Les musulmans d’Amérique latine réfléchissent aux moyens de permettre l’essor de leur communauté

Les musulmans d’Amérique latine réfléchissent aux moyens de permettre l’essor de leur communauté
3001 912

Lors de la clôture du colloque intitulé « Les moyens de permettre l’essor des communautés musulmanes en Amérique latine et dans les Caraïbes », qui s’est tenu en mars 2012 dans la salle des conférences du Centre culturel et islamique du Roi Fahd de la capitale argentine Buenos-Aires, les conférenciers présents ont conseillé aux musulmans, parmi d’autres recommandations, d’étudier et d’apprendre le Noble Coran, de pratiquer la Sunna prophétique ou encore d’apprendre la langue arabe.
Les participants ont débattu de tous les thèmes qui étaient à l’ordre du jour durant les trois jours qu’a duré ce colloque. Il a notamment était question de l’histoire des musulmans en Amérique latine et leur influence culturelle sur cette région du monde, des obstacles qui freinent l’essor des communautés musulmanes, des solutions pouvant aider à les surmonter ou encore de l’intégration positive de ces communautés dans les sociétés dans lesquelles ils vivent.
Ce colloque a été organisé par le centre du Roi Fahd à Buenos-Aires avec le soutien et sous les auspices du ministère saoudien des affaires religieuses et des legs pieux. Diverses personnalités éminentes (scientifiques, sociologues, religieux, etc.), venant des quatre coins d’Amérique latine, des Caraïbes et de certains pays arabes et islamiques, ont participé aux travaux de ce colloque. Il est à noter que les ambassadeurs et les chefs des délégations diplomatiques arabes et musulmanes présentes en Argentine ont participé à la cérémonie d’ouverture de ce colloque.
Selon les organisateurs, ce colloque a été l’occasion pour les cadres des diverses organisations islamiques sud-américaines de faire connaissance et d’échanger des idées, de même qu’il a permis aux responsables musulmans présents de commencer à élaborer des plans et projets visant à donner aux populations musulmanes de ce continent un meilleur avenir.
L’intérêt grandissant des musulmans pour l’Islam :
Les recommandations qui ont été données pendant le colloque avaient deux axes principaux. Le premier tournait autour des thèmes suivants : l’intérêt des musulmans pour l’étude et l’apprentissage du Coran, la pratique de la Sunna prophétique et l’étude de la vie des nobles Compagnons, l’édification d’écoles et de mosquées, l’apprentissage de la langue arabe, la mise en place des conditions permettant d’envoyer encore plus d’étudiants sud-américains et caribéens dans les instituts et universités islamiques des pays arabes, la création de sites internet et le renforcement des liens sociaux afin d’aider à mieux éduquer la communauté musulmane, la condition de la femme musulmane, la prise en charge des nouveaux convertis ou encore la recherche de legs pieux islamiques. Le second axe a pour objectif de faire connaître l’Islam et sa culture à travers la création de chaires dans les universités des pays d’Amérique latine.
A côté des préoccupations propres aux musulmans d’Amérique latine, les participants de ce colloque ont également évoqué la crise compliquée que connaît actuellement la Syrie. Ils ont bien évidemment critiqué et condamné les exactions sanglantes, les terribles crimes qui s’y passent et les violations des droits de l’homme et du droit international, tout en appelant à l’arrêt des violences ainsi qu’à l’application des résolutions prises par la ligue arabe, et ce, de manière immédiate.
Par ailleurs, les participants du colloque n’ont bien sûr pas oublié d’évoquer la question palestinienne, ils ont notamment parlé de la nécessaire réconciliation nationale palestinienne, de même qu’ils ont rappelé avec insistance que Jérusalem (al-Quds) est la capitale de la Palestine. Enfin, les représentants de la communauté musulmane d’Amérique latine ont insisté sur le fait qu’ils soutiennent de manière inconditionnelle l’Etat et le peuple argentins dans leur combat pour récupérer les îles malouines et les droits que les Argentins ont sur elles.
Il est important de rappeler que le nombre de musulmans présents dans les divers pays d’Amérique latine et des Caraïbes atteint environ les quatre millions d’individus. Il est notable que le Brésil compte plus d’un million et demi de musulmans, ces derniers sont en environ 800 000 en Argentine et le reste se partage entre les autres pays du continent.
Enfin, il nous faut attirer l’attention sur le fait que l’Amérique latine est une terre où les gens ont en général une fois fervente, à l’inverse de l’Europe par exemple ; par conséquent, il y a là un immense potentiel pour la prédication islamique. En effet, avec de bons arguments, il est aisé de convaincre des chrétiens croyants que l’Islam est la continuité du christianisme. Par ailleurs, la grande place que l’Islam donne à Jésus et à Maryam (Marie pour les chrétiens) ne peut qu’interloquer et séduire des chrétiens sud-américains qui comme nous le savons placent Jésus et sa mère au-dessus de tout.
 

Articles en relation