Préservation de la lignée

Préservation de la lignée
4635 1415

Une femme témoigne : « Quelques mois après mon mariage, Allah, exalté soit-Il, m'a accordé d’être enceinte, et me voilà qui attends mon premier enfant. J'ai un désir ardent de le voir et de le serrer dans mes bras. J'attends impatiemment cette nouvelle vie avec les enfants ».

Une autre femme dit : « Après treize ans de mariage très pénibles, Allah, exalté soit-Il, m'a accordé deux jumeaux, un garçon et une fille. J'ai failli mourir de joie à cause de cet immense bienfait, dont Allah, exalté soit-Il, nous avait privés pendant de longues années »

Un homme témoigne lui aussi: « Après mon mariage, ma femme n'est pas tombée enceinte. Alors nous avons, ma femme et moi, emprunté le chemin des soins médicaux. J'ai dépensé d'importantes sommes pour soigner ma femme et elle a fini par tomber enceinte grâce à Allah, exalté soit-Il, cinq ans plus tard. Nous avons eu une petite fille. Deux ans après, nous avons eu un petit garçon. Que la vie est belle lorsqu'on a des enfants ! Vous ne pouvez pas imaginer à quel point nous sommes contents de voir nos enfants autour de nous jouer et s'amuser. Ce sont véritablement notre marmaille et nos petits bouts de chou ».

Cher lecteur et chère lectrice, Allah, exalté soit-Il, a institué le mariage à des fins et des objectifs éminents. Parmi ceux-là citons le fait que le mariage est la seule voie légitime pour satisfaire son désir charnel, pour sauvegarder l'espèce humaine, préserver les lignées familiales de toute confusion, et pour établir une société pure exempte des vices et dans laquelle sans règne la vertu.
Soulignons en passant que l'Islam n'institue jamais une chose qu'à des fins nobles. Nous vous présentons ici, chers lecteurs les objectifs du mariage que nous avons classés en deux catégories:
1- Des objectifs qui ont trait à ce bas monde.
2- Des objectifs qui ont trait à l'au-delà.

En ce qui concerne les premiers, nous en avons énuméré les cinq que voici :
1- Préserver la lignée.
2- Poursuivre le peuplement de la terre.
3- Assumer la responsabilité.
4- Se préserver des rapports illicites.
5- Retrouver le repos, la joie et la tranquillité morale.
Pour ce qui est des seconds, en voici quelques uns:
1- Adorer Allah, exalté soit-Il.
2- Imiter le Prophète () et les prophètes avant lui.
3- Avoir un enfant vertueux qui implore Allah, exalté soit-Il, en sa faveur.
4- Avoir droit le Jour dernier à l’intercession de son enfant s’il meurt avant lui.
5- Avoir une épouse vertueuse qui est, rappelons-le, une aide pour son mari dans les questions relatives à l'au-delà.

Aujourd'hui nous allons parler avec la permission d'Allah, exalté soit-Il, du premier de ces objectifs à savoir la préservation ou la sauvegarde de la lignée en espérant qu’Allah, exalté soit-Il, nous accordera l’opportunité de parler des autres.
Pour commencer nous allons parler brièvement d’une vérité divine mentionnée dans le verset coranique suivant (sens du verset) : « Les biens et les enfants sont l’ornement de la vie de ce monde » (Coran: 18/46). Il s'agit d'un fait qu'Allah, exalté soit-Il, approuve clairement et ouvertement. C'est là une des valeurs qui perdurent et qui retiennent l'attention. Les enfants et les biens sont l'ornement de cette vie d'ici-bas et l'Islam n'interdit pas de jouir de l'ornement de la vie dans les limites du bien.
L'être humain aime sa progéniture. C'est sa nature innée, telle qu’Allah, exalté soit-Il, l’a voulue. Allah, exalté soit-Il, a enjolivé aux gens l'amour des enfants. Allah, exalté soit-Il, dit dans ce sens : « On a enjolivé aux gens l’amour des choses qu’ils désirent: femmes, enfants […] » (Coran : 3/14).
On ressent le bonheur des parents lorsqu'ils voient leurs enfants bouger et aller et venir, petits soient-ils ou grands, car les enfants sont la prunelle de leurs yeux.
Avec le mariage, les sentiments de paternité et de maternité se développent au même titre que les sentiments de tendresse et de compassion. Des sentiments qui ont fait dire à cette femme médecin : « Prenez tout ce que je possède mais en contre partie laissez-moi entendre le mot Maman. Ce sont également ces mêmes sentiments qui font que beaucoup d'époux offrent ce qu'ils ont de plus cher, argent et efforts, pour réaliser ce beau rêve. La présence d'un enfant permet d'assouvir l'instinct de maternité et de paternité. L'enfant est le prolongement de ses parents. De plus, c'est avec lui que se parachève la construction de la famille formée d'un père, d’une mère et d’un enfant.


La construction de la famille :
L'établissement de la famille est d’une importance capitale dans la législation islamique, parce que la famille est la première brique dans la construction de la société. Le fondement de cette construction est un mariage réussi établi sur de bonnes bases et sur des objectifs justes. Avoir une progéniture est l'un de ces objectifs car le mariage est le meilleur moyen pour avoir des enfants, augmenter sa progéniture et assurer la continuité de la vie humaine. Il permet de préserver les lignées de toute confusion, ce qui est une chose prise en haute considération par l'Islam.
L'augmentation de la progéniture comporte des intérêts généraux et d’autres particuliers ; c’est pour cela que les nations qui ont un taux de natalité faible tiennent à augmenter leur population en donnant des gratifications aux gens pour les encourager à augmenter leur nombre d’enfants.
On a dit par le passé: «La gloire va de pair avec la grandeur de la famille». Ceci est une réalité établie qui reste irréfutable.
Que dites vous de l'idée d'avoir des enfants ?
Al-Ahnaf Ibn Qays entra chez Muawiya alors que son fils Yaziid était devant lui et le regardait avec admiration;
Il lui dit alors : « ô Abou Bahr, que dis-tu du fait d'avoir des enfants? »
Al-Ahnaf saisit alors l’occasion et lui dit: « Ô Emir des croyants ! Nos enfants sont un soutien pour nous. Ils sont la chose la plus aimée de nos cœurs, la joie de nos yeux et c'est par leur biais que nous attaquons nos ennemis. Ils sont notre postérité. Sois donc pour eux comme une terre déblayée et comme un ciel ombrageux. S'ils te demandent une chose, donne-la leur et s'ils te demandent de les agréer, agrée-les. Ne t'abstiens pas de leur faire des dons pour qu'ils ne s'ennuient pas de ta proximité, ne détestent pas ta vie et ne souhaite pas ton décès».
Muawiya lui répondit : « Qu'Allah te bénisse ô Abou Bahr ! Ils sont effectivement comme tu a dit »

Articles en relation