Les dix commandements coraniques (8)

Les dix commandements coraniques (8)
12422 6508

Huitième commandement : Et quand vous parlez, soyez équitables
Allah, exalté soit-Il, à travers ce commandement, enjoint à Ses serviteurs croyants d’adhérer à la vérité, à la justice et à l’équité et de ne jamais dévier de ces principes, que ce soit vers la gauche ou la droite. Ils ne doivent craindre d’être blâmés par quelqu’un ou permettre à quiconque de les empêcher d’agir conformément à ces principes
Le témoignage doit être acquitté en bonne et due forme dans le seul but d’atteindre la satisfaction d’Allah, exalté soit-Il. Il doit être correct, juste, sans altération, ni changement, ni omission de la vérité.
Le musulman doit témoigner par la vérité et en toute justice même si les conséquences de son témoignage lui portent préjudice. En fait, Allah établira une issue favorable et soulagera ceux qui obéissent à Ses commandements sur ce sujet.
Le musulman doit donc être véridique dans son témoignage même si cela va à l'encontre de ses propres intérêts, des intérêts de ses parents ou de ses proches, car il n’y a pas de compromis sur ce sujet même avec les êtres qui lui sont les plus chers. Il doit s’acquitter du témoignage avec équité et authenticité, car la vérité doit prévaloir sur toute personne.
Le musulman quand il juge ne doit manifester aucun favoritisme envers quelqu’un du fait de sa parenté avec lui. Il ne doit laisser ni ses passions, ni son amour pour quelqu’un ou sa haine contre lui le conduire à être injuste dans son jugement. Il doit plutôt défendre la justice en toute circonstance.
Allah, exalté soit-Il, dit (sens des versets) :
« Ô les croyants ! Observez strictement la justice et soyez des témoins (véridiques) comme Allah l'ordonne, fût-ce contre vous mêmes, contre vos père et mère ou proches parents. Qu'il s'agisse d'un riche ou d'un besogneux, Allah a priorité sur eux deux (et Il est plus connaisseur de leur intérêt que vous). Ne suivez donc pas les passions, afin de ne pas dévier de la justice. Si vous portez un faux témoignage ou si vous le refusez, [sachez qu'] Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites » (Coran 5/135).
« Ô les croyants ! Soyez stricts (dans vos devoirs) envers Allah et (soyez) des témoins équitables. Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injuste. Pratiquez l'équité : cela est plus proche de la piété. Et craignez Allah. Car Allah est certes Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. » (Coran 6/8).
Quand le Prophète () envoya Abdallah ibn Rawaha pour collecter la taxe fixée sur les moissons des juifs de Khaybar, ils tentèrent de le corrompre afin qu’il trouve un arrangement avec eux dans le calcul de la taxe. Il leur dit : « Par Allah je suis envoyé à vous par la personne qui m’est la plus chère et vous êtes les personnes que je déteste le plus. Mais mon amour pour lui et ma haine pour vous ne m’empêcheront pas d’être juste avec vous ». Ils dirent : « C’est le fondement sur lequel les cieux et la terre furent créés ».
La justice dans la parole est parmi les choses les plus difficiles pour l'âme ; et celui qui éduque son âme à parler en étant juste et équitable réussira et obtiendra le succès dans cette vie comme dans l’autre. Lorsque l'âme obtient la justice et l'amour de la vérité, Allah, exalté soit-Il, la guide vers le chemin du salut, lui permet de suivre le Messager (), d’être compatissante envers les créatures et l’éloigne des chemins de l'égarement et des passions.
Pour souligner l’importance de dire la vérité et d’éviter le mensonge, notre mère Aïcha (qu’Allah soit satisfait d’elle) nous rapporte ceci :
« Il n'y avait rien de plus détestable au Messager d’Allah () que la manie de mentir. Chaque fois qu'il apprenait qu'un homme avait menti, il l'excluait de son cœur jusqu'à ce qu'il se repente. » (Ahmed).
« La nature du fidèle croyant peut s'accommoder avec tous les défauts sauf celui de trahir ou de mentir. » (Ahmed).
Le Messager d’Allah () a dit : « Rien ne pèsera dans la balance du croyant au Jour de la Résurrection comme le bon comportement. Car Allah déteste l'homme obscène et grossier. Et l'homme doté d'un bon comportement atteindra par cette qualité le degré de celui qui jeûne et prie la nuit. » (Ahmed).
Par bon comportement on entend la bonne conduite et la bonne morale. Et aucun bon comportement ni bonne morale ne peut égaler le fait de s’attacher à la vérité et de s’éloigner du mensonge. Le bon musulman est celui qui édifie sa vie autour de la vérité de sorte qu'il ne dise que la vérité et n'agisse que selon la vérité.
En résumé ce commandement divin a pour but d’enjoindre au musulman de s’attacher à la vérité et la justice. Ainsi, il est tenu quand il juge ou témoigne ou quand il entre en médiation entre deux parties adverses afin de les réconcilier ou quand il fait l’éloge ou dénigre pour une raison se référant à la religion, d’être juste de suivre le chemin de la vérité et l’équité, même si celui qu’il juge ou celui pour qui ou contre qui il témoigne ou celui qu’il veut réconcilier ou celui dont il fait l'éloge ou celui qu’il dénigre, fait partie de ses proches parents, ne fait partie de ces derniers ou même fait partie de ses ennemis déclarés. 

 

Articles en relation