La position des Juifs envers le Prophète de l’Islam

La position des Juifs envers le Prophète de l’Islam
22447 4509

Notre religion ainsi que toutes les religions célestes ordonnent aux croyants de croire dans tous les prophètes et envoyés d’Allah, mais aussi de les glorifier, de les respecter et de reconnaître leur supériorité ; en agissant ainsi les croyants se conforment aux injonctions divines, à ce propos Allah, exalté soit-Il, dit : « Dites : « Nous croyons en Allah et en ce qu’on nous a révélé, et en ce qu’on a fait descendre vers Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob et les Tribus, et en ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui a été donné aux prophètes, venant de leur Seigneur : nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui nous sommes Soumis ». » (Coran 2/136). Tous les envoyés d’Allah méritent d’être glorifiés et respectés par les musulmans, en outre le Coran dit clairement que mécroire en l’un des envoyés d’Allah revient à mécroire en tous les autres envoyés. Allah, exalté soi-Il, dit : « Les ‘Âd traitèrent de menteurs les envoyés » (Coran 26/123) ; en fait, les ‘Âd ne traitèrent de menteur qu’un seul envoyé, il s’agit de Hûd (), mais étant donné que la prédication des envoyés ne fait qu’une, traiter de menteur un seul d’entre revient à les traiter tous de menteurs.
 

Nous venons de voir la position des musulmans vis-à-vis des envoyés et prophètes d’Allah, pour ce qui s’agit de la position des Juifs vis-à-vis de ces derniers, elle est tout autre. En effet, à combien d’envoyés les Juifs ont-ils fait du mal ? D’abord ils ont nui à Mûsâ (), ils le traitèrent de âdr (c’est-à-dire d’individu ayant l’une de ses testicules hypertrophiée), ils l’accusèrent d’avoir tué son frère Hârûn (). Combien les Juifs ont-ils tué de prophètes ? Ils collaborèrent avec les Romains pour tenter de tuer Îsâ (), ils tuèrent Yahya () ; par ailleurs, les Juifs accusèrent souvent les envoyés d’être des dépravés amoraux, ils ont rempli leur Torah de ce type d’accusations. Par conséquent, il n’est pas étonnant que les Juifs, qui sont des individus vils et mesquins, aient accusé le Prophète de l’Islam () et nié sa révélation, d’autant plus qu’il est venu pour les démasquer et mettre en évidence leur mécréance, en sus Muhammad () n’était pas lié aux Juifs par le sang. Tout cela poussa les Juifs à s’en prendre au Prophète () et à le combattre ouvertement ou en douce. Il est à noter qu’Allah, exalté soit-Il, montre l’attitude des Juifs envers le Prophète () afin que les gens savent à quel point ils le haïrent et lui furent hostiles, et ce, bien qu’ils savaient au fond que c’était un vrai prophète ; ainsi, Allah dit : « Et quand leur vint d’Allah un Livre confirmant celui qu’ils avaient déjà, - alors qu’auparavant ils cherchaient la suprématie sur les mécréants, - quand donc leur vint cela même qu’ils reconnaissaient, ils refusèrent d’y croire. Que la malédiction d’Allah soit sur les mécréants ! » (Coran 2/89). Allah, exalté soit-Il, compare la connaissance qu’ont les Juifs du Prophète () à celle qu’ils ont de leurs enfants, Il, exalté soit-Il, dit : « Ceux à qui Nous avons donné le Livre, le reconnaissent comme ils reconnaissent leurs enfants. Or, une partie d’entre eux cache la vérité, alors qu’ils la savent » (Coran 2/146).


Cette connaissance qu’ont les Juifs du Prophète () vient du fait qu’il y a dans leur Thora de nombreuses prédictions qui annoncent la venue de celui-ci, ces dernières font de lui une description précise, elles décrivent son apparence et ses traits de caractères, ainsi que le pays dans lequel il apparaîtra et le pays vers lequel il émigrera. La preuve que les Juifs crurent en ces prédictions réside dans le fait que de nombreux grands rabbins juifs vinrent s’installer à Yathib (Médine) avant le début de la mission du Prophète (), et ce, afin d’être là quand il viendrait ; ces rabbins appelaient les Juifs de la région à le suivre et à croire en lui. Nous appuyons notre argumentation sur le témoignage du rabbin converti à l’Islam, ‘Abdallah ibn Sallâm (Radhia Allhou Anhou), qui certifia au Prophète () que les Juifs le connaissaient grâce aux prédictions présentes dans la Thora. Toutefois, devons-nous encore nous poser des questions malgré l’existence de ces preuves évidentes ? Où sont ces nombreuses prédictions bibliques qui décrivent le Prophète (Salla Allahou Alihi wa Sallam) et qui disent que les Juifs devront le suivre ? Où sont aujourd’hui ces preuves abondantes issues de la Thora ?


