Les vertus de la famille du Prophète (2ème partie)

Les vertus de la famille du Prophète (2ème partie)
7281 2354

Il a été rapporté que Zayd ibn Arqam - qu'Allah soit satisfait de lui - a dit : « Un jour le Messager d'Allah () nous a fait un prêche à côté d’un point d’eau appelé : Khuma entre La Mecque et Médine. Après avoir glorifié Allah, fait Son éloge et incité les autres à Le craindre et à s’en rappeler à tout moment , il a dit : « Ecoutez, après tout je ne suis qu'un homme qui, à chaque instant, peut accueillir le Messager d’Allah (l’Ange de la mort) et alors je dois y répondre, mais en partant je vous confierai deux grandes missions : la première c’est le livre d’Allah qui indique le chemin droit et donne la lumière, à vous donc de le suivre et de s’y attacher avec ferme résolution ». Il a exhorté et a enjoint de bien lire le Livre d’Allah avant d’ajouter : « Je vous exhorte aussi et vous enjoins de bien traiter ma famille, tout en vous rappelant Allah, tout en vous rappelant Allah (et de ses injonctions en la matière). » (Hadith rapporté par Mouslim).

Cela indique que quiconque fait du mal à la famille du Prophète () en parole ou en acte, même si c’est sous forme de clin d’œil malicieux de critique ou de discrédit, c'est comme s'il s'attaquait au Prophète () lui-même.

Pour cela, les gens de la Sunna et de la Djamâ’a ont adopté une attitude intermédiaire vis-à-vis des membres de la famille du Messager d'Allah () entre ceux qui en ont exagéré l’amour au point de les diviniser et ceux qui s’en sont si éloignés au point de les dénigrer. Les Sunnites reconnaissent leur droit, les respectent et leur confèrent le haut statut qu’Allah le Tout-Puissant leur a accordé.

Quant aux mérites de 'Alî - qu'Allah soit satisfait de lui - nombreux sont les hadiths qui en parlent : tel par exemple celui adressé à 'Alî lui-même : « Ta place par rapport à moi est identique à celle que tient Aaron par rapport à Moïse, sauf qu’après moi il n’y pas de prophète. » (Hadith rapporté par Mouslim). Il y a aussi ce hadith rapporté par 'Alî lui-même et qui figure dans le Sahîh Mouslim : « Je jure par Celui qui a créé le grain et l’âme que le Prophète illettré () m’a confié que celui qui m'aime est un croyant et que celui qui me déteste est un l’hypocrite ».

Il y a également des hadiths se rapportant aux vertus de Hasan et de Husayn (qu'Allah soit satisfait d'eux) qui sont, selon l’appellation du Prophète () selon Mouslim, « Ils sont les deux meilleurs jeunes du Paradis ». Parlant de Hasan - qu'Allah soit satisfait de lui - le Prophète () a dit : « Mon petit-fils que voici aura un rang élevé au sein de son peuple. J’espère qu’Allah lui permettra de réconcilier deux grands groupes de musulmans » (Rapporté par Boukhari) ; ce qui est arrivé lorsqu’il a renoncé, en faveur de Mu'âwiya - qu'Allah soit satisfait de lui - à son droit à la succession. L’année même où cet événement a eu lieu fut appelée « l’Année du consensus» en raison du consensus des musulmans qui s’est concrétisé par le choix d’un seul émir. Aussi pour l’honorer et lui rendre hommage, Allah - le Tout-Puissant - fera sortir parmi ses descendants, à la fin des temps, un Mahdi de la vérité, le Mahdi des Sunnites, probablement en raison de son humilité et de sa renonciation au pouvoir. Il s’agit donc d’une lignée bénie du début jusqu’à la fin et qui est toute bonté, bénédiction et elle restera ainsi jusqu’au Jour de la Rétribution.
C’est le cas aussi de Fâtima qui est la meilleure des femmes du Paradis. C’est en parlant d’elle que le Prophète () a dit : « Fâtima est certainement une partie de moi-même, ce qui la blesse me blesse et ce qui lui fait mal me fait mal». C’est pourquoi le Prophète () lui a annoncée la bonne nouvelle selon laquelle elle sera la première de sa famille à le rejoindre après sa mort.

Autant dire donc que les vertus des membres de la famille du Prophète () sont nombreuses et multiples et, pour s’en rendre compte, il suffit de voir qu’Allah les a associés au Prophète () dans la prière justement consacrée au Prophète lui-même de sorte que chaque musulman, là où il se trouve sur notre planète, dit et redit chaque jour : (Ô Allah, bénis Muhammad et sa famille) . Al-Châfi'î - qu’Allah lui accorde Sa miséricorde - a eu bien raison de dire :
« Ô vous, famille du Messager d'Allah ! Votre amour est une obligation
qu’Allah a imposée dans le Coran et la Sunna. »

Articles en relation