Conserver l’esprit de Ramadan tout au long de l’année

  • Date de publication:06/06/2019
  • Catégories:Le jeûne
  • Fréquence:
14524 3272

Alors que nous entrons dans le mois de Chawwâl, n’abandonnons pas notre rythme et nos différentes pratiques cultuelles instaurés au cours du mois de Ramadan. Ce mois pour certains d’entre nous est l’occasion de se régénérer et d’établir une relation plus proche avec Allah et avec notre religion.

Nous jeûnons, sommes charitables, lisons le Noble Coran et prions la nuit. Nous évitons la calomnie et les maux qui invalident le jeûne mais malheureusement pour la plupart d'entre nous une fois ce mois passé, le Noble Coran est rangé dans sa boite et le jeûne et les prières nocturnes sont oubliés pour un an. Ce n'est pas comme ceci que cela devrait être, car tous ces actes de culte nous sont bénéfiques et contiennent une récompense pour nous tout au long de l'année, il n'existe pas de prescription divine les limitant au mois de Ramadan.
 

Le Coran
Il est triste, mais vrai, que beaucoup d'entre nous sont tombés dans la mauvaise habitude qui consiste à limiter la récitation du noble le Coran au mois de Ramadan. En agissant de la sorte nous ne faisons que nous tromper nous-mêmes au sujet de l'abondance de récompense qu’elle contient. La lecture du Coran est le meilleur moyen pour se rappeler d’Allah, c'est une protection contre Satan et elle constitue un remède efficace contre tous les maux dont nous souffrons. Allah dit (sens du verset) : « Ô gens ! Une exhortation vous est venue, de votre Seigneur, une guérison de ce qui est dans les poitrines, un guide et une miséricorde pour les croyants. » (Coran : 10/57). Le Messager d'Allah () a dit : « Quiconque récite une seule lettre du Coran aura une bonne action. La bonne action sera décuplée. Je ne dis pas : (Alif Lam Mim est une lettre. Plutôt « Alif » est une lettre, Lam est une lettre et Mim une autre lettre. » (al-Tirmidhi).

Le Coran est le meilleur moyen pour le musulman de se rapprocher de son Seigneur. Khabbâb ibn al-Arat, qu’Allah soit satisfait de lui, dit à un homme : ‘’ Rapprochez-vous d’Allah autant que vous le pouvez et rappelez-vous que vous ne pouvez pas Lui être plus agréable que par la lecture de Ses propres mots (c'est-à-dire le Coran) ‘’.


La prière nocturne

Beaucoup d'entre nous passent les nuits du mois de Ramadan, en particulier les dix dernières, debout en prière devant Allah. Que Ramadan soit terminé ne signifie pas qu’Allah ne fait plus attention à nos prières nocturnes. Allah dit (sens du verset) : « Ton Seigneur sait, certes, que tu (Muhammad) te tiens debout moins de deux tiers de la nuit, ou sa moitié, ou son tiers…» (Coran : 73/20).

Le Messager d'Allah () a dit : « La meilleure prière après la prière obligatoire est la nocturne. » (Muslim).

La prière nocturne est pleine de bénédictions. Par exemple, al-Hasan, puisse Allah avoir pitié de lui, fut interrogé : "Comment se fait-il que ceux qui restent debout durant la nuit ont les visages les plus beaux ?" Il a, qu’Allah lui accorde Sa miséricorde, répondit : « Parce qu'ils sont intimes avec le Miséricordieux, et Il les embellit avec une part de sa lumière. »

Pour ceux d'entre nous qui estiment que rester debout la nuit à prier fatigue et nous rend incapables d’exécuter nos tâches quotidiennes, adressons-leur les propos du Messager d’ Allah () : « Si l’homme s´endort, le démon nouera sur sa nuque trois nœuds et dira sur chaque nœud : « dors, tu as encore une longue nuit devant toi » si le croyant se réveille et invoque Allah, un nœud se déliera. S´il fait les ablutions le deuxième nœud se déliera. Et s’il fait la prière le troisième nœud se déliera. Par la suite il sera le matin plein d’énergie et de bonne humeur. Alors que s’il ne se lève pas, qu’il n´invoque pas Allah (le Tout-Puissant), et qu’il ne prie pas, ces nœuds resteront attachés, il sera le matin de mauvaise humeur et paresseux. » (Boukhari).

Le jeûne

Le Prophète () a dit : ‘’Celui qui jeûne un jour pour l’Agrément d’Allah verra son visage éloignée du Feu d’une distance de soixante-dix ans pour ce jour qu’il aura jeûné’’ (al-Tirmidhi).

De même, le jeûne éloigne des maux qui peuvent découler de la richesse, de la famille ou du voisin. Hudhayfa ibn al-Yamân, qu’Allah soit satisfait de lui, a raconté que le Messager d'Allah () a dit : " Les maux causés à un homme par sa famille, par sa richesse et par son voisin sont éloignés par la prière, le jeûne et la charité. " (Boukhari).

Le Prophète () nous a expliqué que le jeûne nous protège de nos désirs, il est un bouclier contre de feu de l'Enfer et nous rapproche d’Allah et de Son Paradis. Il () nous a encouragés à jeûner au moins trois jours par mois. Les meilleurs jours pour ce jeûne optionnel sont les lundis et jeudis, ou les quatorzième, quinzième et seizième jours du mois lunaire.


La charité

Allah a permis à la plupart d'entre nous d’avoir une vie relativement confortable. Mais il existe partout dans le monde des musulmans qui éprouvent beaucoup de difficulté à satisfaire leurs besoins les plus élémentaires. Au cours du mois de Ramadan, la plupart d'entre nous faisons la charité, mais nous oublions vite de la faire une fois ce mois passé. Donner la charité est plus bénéfique pour celui qui donne que pour celui reçoit. C'est un moyen de purifier notre richesse, d'accroitre notre foi et de réaliser la justice. Allah dit (sens du verset) : « La bonté pieuse ne consiste pas à tourner vos visages vers le Levant ou le Couchant. Mais la bonté pieuse est de croire en Allah, au Jour dernier, aux Anges, au Livre et aux prophètes, de donner de son bien, quelque amour qu'on en ait, aux proches, aux orphelins, aux nécessiteux, aux voyageurs indigents et à ceux qui demandent l'aide et pour délier les jougs, d'accomplir la Salat et d'acquitter la Zakat. » (Coran : 2/177).

Donner la charité nous permet également d'exprimer notre foi. Pour vraiment goûter la douceur de la foi, nous devons vouloir pour nos frères et sœurs ce que nous voulons pour nous-mêmes. Le Prophète () a dit : "Aucun d'entre vous n’aura la foi tant qu'il ne désirera pas pour son frère (musulman) ce qu'il désire pour lui-même." (Boukhari).

Il est clair que le jeûne, la prière nocturne, la lecture du Noble Coran et la charité ne doivent pas être relégués au seul mois de Ramadan. Ces bonnes actions et d'autres, comme le fait de s’écarter des ragots et de la calomnie, sont des choses que nous devrions pratiquer tout le temps. En gardant l'esprit de Ramadan en vie dans nos cœurs tout au long de l'année, nous pouvons protéger notre religion et serons en mesure de saisir les nombreuses occasions de bénéficier de la miséricorde et de la bénédiction d'Allah.

Articles en relation