Répondre à ces questions n’est pas très difficile quand on sait que les Juifs ont effectué une grande quantité de modifications et d’altérations dans la Thora au point qu’un grand nombre de ces prédictions ont été perdues ; cependant, Allah, exalté soit-Il, afin d’en faire une preuve contre les Juifs dans leur livre saint, a maintenu des textes dans la Thora qui annoncent la venue du Prophète Muhammad () et les a rendus invisibles aux yeux des falsificateurs, parmi ces prédictions on trouve :
 

1- Il y a dans le Deutéronome (Chapitre 18, verset 18) les paroles suivantes : « Je leur enverrai un prophète qui comme toi sera issu de leurs rangs et Je mettrai Ma Parole dans sa bouche ». Les Juifs ne veulent pas reconnaître que cette prédiction vise le Prophète () ; quant aux chrétiens, ils disent que le prophète en question est Jésus ; et nous, musulmans, nous affirmons que cette prédiction contient une description qui ne peut concerner que le Prophète de l’Islam Muhammad (). Cette description contient la parole suivante : « Je mettrai Ma Parole dans sa bouche », nous avons là un élément qui renvoie clairement au grand miracle du Prophète (Salla Allahou Alalhi wa Sallam) qui est le Noble Coran, la Parole d’Allah, exalté soit-Il ; en effet, Allah a ordonné Son prophète de transmettre Sa Parole à Ses créatures, c’est là le sens de la prédiction « Je mettrai Ma Parole dans sa bouche ». De plus, Muhammad (Salla Allahou Alihi wa Sallam) est plus proche de Mûsâ que Îsâ ne l’est ; en effet, Mûsâ et Muhammad sont nés tous deux de manière naturelle, c’est-à-dire d’un père et d’une mère, ce qui n’est pas le cas de Îsâ ; par ailleurs, la mission de Muhammad () ressemble à celle de Mûsâ, car tous deux ont été envoyés pour instaurer une Loi divine nouvelle, à l’inverse de Îsâ qui fut envoyé pour revivifier la Loi de Mûsâ, que la paix et la bénédiction d’Allah soit sur eux tous.


2- Parmi les prédictions présentes dans la Thora, on trouve également une parole (Chapitre 32, verset 2) : « Et le Seigneur est venu du Mont Sinaï, Il les a éclairés avec des feux, lesquels éclairèrent en direction de Fârân, il (le prophète) est venu avec dix mille perles, et dans sa main droite est apparu le feu d’une Loi faite pour eux ». Il est connu que Fârân c’est La Mecque comme le montrent d’autres textes de la Thora, et aucun envoyé du Peuple d’Israël n’est apparu à La Mecque et la prédiction n’a été appliquée à aucun d’entre eux ; par ailleurs, une autre caractéristique de ce prophète prouve que la prédiction annonce assurément la venue du Prophète Muhammad (), en effet, les dix mille perles avec lesquelles viendra cet envoyé correspondent en fait au nombre des Compagnons (Radhia Allahou Anhoum) qui accompagnèrent le Prophète () lors de la Conquête de La Mecque ; enfin, le fait que la Loi divine soit comparée à un feu est la preuve qu’elle est une lumière puissante qui éclairent les gens, cette description s’applique parfaitement à la Loi islamique, d’ailleurs Allah, exalté soit-Il, a fait de cette dernière Loi une lumière si puissante que toutes les autres lois s’effacent devant elle. Ainsi, ces trois caractéristiques qui apparaissent dans cette prédiction biblique se sont toutes présentes chez notre Prophète Muhammad ().


3- Enfin, nous pouvons lire dans le Livre d’Isaïe (Livre 21, verset 13) : « Quelqu’un recevra la révélation dans le pays des Arabes, plus exactement dans l’endroit le plus hostile du pays des Arabes ». Il n’y a pas de prédiction renvoyant à la prophétie de Muhammad () plus claire ; en effet, cette prédiction définit l’origine ethnique de ce dernier, c’est-à-dire son origine arabe, ainsi que l’endroit où il apparaîtra, soit le pays des Arabes, peut-on être plus clair et précis que cela ?


Celui qui prend connaissances de ces prédictions bibliques extrêmement claires et explicites ne peut que s’étonner de l’entêtement des Juifs à ne pas reconnaître l’authenticité de la mission de notre Prophète (), lesquels refusent de voir les preuves issues de leur propre livre saint ; toutefois, il est tout aussi clair que c’est leur orgueil démesuré, venant du fait qu’ils se considèrent toujours aujourd’hui comme le peuple élu par Dieu, qui les empêche d’accepter la vérité et donc de se soumettre à la religion de la vérité.
 

Articles en relation