La générosité durant le Ramadan

La générosité durant le Ramadan
11731 1897

Ibn Abbas, qu'Allah soit satisfait de lui, a dit : « Le Messager d’Allah () était le plus généreux des hommes et il était particulièrement généreux pendant le mois de Ramadan lorsqu’il recevait la visite de Djibril. Or Djibril () venait le voir à chaque nuit de Ramadan et étudiait avec lui le Coran et il devenait alors plus généreux à dispenser le bien que vent qui souffle sans arrêt. » (Boukhari, Mouslim)

Ibn Abbas a ajouté dans une autre version: « Il ne refusait jamais de donner quelque chose à celui qui le lui demandait. » [Ahmad (Choaïb Al-Arnaout : Sahih)]
Ibn Hadjar a dit : « plus généreux que le vent qui souffle sans arrêt», c’est-à-dire qu’il était plus rapide à faire preuve de générosité que le vent qui souffle sans arrêt. Il décrivit ce vent ainsi pour démontrer le caractère continu du bien qu’il véhicule et dont profite tout le monde, tout comme la générosité dont fait preuve le Prophète (). » (Fath Al-Bari).
Az-Zaïn Ibn Al-Mounir mentionna la comparaison faite entre la générosité du Prophète () et la générosité du vent qui souffle sans arrêt et dit : « Le vent signifie ici le vent de la miséricorde qu’Allah, Exalté soit-Il, envoie pour faire tomber la pluie sur les terres desséchées tout comme celles qui ne le sont pas. C’est-à-dire que les bienfaits et la bonté du Prophète () touche la personne pauvre et nécessiteuse  ainsique la personne riche et aisée, et de ce fait sont plus larges que la pluie amenée par le vent. » (Fath Al-Bari)
Certains érudits ont dit que cela démontre la prééminence de sa générosité () par rapport à celle des autres gens, la supériorité de sa générosité durant le mois de Ramadan (surtout durant ses nuits au cours lesquelles Djibril venait étudier avec lui le Coran) par rapport à sa générosité en temps normal. Ensuite, il le compara () au vent qui souffle sans arrêt pour montrer le caractère général de sa générosité () et la rapidité avec laquelle il faisait le bien.
Ibn al-Malik a dit en commentaire: « Plus l’instant est noble et plus la générosité y est importante.» (Mirqate Al-Mafatih Charh Michkate Al-Massabih).
Ibn Omar, qu'Allah soit satisfait de lui, a dit : « Je n’ai jamais vu plus généreux et plus illustre que le Messager d’Allah, . » [Al-Istidhkar (Ibn Abdelbarr)]
Ô serviteurs d’Allah, ainsi était le caractère de notre Prophète en ce qui concerne les dépenses faites durant le mois de Ramadan et il est certes un exemple et un modèle à suivre, alors quelle est notre situation à nous ?
L’imam Ach-Chafiï, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « J’aime que l’homme fasse preuve de plus de générosité durant le mois de Ramadan, suivant l’exemple du Messager d’Allah () du fait que de nombreuses personnes sont occupées par le jeûne et la prière au détriment de leurs moyens de subsistance. » (Al-Hawi Fi Fiqh Ach-Chafiï)
Chers frères, n’oubliez pas que le mois de Ramadan est la saison des bienfaiteurs et une grande opportunité pour les gens généreux et les donateurs. Le jeûne vous exhorte à nourrir ceux qui ont faim, à donner aux nécessiteux et à offrir aux pauvres.
Ibn Radjab a dit : « La générosité accrue du Prophète () durant le mois de Ramadan en particulier, renferme de nombreux avantages, notamment :
-        La vertu de cette période et la multiplication de la récompense pour les œuvres pies qui y sont accomplies. Anas a rapporté que le Prophète () a dit : ‘La meilleure des aumônes est celle faite durant le mois de Ramadan’. [At-Tirmidhi (Al-Albani : Daîif)] » (Lataif Al-Maârif)
-        L’aide apportée aux jeûneurs et à ceux qui évoquent Allah, Exalté soit-Il, dans leurs actes d’obéissance. Celui qui les y aide reçoit la même récompense qu’eux, tout comme celui qui équipe un combattant pour la cause d’Allah ou celui qui subvient aux besoins de sa famille durant son absence recevra la même récompense que celui-ci.
