Les dix commandements coraniques (9)

Les dix commandements coraniques (9)
14493 6966

Neuvième engagement : Et remplissez votre engagement envers Allah
Nombreux sont les passages du Coran qui exhortent le croyant à honorer ses engagements et à tenir ses paroles.
En voici quelques exemples qui viendront s’ajouter au verset susmentionné
« Ô les croyants ! Remplissez fidèlement vos engagements [...] » (Coran 5/1).
« [...] Et remplissez l'engagement, car on sera interrogé au sujet des engagements » (Coran 17/34).
Voyons aussi ce verset dans lequel Allah, exalté soit-Il, évoque le mérite de Son prophète Ismâ'îl (Alaihi Salam) d'une façon très révélatrice : « Et mentionne Ismâ'îl dans le Livre. Il était fidèle à ses promesses ; et c'était un messager et un prophète » (Coran 19/54).
Dans le Coran, il y a des indications très explicites montrant que le respect des engagements compte parmi les qualités caractérisant le croyant, tandis que la trahison et la violation de la parole donnée sont des signes révélateurs de l'hypocrite.
Décrivant le croyant, Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :
« Bienheureux sont certes les croyants, ceux qui sont humbles dans leur prière, qui se détournent des futilités, qui s'acquittent de la Zakat, et qui préservent leurs sexes [de tout rapport], si ce n'est qu'avec leurs épouses ou les esclaves qu'ils possèdent, car là vraiment, on ne peut les blâmer ; alors que ceux qui cherchent au-delà de ces limites sont des transgresseurs ; et qui veillent à la sauvegarde des dépôts confiés à eux et honorent leurs engagements, et qui observent strictement leur prière » (Coran 23/1 à 9).
Au sujet des hypocrites, Il dit, exalté soit-Il :
« Et parmi eux il en est qui avaient pris l'engagement envers Allah : "S'il nous donne de Sa grâce, nous payerons, certes, la Zakat, et serons du nombre des gens de bien". Mais, lorsqu'Il leur donna de Sa grâce, ils s'en montrèrent avares et tournèrent le dos en faisant volte-face. Il a donc suscité l'hypocrisie dans leurs cœurs, et cela jusqu'au jour où ils Le rencontreront, pour avoir violé ce qu'ils avaient promis à Allah et pour avoir menti » (Coran 9/75 à 77).
Les croyants doivent donc accorder une attention particulière au respect de leurs engagements, car c'est là un impératif de leur foi et c'est là la voie suivie par le Prophète Muhammad () et ses Compagnons (qu’Allah soit satisfait d’eux). En effet, ces derniers ne trahissaient jamais leurs engagements, et ce, même si la personne avec qui l'engagement avait été conclu n'était pas musulmane ou était même un ennemi des musulmans.
Voyons l'attitude du Prophète () en ce qui concerne le respect du pacte qu'il avait signé à al-Hudaybiyya avec les polythéistes de Quraysh en l'an 6 de l'Hégire. Ainsi, il avait accepté de restituer aux Qurayshites mecquois le Compagnon Abû Djandal (qu’Allah soit satisfait de lui) qui était venu chercher refuge auprès de lui contre les persécutions insupportables dont il était victime à La Mecque, et ce, justement, parce que le traité qui venait d'être signé stipulait que le Prophète () ne pouvait donner asile à n'importe quel musulman qui s'enfuyait de La Mecque pour le rejoindre.
Hudhayfa (qu’Allah soit satisfait de lui) raconte que la seule chose qui l'a empêché de prendre part à la bataille de Badr est un engagement qu'avaient pris de lui les polythéistes de Quraysh. En effet, lorsqu'il avait pris en compagnie de son père le chemin de l’émigration de La Mecque vers Médine, ils avaient été interceptés en cours de route par les polythéistes. Ces derniers avaient fini par les relâcher et les laisser partir, après avoir pris sur eux l’engagement d’aller directement à Médine et de ne pas se battre contre eux aux côtés du Prophète (). Lorsque le Prophète () apprit cela, il leur dit : « Nous remplissons l'engagement que nous avons envers eux et nous recherchons l'aide d'Allah contre eux » Et il ordonna à Hudhayfa de respecter sa promesse et de ne pas participer à la bataille.
