Le jeûne de l'insulino-dépendant

Le jeûne de l
4117 1533

Question :  As-Salaamo `Alaikom wa Rahmatollahi wa Barakatoh,

Je suis diabétique. Je procède à une injection d'insuline par jour, et parfois deux en cas d'hyperglycémie. M'est-il permis de jeûner au mois de Ramadhan du point de vue médical et religieux ? Il est à noter que je jeûne maintenant. Qu'Allah vous permette de servir l'Islam et les Musulmans. Merci.
Réponse :
Louange à Allah. Paix et Salut sur Son Prophète.
Cher frère, 
Wa `Alaikom As-Salaamo wa Rahmatollahi wa Barakatoh,
Il semble que vous soyez atteint du diabète de type 2. Les diabétiques de type 2 ne souffrent pas de complications du diabète, comme l'insuffisance rénale ou cardiaque. Ceux-ci sont autorisés à jeûner après consultation du médecin. Si vous sentez que le jeûne ne vous cause aucun mal ni fatigue, il n'y a pas d'inconvénient à ce que vous jeûniez.
L'on conseille au malade insulino-dépendant de modifier les horaires et les doses durant le mois de Ramadan. La dose du matin est prise lors du repas de la rupture du jeûne sans changement de quantité et celle du soir est prise lors du Sohour. S’il ressent des signes annonciateurs d'hypoglycémie (vertige, palpitation, tremblement, transpiration et faim) le malade doit tester sa glycémie à domicile. S'il s'agit d'une hypoglycémie, il doit rompre rapidement son jeûne, manger et consulter son médecin pour modifier les doses.
Dans certains cas, il est interdit aux malades de jeûner comme dans le cas des malades qui ont une insensibilité à l’hypoglycémie. Dans le cas de ces derniers, le coma peut survenir sans qu'ils ne sentent aucun signe annonciateur de l’hypoglycémie avertissant généralement le malade. Il en est de même des malades qui ont été sujets plusieurs fois auparavant à des comas ou ceux qui souffrent d'une insuffisance rénale chronique ainsi que ceux qui sont traités par dialyse rénale.
Si le malade souffre de complications chroniques du diabète, le jeûne n'a pas d'influence sur ces complications et ne les aggrave pas, sauf l'insuffisance rénale.
Qu'Allah vous accorde une prompte guérison et vous accorde le succès.
 
Ici se termine la réponse du Dr. Mohammad Hammouda. Pour vous donner une réponse complète, nous avons posé votre question à notre conseiller religieux, le Cheikh Ahmad Madjiid Al-Hindaawi qui a dit : «Tout d'abord, nous invoquons Allah, le Très Haut, de bénir vos actes pendant le mois de Ramadhan ; qu'il soit un mois d'honneur, de gloire, de bénédiction, de bien et de mérite. Qu'Allah vous aide à jeûner et à accomplir les Salates de nuit et à Lui obéir en toutes circonstances et à tout moment. Qu'Allah vous guérisse, vous mette à l'abri de toute adversité et vous accorde la santé. Nous vous conseillons d'invoquer Allah, Exalté soit-Il, dans l’état où vous êtes. En effet, Allah, le Très Haut, a fait des invocations un moyen de repousser les épreuves. A ce propos, Allah, le Très Haut, dit (sens du verset) :
«Et quand Mes serviteurs t’interrogent sur Moi… alors Je suis tout proche: Je réponds à l’appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu’ils répondent à Mon appel, et qu’ils croient en Moi, afin qu’ils soient bien guidés.» (Coran 2/186)
De même, le Prophète () a dit : «Rien n’est plus honorable aux yeux d’Allah que l'invocation qui Lui est adressée.» (At-Tirmidhi)
En ce qui concerne votre question, l’éminent médecin vous a indiqué qu'il vous est permis de procéder à des injections d'insuline en dehors des horaires de jeûne, d'utiliser deux injections si nécessaire, l'une avant le repas de rupture du jeûne et l'autre pendant le repas de Sohour avant la Salate de Fadjr. Toutefois, il se peut que vous ayez besoin d’y recourir pendant le jeûne en cas d’hyperglycémie soudaine. Dans ce cas, votre jeûne sera valide et vous ne devrez accomplir aucune œuvre expiatoire.
Qui plus est, s’il se trouve que vous utilisez ces injections en étant à jeun même sans y être contraint, l'opinion la plus correcte des Oulémas stipule qu'il n'y a pas d'inconvénient en la matière et que votre jeun est valide, et que vous n’avez donc pas à rattraper ce jour.
Votre jeûne est donc valide, que vous ayez fait une injection d'insuline ou non. Cette sentence s'applique d'après l'opinion le plus correcte des Oulémas experts, qu'Allah leur fasse miséricorde.
Qu'Allah bénisse votre jeûne, vous préserve, fasse de vous l'un de Ses serviteurs pieux et vous aide à accomplir ce qu'Il aime et agrée.
Et Allah accorde le succès.

Articles en relation