Règles régissant la manière de faire les besoins naturels -2

Règles régissant la manière de faire les besoins naturels -2
  • Date de publication:11/03/2012
  • Catégories:La prière
  • Fréquence:
6733 1605

Le Prophète () a dit dans un hadith authentique : « La pureté représente la moitié de la foi » (Mouslim).
L’ensemble des règles régissant la manière de faire les besoins naturels vise avant tout à la réalisation de pureté. Parmi les bonnes manières à respecter lors de l’accomplissement d’un besoin naturels figurent les suivantes :
- Entrer dans les toilettes en avançant le pied gauche en premier et sortir en avançant le pied droit. Il est utile de rappeler ici que pour la mosquée, l'entrée se fait avec le pied droit et la sortie avec le pied gauche tandis que pour une maison, le pied droit sert pour les deux occasions (l'entrée et la sortie).
- Honorer la Qibla en évitant de lui faire face ou de lui tourner le dos, conformément au hadith de Abu Hurayra qui a dit que le Messager d’Allah () a dit : « Si l'un de vous s'accroupit pour répondre à ses besoins naturels, qu'il ne s'oriente pas vers la Qibla, ni ne lui tourne le dos ». [Ahmad et Muslim]
- Eviter le bavardage ou l'évocation d'Allah, Dhikr. Il est recommandé de s’abstenir de parler d’une façon générale et en particulier de ne pas rendre le salut ni répéter Al-Adhan après le muézin lorsqu’il appelle à la prière. Toutefois il est permis de parler en cas de nécessité, comme pour guider un aveugle qui risque de tomber. Ibn 'Omar a dit : « Un homme est passé près du Prophète () qui urinait ; l'homme l'a salué mais le Prophète n'a pas répondu ». (hadith rapporté entre autres par Ahmed et Mouslim). Abu Saïd Al Khoudry a dit : « J'ai entendu le Prophète () dire : « Si deux hommes vont à la selle, qu'ils se séparent, se cachent l’un de l’autre et qu'ils ne se parlent pas, car Allah déteste une telle attitude.» (Ahmad, Abu Dawud et Ibn Mâja)
- Ne pas emporter avec soi un objet sur lequel est inscrit le Nom d'Allah d'une manière apparente, sauf si on risque de le perdre. Selon Anas –qu'Allah soit satisfait de lui, le Prophète () portait une bague sur laquelle était gravée « Muhammad est le Messager d’Allah » et quand il allait répondre à ses besoins naturels, il la mettait de côté ». (Hadith rapporté Abu Dawud, An-Nassa’i, Tirmidhi, Ibn Hibban et Ibn Majeh).
- S'éloigner et se cacher des regards des gens. Jabir a dit : « Nous avons fait un voyage avec le Prophète () et quand il voulait aller à la selle, il s'éloignait et se cachait de nos regards ». Dans une version rapportée par Abu Dawud : « Voulant aller à selle, il s'en alla loin et disparut des regards».
- Chercher un endroit adéquat, mou et bas, pour éviter d'être touché par l'impureté, comme l'indique le hadith rapporté par Abu Mussa qui a dit : « Le Messager d’Allah a choisi un endroit sablonneux et friable près d'un mur et il a uriné, puis il a dit : « Si l'un de vous veut uriner, qu'il choisisse un endroit convenable ». [Rapporté par Ahmad et Abu Dawud ]
- Éviter l'ombre que cherchent les gens, le chemin public et les lieux d'assemblement. Abu Hurayra a dit : « Le Prophète () a dit : « Évitez ce qui vous attire la malédiction des gens ». On a dit : « Ô Messager d’Allah, qu'est-ce attire la malédiction des gens? », il a répondu : « C'est de répondre aux besoins naturels sur le chemin public et là où les gens cherchent l'ombre ». (Rapporté par Ahmad, Muslim et Abu Dawud )
- Ne pas uriner dans sa baignoire ni dans une eau stagnante. Comme l'indique le hadith de 'Abdullah ibn Mughaffal qui a dit que le Prophète a dit : « Qu'aucun d'entre vous n'urine dans l'endroit où il fait ses ablutions, car une telle attitude est la cause principale de toutes les obsessions.» (Ahmed, Tirmidhi, An-Nassa’i, Abu Dawud et Ibn Hibban) D'après Jaber : « Le Prophète () a interdit d’uriner dans l'eau stagnante ». [Rapporté par Ahmad, Muslim, Nasà'y, et Ibn Maja]
- Ne pas uriner en se tenant debout car cela ne convient pas aux bonnes habitudes, sans compter le risque d'être éclaboussé par les gouttes d'urine. Mais si on est sûr de l'éviter, on peut le faire debout. Nawawy a dit : « Uriner accroupi est préférable pour moi, mais le faire debout est permis s’il n’y pas un risque d’être touché par la souillure».
- Nettoyer les deux orifices de toute impureté en utilisant soit l'eau exclusivement soit une matière sèche, pure et torchante soit les deux à la fois.
- Le Messager d’Allah () a dit : « Quand l'un de vous va à la selle, qu'il se purifie et se nettoie en utilisant trois pierres car elles sont suffisantes » (Ahmad, Nasaà'y, Abu Dawud et Darqutny ont rapporté ce hadith). De même, d'après Ibn Abbas, le Prophète () est passé devant deux tombes et a dit : « Ces deux hommes sont châtiés dans leurs tombes pour des choses qui ne sont pourtant pas difficiles (à éviter). L'un d'eux ne se purifiait pas de son urine, tandis que l'autre s'adonnait au colportage ». (Boukhari et Mouslim)
- Ne pas se purifier ou se nettoyer avec la main droite conformément au hadith de Abdurrahman Ibn Zayd qui a dit : « On a demandé à Salmân : « Votre prophète vous a enseigné toute chose, même comment répondre aux besoins naturels ? » « Oui, il nous a interdit de nous orienter vers la qibla, de nous nettoyer des souillures avec la main droite, de nous purifier des souillures avec moins de trois pierres et d’utiliser des excréments  ou des os ». [Rapporté par Muslim, Abu Dawud, et Tirmidhy]
- Frotter sa main sur le sol en la lavant ou utiliser du savon ou toute autre substance déodorante pour enlever toute mauvaise odeur. Abu Hurayra a dit : « Quand le Prophète allait à la selle, je lui apportais de l'eau dans un récipient en cuivre ou dans une petite outre et se lavait la main et la frottait sur le sol ». [Rapporté par Abu Dawud, et Ibn Mâja]
- Il est conseillé, après avoir uriné, d’asperger d'eau ses parties génitales et son pantalon, pour repousser les mauvaises suggestions et les soupçons. Ainsi, lorsque l'homme trouve une humidité, il se dira que ce n'est que le résultat de l'aspersion. Comme l'indique le hadith rapporté par Al-Hakim : « Quand le Prophète () urinait, il faisait ses ablutions et s'aspergeait d'eau ». De son côté, Ibn 'Omar aspergeait d'eau ses parties génitales au point d'en mouiller son pantalon.

Articles en relation