Il est à noter que les engagements dont le respect s'impose aux croyants sont de trois types :
- Le premier et de loin le plus important est celui qu’ils ont conclu envers leur Créateur, Allah, de Le reconnaître, d'apporter foi en Lui, de se soumettre à Lui et de Lui obéir. S’ils s’efforcent de respecter cet engagement comme il se doit, l'acquittement des autres engagements qu’ils peuvent conclure, que ce soit envers leur propre personne ou envers ceux qui les entourent, n'en seront qu'amplement facilités. La soumission sincère et la servitude totale envers le Seigneur des Mondes est une base solide qui permet de développer l'aptitude à respecter la parole donnée. En effet, la violation des engagements résulte la plupart du temps du manque de résistance face aux impulsions internes et aux insinuations maléfiques de Satan qui poussent l’homme à ne se soucier que de ses intérêts et désirs personnels. Il est donc nécessaire pour tout musulman d'assainir son rapport avec Allah en cherchant dans la soumission totale à Ses ordres la force de remplir ses engagements envers les autres.
Les versets coraniques suivants évoquent l’engagement fondamental que nous avons envers Allah, exalté soit-Il :
« Et quand ton Seigneur tira une descendance des reins des fils d'Adam et les fit témoigner sur eux-mêmes : "Ne suis-Je pas votre Seigneur ? " Ils répondirent : "Mais si, nous en témoignons..." - afin que vous ne disiez point, au Jour de la Résurrection : "Vraiment, nous n'y avons pas fait attention"[...] » (Coran 7/172).
« Ne vous ai-Je pas engagés, enfants d'Adam, à ne pas adorer le Diable ? Car il est vraiment pour vous un ennemi déclaré, et [ne vous ai-Je pas engagés] à M'adorer ? Voilà un chemin bien droit » (Coran 36/60 et 61).
- Le deuxième type d’engagement que le musulman est tenu de respecter est intimement lié au précédent : il s’agit de l’engagement que le musulman a envers sa propre personne. N'oublions pas que nous avons conclu en tant que musulmans un pacte avec Allah et que, par conséquent, notre engagement à tous envers nous-mêmes est de faire usage de notre vie, de nos facultés physiques et spirituelles, de nos biens suivant la voie qui nous a été tracée par Notre Créateur. Allah, exalté soit-Il, dit dans ce sens :
« Certes, Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis. Ils combattent dans le sentier d'Allah : ils tuent, et ils se font tuer. C'est une promesse authentique qu'Il a prise sur Lui-même dans la Thora, l'Évangile et le Coran. Et qui est plus fidèle qu'Allah à son engagement ? Réjouissez-vous donc de l'échange que vous avez fait : Et c'est là le très grand succès. Ils sont ceux qui se repentent, qui adorent, qui louent, qui parcourent la terre (ou qui jeûnent), qui s'inclinent, qui se prosternent, qui commandent le convenable et interdisent le blâmable et qui observent les lois d'Allah... et fais bonne annonce aux croyants » (Coran 9/111 et 112).
- Le troisième type renferme tous les autres engagements que le musulman peut être amené à conclure avec les personnes qui vivent autour de lui, qu'il s'agisse des membres de sa propre famille (époux (se), parents, enfants...), de ses voisins, de ses partenaires dans ses activités professionnelles ou sociales, des institutions morales et dirigeantes avec lesquelles il est lié, etc.
En plus d'être une prescription divine, le respect des engagements peut constituer une véritable forme de da'wa et d'invitation à l'Islam. En effet, dans notre société actuelle, où la tromperie, la félonie et la trahison sont devenues monnaie courante, le musulman qui arrive à se distinguer et qui s'illustre par sa sincérité et son honnêteté, au nom de sa foi en Allah et de sa soumission à Lui, ne peut que devenir un exemple admirable et séduisant pour tous ceux qui l'entourent.
 

Articles en relation