Les musulmans de Slovaquie

Les musulmans de Slovaquie
9167 2528

La Slovaquie ou la République de Slovaquie est un pays se trouvant en Europe de l’Est. La Slovaquie partage ses frontières avec la République tchèque au Nord-ouest, avec la Pologne au Nord, avec l’Ukraine à l’Est, avec la Hongrie au Sud et avec l’Autriche au Sud-ouest. Bratislava est la capitale de la Slovaquie et aussi sa plus grande ville, celle-ci se trouve sur les rives du Danube à la frontière avec la Hongrie et l’Autriche, et elle n’est pas très éloignée de la frontière avec la République tchèque.
En 1938, la partition de la Tchécoslovaquie a été effectuée en conformité avec les Accords de Munich. Ainsi, la Tchéquie fut octroyée à Hitler par la Grande-Bretagne et la Slovaquie devint une république indépendante mais dirigée par un pouvoir soutenant l’Allemagne nazie.
Après la Seconde guerre mondiale, la Tchécoslovaquie a retrouvé son unité, mais très rapidement elle a subi l'influence de l’ex-Union soviétique, laquelle avait réussi à imposer à ce pays un pouvoir communiste lors des élections de 1948, et ce, afin de l’intégrer définitivement dans le camp socialiste pour qu’elle devienne un membre à part entière du Pacte de Varsovie.
L’isolement de la Tchécoslovaquie ainsi que sa soumission à la puissance de l’ex-Union soviétique a duré jusqu’en 1989, c’est-à-dire au moment de la chute de cette dernière durant le changement pacifique connu sous le nom de Révolution de velours. Ce fut donc également la fin de la Tchécoslovaquie qui fut séparée en deux en 1993 avec d’un côté la République tchèque et de l’autre la République de Slovaquie. La Slovaquie compte plus de cinq millions d’habitants.
Il y a en Slovaquie différentes ethnies, on y trouve 83,8 % de Slovaques, 9,7 % de Hongrois, 1,7 % de Roumains, 1 % de Russes et 1,8 % d’autres ethnies ultra-minoritaires. Quant aux religions et croyances, on trouve en Slovaquie 86,9 % de catholiques apostoliques, 10,8 % de protestants, 4,1 % de chrétiens d’autres obédiences, 3,2 % de personnes pratiquant une autre religion (juifs, bouddhistes, etc.), 3,1 % d’athées et moins de 0,5 % de musulmans.
L’Islam a pénétré en Slovaquie grâce à la conquête turque qui a duré plus de 150 ans ; cependant, les influences de cette religion sur ce pays ont été extrêmement faibles en comparaison à ce qui s’est passé dans d’autres pays européens.
La présence musulmane en Slovaquie :
Les bases d’une présence musulmane ont pu être posées en Slovaquie grâce aux efforts de prédicateurs musulmans venus de la Hongrie voisine ainsi que grâce à la présence de nombreux étudiants musulmans dans les universités tchèques à l’époque de la domination soviétique. De même que les mariages entre des musulmans d’origine étrangère et des Slovaques de souche aidèrent beaucoup d’une certaine manière à la diffusion de l’Islam dans ce pays. Il est à noter que les attentats du 11 septembre 2001 contre le World Trade Center à New-York (qui sont très probablement un complot fomenté de l’intérieur par certaines élites américano-sionistes) ont eu une influence très néfaste sur la situation des musulmans de la République de Slovaquie, ces derniers ont dû faire d’immenses efforts pour effacer l’image négative de l’Islam qui s’était propagée dans l’opinion publique slovaque.
Des dizaines de jeunes et d’activistes musulmans slovaques ont, à travers l’Institution islamique de Bratislava, l’Union générale des étudiants musulmans et la Grande mosquée de Bratislava, dépensé beaucoup d’énergie pour imposer à l’Etat slovaque qu’il reconnaisse l’Islam comme l’une des religions officielles du pays. Cette reconnaissance permettrait aux musulmans d’accéder à tous leurs droits, mais hélas jusqu’à présent ces efforts n’ont pas abouti.
La situation des musulmans en Slovaquie :
Il est évident que l’absence d’une reconnaissance officielle de l’Islam est un obstacle à la construction de nouvelles mosquées ou de centres islamiques qui pourraient servir l’Islam et les musulmans sous l’égide de la seule mosquée pour l’instant présente dans la capitale Bratislava. De plus, on constate en Slovaquie un rejet radical des musulmans qui n’est que la triste conséquence des violentes campagnes de dénigrement qu’ont connues l’Islam et ses adeptes suite aux événements du 11 septembre 2001.
Cette appréhension envers la présence musulmane a joué un rôle important dans le refus de la demande de construction d’un centre islamique faite par la communauté musulmane slovaque, et ce, malgré le fait que cette dernière possédait un lopin de terre dont la superficie dépassait les mille mètres carrés. Pour ce refus, l’administration a avancé des arguments pour le moins fragiles afin de justifier sa position illogique.
La situation des musulmans de Slovaquie est rendue encore plus difficile à cause de l’absence d’une organisation islamique qui supervise les affaires des musulmans et règle leurs problèmes face aux pouvoirs publics. En dépit de ces difficultés, les musulmans ont essayé de faire de la modeste et unique mosquée de Bratislava une organisation qui s’exprimerait en leur nom.
Les difficultés des musulmans ne s’arrêtent pas là ; en effet, leur situation tend à s’aggraver encore, car la communauté musulmane doit faire face à une opposition populaire qui est farouchement contre sa présence sur le sol slovaque. Il semblerait qu’il y ait derrière cette hostilité le fait que les Slovaques ne gardent pas un bon souvenir de la présence ottomane dans le pays qui a duré plus de 150 ans. Cependant, malgré ce siècle et demi de présence turque, le mouvement de conversion à l’Islam n’a pas été très étendu contrairement à ce qui s’est passé en Albanie, en Bosnie, en Macédoine, en Roumanie, en Hongrie ou encore dans d’autres pays. La cause de cet échec turc est à chercher dans le profond attachement des Slovaques pour leur identité chrétienne, qu’elle fût catholique ou bien orthodoxe.
Malgré un contexte difficile, les hommes de lettres et de culture musulmans n’ont cessé de fournir des efforts afin de provoquer une sorte de réveil islamique par le truchement des traductions en langue slovaque de nombreux livres de sciences religieuses écrits en arabe ou dans une autre langue européenne. Par ailleurs, les musulmans ont tout mis en œuvre pour organiser des expositions et congrès islamiques ayant pour objectif de mieux faire connaître l’Islam et de répondre aux questions et interrogations des Slovaques. Notons également qu’un musulman slovaque d’origine syrienne a traduit le sens des versets du Coran en langue slovaque.
Enfin, un certains nombre d’organisations et associations islamiques essayent de soutenir les activités de la communauté musulmane, notamment en aidant les enfants de la communauté. Parmi ces organisations on trouve par exemple l’Association du legs pieux islamique ou bien l’Union générale des étudiants musulmans. Ces organisations éduquent les enfants en leur enseignant la culture religieuse, en développant chez eux la conscience qu’ils appartiennent à une grande Oumma et en leur expliquant la méthode à suivre afin qu’ils puissent donner une image positive et authentique de l’Islam.
 

Articles en relation