JeŻner six jours de Chaww‚l

  • Date de publication:05/06/2019
  • Catégories:Le jeŻne
  • Fréquence:
21695 2013

Jeûner six jours de Chawwâl, après le jeûne obligatoire du Ramadan est une Sunna Moustahabba (fortement conseillée), non Wadjiba (non obligatoire). Il est recommandé aux musulmans de jeûner six jours du mois de Chawwâl, car cela est gratifié par une immense récompense et un grand mérite.

Celui qui jeûne six jours de Chawwâl, après le jeûne du mois de Ramadan, verra inscrire à son actif une récompense équivalente à celle du jeûne d’une année complète, comme cela a été rapporté dans un hadith Sahîh du Prophète (). Abû Ayyûb al Ansâry, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Messager d’Allah () a dit : « Quiconque jeûne le Ramadan et le fait suivre par le jeûne de six jours de Chawwâl, c’est comme s’il avait jeûné toute l’année. » (Mouslim, Abû Dâwûd, al-Tirmidhi, al-Nassaï et Ibn Madjah)
Le Prophète () l’a expliqué quand il a dit : « Quiconque jeûne six jours après al-Fitr c’est comme s’il avait complété le jeûne d’une année ; (quiconque accomplit une ‘bonne action’, aura la récompense de dix autres bonnes actions identiques).» D’après un autre hadith : « Allah accorde pour chaque bonne action la récompense de dix bonnes actions identiques, donc un mois de jeûne équivaut à dix mois, et jeûner six jours complète l’année. » (Al-Nassaï et Ibn Madjah, qualifié d'authentique par al Albâni dans son livre Sahîh al-Targhîb wal-Tarhîb. Il fut également rapporté par Ibn Khuzeïma en ces termes : « Le jeûne du mois de Ramadan permet d’obtenir la récompense de 10 mois, et le jeûne des six jours permet d’avoir la récompense de deux mois, ce qui constitue le jeûne d’une année complète. »
Les savants hanbalites et chaféites, ont expliqué que le fait de jeûner six jours pendant Chawwâl, après le jeûne du mois de Ramadan, revient à avoir la récompense d’une année entière de jeûne obligatoire, car la multiplication de la récompense s’applique également aux jeûnes surérogatoires. En effet chaque bonne action génère la récompense de dix bonnes actions identiques.
Un autre bienfait du jeûne des six jours de Chawwâl, est que cela comble tout manque qui s’est produit pendant le jeûne obligatoire du mois de Ramadan, car personne n’est dénué de faiblesses ni de péchés, ce qui a un effet négatif sur son jeûne.
Le Jour de la Résurrection, certains de ses actes surérogatoires serviront pour compenser les déficits au niveau de ses actes obligatoires, comme le Prophète () l’a dit dans le hadith authentique suivant :
« La première des choses dont les gens rendront compte le Jour de la Résurrection, sera leur prière. Notre Seigneur, exalté soit-Il, dira aux anges, bien qu’Il est plus Savant : ‘Regardez si Mon serviteur a parfait ses prières ou si elles sont incomplètes. Si elles sont parfaites, elles seront inscrites comme telles, mais si elles sont déficientes, Il, exalté soit-Il, dira : ‘Regardez si Mon serviteur a effectué des prières surérogatoires’. S’il en a accompli, Allah dira: ‘Complétez les actions obligatoires de Mon serviteur par ses actes surérogatoires.’ Ensuite, toutes ses œuvres seront alors examinées de la même manière. » (Abû Dâwûd)

Articles en relation