Les dix commandements coraniques (7)

Les dix commandements coraniques (7)
12384 6879

Le septième commandement
« Et donnez la juste mesure et le bon poids, en toute justice. Nous n'imposons à une âme que selon sa capacité » (Coran 6/154).
Dans le cadre de notre série d’article concernant les dix commandements coraniques nous allons aborder aujourd’hui le septième commandement à savoir : Et donnez la juste mesure et le bon poids.
Les critères et les balances au moyen desquels les objets sont mesurés sont très variés : certains sont destinés à déterminer le poids ou le volume, d’autres à mesurer la longueur, d’autres encore à déterminer le nombre, etc. mais sont tous concernés par ce verset et les autres versets qui traitent de la question, ainsi :
« Donnez donc la pleine mesure et le poids et ne donnez pas aux gens moins que ce qui leur est dû. » (Coran 7/84)
« Et (Nous avons envoyé) au Madyan, leur frère Chu'ayb qui leur dit : "Ô mon peuple, adorez Allah ; vous n'avez point de divinité en dehors Lui. Et ne diminuez pas les mesures et le poids. Je vous vois dans l'aisance, et je crains pour vous [si vous ne croyez pas] le châtiment d'un jour qui enveloppera tout. Ô mon peuple, faites équitablement pleine mesure et plein poids, ne dépréciez pas aux gens leurs valeurs et ne semez pas la corruption sur terre. » (Coran 11/84 et 85)
« Et donnez la pleine mesure quand vous mesurez ; et pesez avec une balance exacte. C'est mieux [pour vous] et le résultat en sera meilleur. » (Coran 17/35)
« Donnez la pleine mesure et n'en faites rien perdre [aux gens] et pesez avec une balance exacte. » (Coran 26/181 et 182)
L’Islam propose un mode de vie universel basé sur l’égalité et l’équité entre les êtres humains. Allah, exalté soit-Il, s’adresse ainsi à Ses serviteurs dans le premier verset : « […] Et donnez la juste mesure et le bon poids, en toute justice. Nous n’imposons à une âme que selon sa capacité. » ce qui prouve qu’il est strictement interdit de léser les droits et de ne pas être loyal dans les transactions. Comme il prouve qu’il est obligatoire de donner la juste mesure et le bon poids sans diminution aucune ni dans la quantité ni dans la qualité.
La deuxième partie du verset prouve qu’Allah, exalté soit-Il, n’impose jamais à ses serviteurs des choses qui sont au-delà de leurs forces et de leurs possibilités ; par Sa grande miséricorde et Son infinie bonté, Il n’ordonne et n’interdit que ce que le serviteur a la possibilité d’accomplir.
L’Islam a interdit la fraude sur la mesure et le poids, parce qu’il s’agit d’une sorte de vol, de détournement, de trahison et de tricherie. Allah, exalté soit-Il, dit (sens des versets) : « Malheur aux fraudeurs qui, lorsqu’ils font mesurer pour eux-mêmes exigent la pleine mesure, et qui lorsqu’eux-mêmes mesurent ou pèsent pour les autres, leur causent perte. » (Coran : 83/1-3).
Ces derniers versets donnent un avertissement sévère aux fraudeurs, en définissant leur comportement, quand ils achètent et quand ils vendent. Après cet avertissement le Coran s'adresse à la conscience profonde de ceux qui s’adonnent à la fraude pour qu'ils cessent leur comportement ignoble et leur pratique malsaine :
« Ceux-là ne pensent-ils pas qu'ils seront ressuscités, en un jour terrible ! Jour où les gens comparaîtront devant le Seigneur des Univers? » (Coran 83/4 à 6)
Après son arrivée à Médine, le Prophète () constata que ce vice était épandu chez ses habitants, et il leur récita sourate al-Mutaffifûn dont nous venons de mentionner les six premiers versets cela les aida à se débarrasser de cette mauvaise habitude.
Le Prophète () mettait aussi en garde contre cette pratique en disant dans un long hadith authentique : « […]. Si les gens ne donnent pas la juste mesure et le bon poids qu’ils s’attendent à être pris par des années de disette, par le manque de subsistance et par l’oppression du sultan. » (Hadith déclaré authentique par al-Albânî dans son livre Sahîh al-targhîb).
 

Articles en relation