-        La combinaison  du jeûne et de l’aumône est l’une des causes menant au Paradis comme dans le Hadith d’Abd Allah Ibn Amr, qu'Allah soit satisfait de lui, qui a rapporté que le Prophète Salla (Allahou Alaihi wa Sallam) a dit : « Il y a au Paradis des chambres dont l'extérieur est visible depuis l'intérieur et dont l'intérieur est visible depuis l'extérieur. »  Abou Moussa Al Ach’âri demanda : ‘A qui sont-elles destinées, ÔMessager d’Allah ?’ Il répondit : ‘A celui qui parle gentiment, offre la nourriture (à ceux qui en ont besoin), jeûne régulièrement et prie la nuit alors que les autres sont dans un profond sommeil. (Ahmad) Choaïb Al-Arnaout a dit : ‘Ce Hadith est bon (Hassan). Toutes ces caractéristiques se réunissent durant le mois du Ramadan où les croyants allient jeûne, prière nocturne, aumône et bonnes paroles, car les choses futiles et obscènes sont interdites au jeûneur’.
-        La prière, le jeûne et l’aumône permettent à celui qui les accomplit de se rapprocher d’Allah, Exalté soit-Il. Abou Houreïra, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () demanda :
- ‘Qui a jeûné aujourd’hui ?’
-‘Moi’, répondit Abou Bakr.
-‘Qui a suivi aujourd’hui un cortège funèbre ?’
-‘Moi’, répondit Abou Bakr.
-‘Qui a donné une aumône aujourd’hui ?’, demanda à nouveau le Prophète ()
-‘Moi’, répondit Abou Bakr.
-‘Qui a rendu visite aujourd’hui à un malade ?’ demanda le Prophète ()
-‘Moi’, répondit Abou Bakr.
-‘Quiconque accomplit ces quatre actes dans une même journée entrera au Paradis’, conclut alors le Prophète (). (Mouslim)
- La combinaison du jeûne et de l’aumône permet plus facilement d’expier ses péchés et de se protéger de l’Enfer en l’évitant, particulièrement lorsque s’ajoute à cela la prière nocturne. Mouâdh, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète, , a dit : ‘L’aumône efface les péchés comme l’eau éteint le feu.’ [At-Tirmidhi (Al-Albani : Sahih)].     Abou-d-Darda, qu'Allah soit satisfait de lui, disait : « Priez deux Rakaâtes dans l’obscurité de la nuit pour atténuer l’obscurité de la tombe, jeûnez un jour de grande chaleur pour atténuer la chaleur du Jour de la Résurrection et faites une aumône en secret pour atténuer les affres d’un Jour difficile. »
- Le jeûne est forcément entaché de déficiences et d’imperfections et l’expiation des péchés par le jeûne se réalise à condition que l’on se préserve de ce dont on doit se préserver. L’aumône remédie à ces déficiences et ces imperfections et c’est pourquoi il faut verser Zakate Al-Fitr à la fin du mois de Ramadan afin que le jeûneur se purifie des futilités et obscénités auxquelles il s’est livré. » [Lataïf Al-Maârif  (Ibn Radjab Al-Hanbali)].
Chers jeûneurs, par vos efforts et vos dons, vous faites un prêt à votre Seigneur pour le jour où vous serez pauvre et dans un grand besoin et une nécessité absolue. Œuvrez donc pour mérité le salut ce jour-là qui est le Jour de l’indigence et  le Jour de la grande perte.
Chers jeûneurs, la gorgée d’eau ou de lait, la poignée de dattes, le peu de nourriture ou d’argent, les vêtements ou les fruits que vous offrez à un nécessiteux est votre voie vers le Paradis.
CherS jeûneurs, par Allah, rien ne préserve autant l’argent que l’aumône, et rien ne purifie autant l’argent que la Zakate. Beaucoup de riches qui possédaient de l’argent, des trésors, des résidences et des palais sont morts et tout le bien qu’ils ont laissé est devenu pour eux une source d’affliction, de regret et de tristesse, car ils les ont pas utilisé à bon escient. Demain nous  saurons tous qui est le vrai gagnant et qui est le grand perdant, puisse Allah, exalté soit-Il, nous venir en secours.
En guise de conclusion, rappelez-vous, chers jeûneurs, que le mois de Ramadan vous invite à être généreux, à donner et à faire preuve de miséricorde envers les pauvres et les nécessiteux. C’est en même temps un appel à faire un prêt à votre Seigneur dans ce monde pour qu’Il vous le rende généreusement  le Jour où en aurez vraiment besoin (sens du verset) : « Si vous faites à Allah un prêt généreux, Il vous le rendra au décuple et vous accordera Son pardon, car Allah est Plein de reconnaissance et de mansuétude. » (Coran 64/17)
Rappelez-vous que l’argent, les trésors et les palais sont voués à disparaître et à périr, alors faites de la parole du Messager () [« L’aumône ne diminue en rien l’argent. » (Mouslim)] votre devise.
Nous implorons Allah, Exalté soit-Il, de nous compter parmi ceux qui dépensent pour Sa cause et qui implorent Son pardon juste avant l’aube. Et notre dernière invocation est :    « Louanges à Allah, Seigneur de l’univers. »

Articles en relation