Les dix commandements coraniques (1)

Les dix commandements coraniques (1)
12452 3063

Premier commandement :
Allah, exalté soit-Il, dit (sens des versets):
« Dis : " Venez, je vais réciter ce que votre Seigneur vous a interdit : ne Lui associez rien ; et soyez bienfaisants envers vos père et mère. Ne tuez pas vos enfants pour cause de pauvreté. Nous vous nourrissons tout comme eux.

N’approchez pas des turpitudes ouvertement, ou en cachette. Ne tuez qu’en toute justice la vie qu’Allah a fait sacrée. Voilà ce qu’Allah vous a recommandé de faire ; peut-être comprendrez-vous.

Et ne vous approchez des biens de l’orphelin que de la plus belle manière, jusqu’à ce qu’il ait atteint sa majorité. Et donnez la juste mesure et le bon poids, en toute justice. Nous n’imposons à une âme que selon sa capacité. Et quand vous parlez, soyez équitables même s’il s’agit d’un proche parent. Et remplissez votre engagement envers Allah. Voilà ce qu’Il vous enjoint. Peut-être vous rappellerez-vous.

Et voilà Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc ; et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie ». Voilà ce qu’Il vous enjoint. Ainsi atteindrez-vous la piété" » (Coran 6/151 à 153)

Ces trois versets connus chez les oulémas par les versets des dix commandements renferment dix importants commandements divins adressés à l’humanité toute entière à savoir :
1- N’adorez qu’Allah Seul sans rien Lui associer.
2- Soyez bienfaisants envers vos père et mère.
3- Ne tuez pas vos enfants pour cause de pauvreté.
4- N’approchez pas des turpitudes ouvertement, ou en cachette.
5- Ne tuez qu’en toute justice la vie qu’Allah a rendue sacrée.
6- Ne vous approchez des biens de l’orphelin que de la plus belle manière, jusqu'à ce qu’il ait atteint sa majorité.
7- Donnez la juste mesure et le bon poids.
8- Soyez équitables quand vous parlez même s'il s'agit d'un proche parent.
9- Remplissez votre engagement envers Allah.
10- Suivez le chemin d’Allah dans toute sa rectitude et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie.

Chacun de ces dix commandements mérite qu’on s'y arrête et qu'on y réfléchisse en profondeur, et c’est ce que nous projetons de faire à travers une série d’article que nous voulons conforme à l’exégète donné par nos oulémas de ces trois versets.
Le premier verset expose le tawhîd (unicité d’Allah, exalté soit-Il), recommande la bienfaisance envers les parents, interdit l’hostilité contre l’enfance, interdit les actions immorales qu’elles soient apparentes ou cachées et interdit enfin de tuer les gens dont le sang est protégé.
Le tawhîd est la base à laquelle se réfèrent tous les ordres et toutes les interdictions, et le fondement sur lequel repose toutes les législations divines. En effet, sans le tawhîd, les actions n’ont aucune utilité.
Ce verset expose et confirme l’interdiction de tous les genres d’athéisme, d’idolâtrie, d’associationnisme, d’ostentation et de riya ; car ce sont là des péchés qu’Allah ne pardonne pas si celui qui les commet, meurt sans se repentir.

Nombreux sont les versets et hadiths qui confirment ce principe. Nous pouvons en citer les suivants :
« Certes, Allah ne pardonne pas qu’on Lui donne des associés. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. » (Coran 4/48)
Quiconque associe à Allah (d’autres divinités), Allah lui interdit le paradis ; et son refuge sera le Feu. (Coran 5/72)

« …comme celui qui dépense ses biens par ostentation devant les gens sans croire en Allah et au Jour dernier. Il ressemble à un rocher recouvert de terre; qu'une averse l'atteigne, elle le laisse dénué. De pareils hommes ne tireront aucun profit de leurs actes. » (Coran 2/264)
«Et ceux qui dépensent leurs biens avec ostentation devant les gens, et ne croient ni en Allah ni au Jour dernier. Quiconque a le Diable pour camarade inséparable, quel mauvais camarade ! » (Coran 4/38)
« Ceux qui veulent la vie présente avec sa parure, Nous les rétribuerons exactement selon leurs actions sur terre, sans que rien leur en soit diminué. Ceux-là qui n'ont rien, dans l'au-delà, que le Feu. Ceux qu'ils auront fait ici-bas sera un échec, et sera vain ce qu'ils auront œuvré. (Coran 11/15 et 16)

D’après Abu Hurayra, le Messager d’Allah () a dit : « Allah, exalté soit-Il, dit : ’Je suis l’Associé qui se passe de toute association. Quiconque accomplit une œuvre pour Moi ainsi que pour quelqu’un d’autre recevra mon désaveu, et son œuvre sera considérée faite uniquement à l’intention de l’autre associé.’ » (Hadith rapporté par Ibn Mâjah, Ibn Khuzaymah dans son Sahîh et par Al-Bayhaqî ; les rapporteurs d’Ibn Mâjah sont fiables).
Selon Anas Ibn Mâlik, le Messager d’Allah () a dit : « Le Jour de la Résurrection, seront apportés des registres scellés qui seront dressés devant Allah, pureté et gloire à Lui. Il dira alors : ’Mettez celui-ci de côté... Acceptez celui-là !’

’Par Ta grandeur et Ta majesté, s’exclameront les Anges, nous n’avons vu que du bien !’ Et Allah le Très-Haut de dire : ’Ceci n’était pas fait pour Ma Face. Et, Je n’accepte que ce qui est fait pour Ma Face.’ » (Hadith rapporté par Al-Bazzâr, At-Tabarânî selon deux chaînes de transmission dont l’une est authentique, ainsi que par Al-Bayhaqî).
Ntd : Il s’agit dans ce hadith des registres contenant les œuvres des hommes.

A suivre …

Articles en relation