Abou Moussa Al Ach'ari, qu'Allah soit satisfait de lui, a dit: " Les juifs vénéraient le jour de 'Aachoraa' et le considéraient comme un jour de fête. Le Messager () nous dit donc :' Jeûnez ce jour, ô Musulmans !' " (Boukhaari et Mouslim). Ibn 'Abbaas, qu'Allah soit satisfait d'eux, dit: "Lorsque le Messager () a jeûné le jour de 'Aachouraa' et a ordonné à ses Compagnons de le faire, on lui a dit: ' Ô Messager d'Allah, c'est un jour que les juifs et les chrétiens vénèrent. Le Messager () répondit alors : ' Si je reste en vie  jusqu'à l'an prochain in chaa' Allah, je jeûnerai le neuvième jour de Moharram (plus le dixième)'. Mais le Messager () mourut avant que l'année suivante n'arrive. (Mouslim)
2- le jeûne du jour de 'Arafa:
Abou Qataadah, qu'Allah soit satisfait de lui, a dit : lorsque le Messager () fut interrogé sur les mérites du jeûne du jour de 'Arafa, il dit : " Il permet d’expier les péchés de l'année passée et de l'année en cours". Et lorsqu'il fut interrogé sur les mérites du jeûne de 'Aachouraa', il dit : ' Il permet d’expier les péchés de l'année passée ' " (Mouslim).
3- le jeûne de six jours du mois de Chawwaal:
Selon Abou Ayyoub Al Ansaari, qu'Allah soit satisfait de lui, le Messager () a dit : "Celui qui jeûne le mois de Ramadan, puis six jours du mois de Chawwaal, c’est comme s’ilavait jeûné toute l’année."(Mouslim).
4- Le jeûne des neuf premiers jours du mois de Dhoul Hidja:
Selon Honaydah Ibn Khaled, fils de l'épouse de 'Omar Ibn Al Khattaab, qu'Allah soit satisfait de lui : une femme entra chez Omm Salama, l'épouse du Messager () et l'entendit dire : " Le Messager () jeûnait les neuf premiers jours de Dhoul Hidja, plus trois jours de chaque mois; le premier lundi du mois et deux jeudis". (Abou Dawoud et An-Nassaa'i)
Selon Ibn 'Abbaas, qu'Allah soit satisfait d'eux, le Messager () a dit: " Il n’y a pas de jours où les bonnes œuvres sont plus aimées d’Allah que durantces dix jours".
- " Même la luttedans le sentier d’Allah ? », lui ont demandé les Compagnons.
- "Même la lutte dans lesentier d’Allah, à moins qu’elle ne soit menée par un homme qui y engage savie et sa fortune, et qui ne revient ni avec l’une ni avec l’autre", a répondit le Prophète () (Boukhaari);
5- Le jeûne pendant le mois de Moharram:
 Selon Abou Horayrah, qu'Allah soit satisfait de lui, le Messager () a dit :
"Le meilleur jeûne après le jeûne du mois de Ramadan est celui du mois de Moharram et lameilleure prière après la prière obligatoire est celle accomplie la nuit." (Mouslim).
6- Le jeûne pendant le mois de Cha'baane:
Selon 'Aicha, , le Messager () n'accomplissait jamais autant de jeûnes surérogatoires que durant le mois de Cha'baane. Il jeûnait tout le mois de Cha'baane, mis à part quelques jours.
Ossaamah Ibn Zayd, qu’Allah soit satisfait de lui, a dit : « Le Prophète (Salla Allahou Alaihi waSallam) n’accomplissait jamais autant de jeûnes surérogatoires qu'aucours du mois de Cha’baane. Quand je lui ai demandé la cause de l’abondance de son jeûne au cours de ce mois, il me répondit :
" Cha’baane est un mois qui se trouve entre Radjab et Ramadan et au cours duquel les gens négligent de multiplier lesactes de dévotion. C’est pourtant le mois où les œuvres montentvers le Seigneur de l’Univers, et j’aime être en état de jeûne lorsque mesœuvresmontent jusqu'àLui."  (An-Nassaa-'i)
7- Le jeûne de certains jours de la semaine :
Selon Aicha, , le Messager () jeûnait souvent les lundis et les jeudis. (An-Nassaa-'i, At-Termidhi et Ibn Madjah).
8- Le jeûne des « jours blancs » de chaque mois :
 Selon Ibn Milhaan, qu'Allah soit satisfait de lui : " le Messager () nous ordonnait de jeûner les « jours blancs », le treizième, le quatorzième et le quinzième jour de chaque mois lunaire. Et le Messager () a dit : " Le jeûne de ces jours est comparable au jeûne de toute l’année"

Articles en relation